En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Au fait, qui a gagné l'Eurovision samedi soir ?


le 23 mai 2015 à 23h50 , mis à jour le 24 mai 2015 à 00h52.
Temps de lecture
3min
La scène de l'Eurovision de la chanson à Vienne en 2015

La scène de l'Eurovision de la chanson à Vienne en 2015 / Crédits : EBU/Andres Putting

A lire aussi
People Vingt-sept candidats se sont affrontés devant 200 millions de téléspectateurs samedi soir à Vienne pour le 60e concours Eurovision de la chanson. And the winner is...

Favori des parieurs, le candidat suédois Mans Zelmerlow a remporté samedi soir le 60e concours Eurovision de la chanson.  La chanson Heroes a collecté le plus de points (365) au classement établi pour moitié par un vote du public et pour l'autre moitié par des jurys professionnels. Chanteur, musicien, présentateur à la télé et aussi un peu danseur, Mans Zelmerlow est omniprésent sur les écrans de son pays depuis sa participation à l'émission de télé-crochet Idol, en 2005.

Avec sa chanson N'oubliez pas, l'une des rares qui n'ait pas été interprétée en anglais, la candidate française Lisa Angell échoue, avec 4 points, en queue de peloton à la 25e place sur 27. La Suède passe ainsi devant l'Hexagone au nombre de victoires depuis la création du concours.

Huée l'an dernier pour son intervention en Ukraine, la Russie s'est hissée en seconde position (303 points), grâce à la belle performance de Polina Gagarina qui interprétait A million voices. Quant à l'ensemble italien Il Volo, premier dans le cœur des journalistes, il a fini sur la troisième place du podium (292 points), celle-là même où les parieurs l'avait placé pour son opus Grande amore. Grâce à Rythm inside, le Belge Loïc Nottet finit lui à une très belle quatrième place. Comme tous les ans, la géopolitique s'est un peu immiscée dans la soirée sans pour autant que les amitiés ou inimitiés aient été déterminantes.

La diva barbue autrichienne Conchita Wurst, vainqueur l'an dernier, n'a pas été oubliée des organisateurs. Elle a ouvert le spectacle en gagnant, suspendue dans les airs, une vaste scène large de 44 mètres imaginée par la chaîne publique autrichienne ORF, qui a déboursé la moitié des 37 millions dépensés pour le show paneuropéen.

A la différence de nombreux anciens vainqueurs aussitôt tombés dans l'oubli, Conchita Wurst est parvenu à maintenir sa notoriété depuis sa victoire à Copenhague. Conchita garde ses fans, mais ses détracteurs ne l'ont pas oubliée non plus. Le patriarche de l'Église orthodoxe russe Kirill espérait une défaite russe à l'Eurovision pour éviter une invasion de "chanteuses à barbe" en Russie l'an prochain.

A Vienne, les sosies de Conchita Wurst sont partout :

 

Le concours Eurovision est aussi une scène pour la diplomatie :

Commenter cet article

  • francoiseselos1 : Bof .... pas regardé !

    Le 24/05/2015 à 09h58
  • gilkayo : Sans intérêt..

    Le 24/05/2015 à 08h07
  • flavical : Ecrire votre commentaire ici ...

    Le 24/05/2015 à 07h51

      Découvrez le pogostick ou quand l'homme se transforme en kangourou

      logAudience