En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Eva Longoria au Congrès pour défendre les jeunes gens

Edité par
le 17 juin 2011 à 10h33 , mis à jour le 17 juin 2011 à 10h53.
Temps de lecture
3min
[Expiré] Eva Longoria Congrès

Crédits : AFP

A lire aussi
PeopleL'actrice américaine est intervenue jeudi devant le Congrès pour dénoncer le travail des adolescents dans les champs aux Etats-Unis. Une situation qui lui tient particulièrement à coeur, pour elle qui a grandi dans une ferme au Texas.

C'est une Eva Longoria bien différente de celle de son personnage égocentrique de la série Desperate Housewives que l'on a pu voir jeudi. L'actrice a tenu une conférence de presse pour dénoncer au Congrès le travail des adolescents dans les champs aux Etat-Unis, apportant son soutien à un projet de loi pour relever l'âge minimum requis pour travailler dans les exploitations agricoles.  "C'est une terrible tragédie qui a lieu dans notre pays", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse jeudi devant le Capitole.
 
Eva Longoria, 36 ans, a grandi dans une ferme au Texas. L'actrice est également productrice d'un documentaire intitulé "The Harvest" ("La récolte"), qui montre les dures conditions de travail de quelque 400.000 mineurs employés dans des fermes. Le projet de loi déposé par la représentante démocrate de Californie Lucille Roybal-Allard, propose d'augmenter de 12 à 14 ans l'âge minimum légal pour occuper un emploi dans les champs aux Etats-Unis. Le texte ferait aussi passer de 16 ans à 18 ans l'âge requis pour occuper un emploi considéré comme dangereux. Il diminue aussi les niveaux de pesticide auxquels les mineurs peuvent être exposés.
 
"Les mineurs qui travaillent dans les exploitations agricoles ont quatre fois plus de probabilités d'abandonner le système scolaire", a expliqué la représentante démocrate. "Au total, 87% des jeunes employés dans les champs sont des Hispaniques", a-t-elle ajouter. Les jeunes travaillent souvent par plus de 35 degrés celsius et pendant plus de 12 heures par jour, selon des associations de défense des droits de l'homme.

Commenter cet article

  • alain-paris : Et on nous propose de les prendre pour modèle........

    Le 19/06/2011 à 10h37
  • kline : Des conditionsde travail digne de zola encore aujourd'hui. ..quelle regression du point de vue humain..

    Le 18/06/2011 à 09h56
  • botnet : Eva je t'aime

    Le 17/06/2011 à 12h33
      Nous suivre :
      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      logAudience