En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Brad Pitt assure le suspense pour Chanel N°5


le 08 octobre 2012 à 17h08 , mis à jour le 08 octobre 2012 à 17h14.
Temps de lecture
2min
Brad Pitt sur la tapis rouge du Festival de Cannes 2012 - Montée des marches Cogan, la mort en douce

Brad Pitt sur la tapis rouge du Festival de Cannes 2012 - Montée des marches Cogan, la mort en douce / Crédits : AFP/ALBERTO PIZZOLI

A lire aussi
PeopleBrad Pitt sans son visage mais avec sa voix grave et sensuelle. Chanel sait nous tenir en haleine avec sa nouvelle égérie. L'acteur américain sera en effet le visage de Chanel N°5 à partir du 15 octobre, une première.

C'est la campagne de publicité pour parfum la plus attendue cette année. Elle ne sortira que le 15 octobre. En attendant, Chanel distille des vidéos très courtes de son égérie, Brad Pitt.

Un homme pour une fragrance féminine. C'est une première dans le monde de la parfumerie. Pour sa nouvelle publicité du mythique Chanel N°5,  la maison a fait appel à un Brad Pitt aux cheveux blonds coupés au carré et à la barbe naissante.

Quel est le mystère ?

On n'en saura pas plus. Au contraire, l'on repart avec trois questions énigmatiques, posées par le mari d'Angelina Jolie, à la voix rauque et envoutante. "Est-ce que vous vous sentez chanceuse", "quel est le mystère?", "Est-ce que vous allez quelque part?"

Autant dire que Chanel a réussi le pari d'exacerber la curiosité de ses fans et de relancer leur intérêt pour la griffe aux deux C.

Ces dernières années, Chanel avait fait appel à des icônes féminines comme Catherine Deneuve, Nicole Kidman, Keira Knightley ou Audrey Tautou. Brad Pitt va donc rejoindre le cercle très fermé de ces égéries.

Commenter cet article

  • quipique31 : Un suspense insoutenable... dont tout le monde se fou !

    Le 08/10/2012 à 17h24
      Nous suivre :
      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      logAudience