En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Diam's

Suivre le flux rss
Flux RSS
diam's bulle

Dernières actualités de Diam's

Biographie de Diam's

Né(e) le : 25/07/1980 - NicosieChanteuse

Star du rap dans les années 2000, Diam's a imposé son style avant de disparaître de la scène en 2006. En 2012, elle publie un livre autobiographique.

Diam's se revendique poète du métissage culturel et du mal de vivre banlieusard, mais récuse l'image de porte-parole d'une génération.


Star du rap dans les années 2000, Diam's a imposé son style en trois disques majeurs : Brut de Femme, consacré « Album rap de l'année » aux Victoires de la musique 2004, « Dans ma Bulle » en tête des ventes en 2006 et « SOS » en 2009, dans lequel la rappeuse évoque sa dépression et sa conversion à l'Islam.  A la fois écorchée vive et gouailleuse, romantique et sincère, Diam's a su convaincre un  public plus large que celui des amateurs de rap et des jeunes des « quartiers ».

Elle écoute Brassens, Ferré et Dance Machine

Mélanie Giorgiades naît à Nicosie en 1980, d'un père chypriote et d'une mère française et grandit dans la banlieue pavillonnaire du 9-1, entre Orsay et Les Ulis.   « Mon père nous a quittées quand j'avais quatre ans, j'étais une petite fille qui n'attendait plus rien plus rien de la vie.  Dans mon cartable, y avait de la rage et des tubes, car j'aimais la rime». Elle écoute Brassens et Ferré, Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel et Dance Machine.

 

En 1992, sa mère, qui travaille dans l'édition musicale, lui rapporte d'un voyage à Los Angeles son premier disque de rap, l'album The Chronic, de Dr. Dre.  C'est une révélation.  Elle reconnaît à l'école le mérite de lui avoir appris à écrire, « pendant les cours, j'écrivais des textes qui m'ont sauvé la vie ». Elle commence à entrevoir alors le moyen d'échapper, par l'écriture, à un quotidien pesant. Elle est fan de MC Hammer, Public Enemy, se précipite aux concerts de NTM et malgré l'opposition de sa mère décide, à 14 ans, de devenir rappeuse.


Une boulette d'énergie et de rage


Mélanie trouve son nom de scène en feuilletant le dictionnaire, « le diamant ne peut être brisé que par un autre diamant », et reconnaît « qu'on a un ego énorme quand on démarre le rap... »  Elle fait son premier concert à l'école puis intègre le collectif de la Mafia Trece, participe à de nombreuses émissions de radio et scènes de hip-hop.  Avec son look de «p'tit mec », jeans-baskets et  boucles d'oreilles énormes, elle réussit à imposer sa voix dans un milieu plutôt macho.  En 1999, on premier album, Premier Mandat  ne remporte pas le succès escompté.  Mais Diam's s'accroche, enchaînant concerts et petits boulots.  Grace à un nouveau manager et au soutien de Jamel Debbouze, elle enregistre un tube Suzy, travaille sur des bandes originales de films (BO de La Vérité si je mens !, Taxi 3).
A 22 ans, elle décroche le jackpot avec son second album  Brut de Femme et son tube  DJ.


Ecorchée vive


S'ensuit une période euphorique, succès, argent, bling-bling, « mes troubles m'ont rendue poète, au point qu'on met à ma dispo de quoi me doucher au Moët », dit-elle dans sa chanson Enfants du désert.  Elle revendique aussi un engagement, non pas politique mais citoyen et humanitaire. Mais ses vieux démons reprennent le dessus, elle s'effondre en larmes sur le plateau des Victoires de la Musique en 2008, alterne tentatives de suicide et séjour en hôpitaux psychiatriques.  Dans son album SOS, elle raconte « cette gloire qui lui monte aux larmes et ces médocs qui lui montent au crâne » .  Elle refuse alors toute demande d'interview, car elle « dit tout dans son album ».  En colère contre la presse people - Paris-Match a publié des photos d'elle voilée à la sortie de la mosquée de Gennevilliers - elle refuse de justifier sa conversion à l'islam, son mariage musulman, son nouveau mode de vie.  Pour se reconstruire, elle semble prête à renoncer à tout, sauf à l'écriture.


Dans un entretien prémonitoire au Journal du Dimanche, en 2006, elle déclarait : « L'écriture a réussi là où les psys ont échoué.  J'écris tout le temps, pas forcément pour faire du rap.  Notamment des chansons piano-voix, que l'on pourrait qualifier de variété, mais ça reste de la chanson à textes  J'ai une plume assez spéciale...Peut-être qu'un jour j'écrirai des bouquins.  Ça ne m'étonnerait pas »

Plus d'actualités de Diam's

Nous suivre :
PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

logAudience