En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Au lit avec Yoko Ono et John Lennon pour la paix

Véronique Buonomano par
le 15 août 2011 à 16h18 , mis à jour le 16 août 2011 à 09h02.
Temps de lecture
3min
John Lennon et Yoko Ono en 1969 organisent un "bed-in" pour la paix à Montréale au Canada.

John Lennon et Yoko Ono en 1969. / Crédits : ABACA PRESS

À lire aussi
PeopleQuelques jours après les émeutes qui ont frappé le Royaume-Uni, la muse de John Lennon a mis pour la première fois en ligne sur son site internet un document tourné en 1969 sur fond de guerre du Vietnam. "Bed Peace" ne sera visible que jusqu'au 21 août.

Un couple en pyjamas, entouré de bouquets de fleurs,  c'est Yoko Ono et John Lennon en 1969 organisant un "bed-in" pour la paix, alors que l'Amérique s'enlise dans la guerre au Vietnam. Ce document exceptionnel a été mis en ligne récemment dans son intégralité par la veuve du fondateur des Beatles, touchée par les émeutes de la semaine dernière dans plusieurs villes du Royaume-Uni. 

Rappel du contexte du document. Alors que l'Amérique se déchire sur fond de guerre du Vietnam, Yoko Ono et John Lennon ont l'idée d'un "bed-in" pour la paix. Une campagne inspirée par une lettre d'un fan qui leur demande de "faire quelque chose". Pendant une semaine, le couple, alors fraîchement marié, décide de rester au lit dans sa suite de l'hôtel Reine-Elizabeth à Montréal au Canada. Du 26 mai au 2 juin 1969, de nombreuses personnalités de l'époque défilent dans leur chambre. Dans la foulée, le morceau Give peace a chance sera enregistré.

"John et moi étions si naïfs que nous pensions que le simple fait d'être dans un lit devant les caméras pourrait changer le monde", explique Yoko Ono sur son site internet. "Il y a des choses que nous disons dans ce film et qui peuvent inspirer les militants d'aujourd'hui", écrit-elle pour expliquer la mise en ligne du documentaire.  "Souvenez-vous que la guerre est finie si nous le voulons, ça ne dépend que de nous. John aurait voulu pouvoir dire ça", conclut l'égérie de John Lennon.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir l'intégralité du documentaire Bed Peace, visible jusqu'au 21 août 2011 :  

http://imaginepeace.com/archives/15702

 

Commenter cet article

  • depondy : Regardez vous un peu plus dans la glace le matin et vous ne verrez même pas la différence; quoi que !...

    Le 16/08/2011 à 15h10
  • nadiran : Et alors, Sarko arrive bien à faire les deux, preuves au Cap Nègre et en Libye. Et lui, on le critique.

    Le 16/08/2011 à 15h08
  • marsmouss : Moi qu'on me vende de la paix, de l'acte pacifique ne me dérange pas, on nous vend tellement de guerre, de jeux de guerre, de dessins animés, séries, films violents... Je préfère qu'on se fasse du fric comme ça, même si je vous le concède, ça casse un peu le truc... Et puis là c'est en ligne, donc gratuit non?

    Le 16/08/2011 à 14h44
  • loava : Parceque parler de paix pour vous est d' une autre planete ? vous devez pas etre très heureux framboise !

    Le 16/08/2011 à 14h01
  • davidlondres0 : Marsmouss, biern plsu qu'une hippie, Yoko Ono est une femme d'affaire qui gere au plus lucratif quelque "souvenir" de John Lennon que ce soit. John Lennon, qui lui non plus n'avait pas que des talents d'artiste, mais s'est efforce d'engrander une fortune considerable en quelques annees, et cela: en marge des "bons principes" de "Imagine"...

    Le 16/08/2011 à 13h17
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience