En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Attentats, le voile, son divorce : Diam's se confie en exclusivité dans Sept à Huit

Edité par
le 24 mai 2015 à 19h45 , mis à jour le 26 mai 2015 à 10h26.
Temps de lecture
5min
Diam's lors de l'interview de Thierry Demazière pour Sept à Huit - Mai 2015
A lire aussi
People REVOIR L'INTERVIEW - Les attentats de janvier l'ont poussée à reprendre la plume pour défendre son point de vue de femme musulmane. En exclusivité pour Sept à Huit, Diam's, redevenue Mélanie Giorgiades, se confie sur sa nouvelle vie.

Après une carrière à faire pâlir d'envie tous les apprentis rappeurs, Diam's avait sombré. Une dépression, une longue hospitalisation. Un ras-le-bol général et l'envie de fuir le monde du showbiz dans lequel elle s'était perdue. Repliée, elle découvre la religion et se convertit à l'islam. Au simple voile, elle préfère le niqab, plus couvrant, à chaque sortie publique. Un choix qu'elle assumait et qu'elle avait déjà souhaité expliquer en 2012 en témoignant dans Sept à Huitsur TF1. 

En 2015, à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Mélanie, française et musulmane, la jeune femme a à nouveau choisi Thierry Demaizière, Sept à Huit et TF1 pour se confier dans une interview unique à la télévision. Ce nouvel ouvrage sous forme d'autobiographie, est aussi l'occasion pour elle de mieux faire comprendre sa religion.

Reprendre la plume pour la bonne cause

Depuis qu'elle a choisi d'enterrer Diam's pour fièrement redevenir Mélanie Giorgiades, la jeune femme vit une vie de famille tranquille dans un petit village non loin de Paris. Mère de famille accomplie, elle réapparaît pour s'exprimer au nom des musulmans, après les terribles attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher.

"Je condamne de toutes mes forces ce qui s'est passé", dit-elle. Celle qui entretient désormais un lien profond avec sa religion ne peut accepter que des gens tuent au nom de l'islam. "Pour moi, ce sont des groupuscules égarés".

Voir l'extrait : "Ca me dépasse (...). Ce n'est pas l'islam" :

 

Mais elle tient aussi à se faire la porte-parole de ceux qui en France ou ailleurs subissent les amalgames entre musulmans et extrémistes. "On fait profil bas", avoue-t-elle.

Voir l'extrait : "On fait profil bas"

L'islamisme, non, le blasphème non plus !

Si Diam's condamne fermement l'extrémisme religieux, la jeune mère de famille a tenu à montrer son choc face à des images de "blasphème" qu'elle ne peut tolérer. "On est en train de parler de positions sexuelles outrancières, du prophète de l'islam, du Pape qui sodomise un enfant. Ce sont des dessins qui personnellement me choquent énormément, et avec lesquels je ne suis pas en accord".

Voir l'extrait sur la question du blasphème :

Le port du voile, un choix assumé

Diam's a fait le choix de porter le voile, puis le niqab, dès sa conversion, tout en revendiquant sa liberté de penser et d'agir selon ses propres envies. "C'est un choix de femme", explique-t-elle, avant d'insister : "Je suis une femme comme les autres qui aime acheter les derniers trucs à la mode, et qui aime certaines marques plus que les autres, qui aime avoir un beau sac à main. [...] Depuis que je suis voilée, je pense que j'ai bien plus accepté ma féminité". Et de conclure : "Derrière le voile, nous sommes avant tout des femmes".

Voir l'extrait sur le voile :

Diam's se confie aussi sur son divorce, un moment personnel très difficile pour celle qui s'est retrouvée seule avec un enfant.

Le divorce fut aussi pour Diam's, dit-elle, une démarche symbolique, démontrant la liberté de la femme dans sa religion : "Avoir la liberté d'aimer, de ne plus aimer".

 

Un nouveau regard sur la vie 

Elle avait beau avoir une carrière au top, la chanteuse n'a jamais caché la dépression qui l'a conduite à l'hospitalisation. Aujourd'hui, grâce à la religion, Diam's envisage la vie d'une tout autre manière, voyant le verre à moitié plein. Citant le prophète, elle se dit aujourd'hui capable d'analyser sa propre évolution. Pour preuve selon elle, le geste qu'elle a fait envers son père, qui ne l'a jamais élevée et auquel elle faisait autrefois de nombreux griefs. Aujourd'hui, non seulement Diam's a tout mis en œuvre pour le retrouver. "J'aime vivre, encore plus qu'avant", conclut-elle en souriant, "la vie a une grande valeur pour moi ", souligne celle qui hier flirtait avec la mort.

Voir l'extrait :

Un retour à la chanson ?

Mélanie Giorgiades ne sera certainement plus jamais la Diam's que l'on a connue. Epanouie, elle n'envisage pas de reprendre la chanson, et pour cause : "Je ne peux pas faire abstraction du milieu dans lequel j'évoluais. [...] Et ce milieu-là fait sortir le pire de nous-même". "Je ne chantais pas pour chanter, j'avais des messages à faire passer, j'avais une colère en moi et ça je l'ai toujours dit, moi, j'aimais le rap parce que c'était brutal, parce que c'était cash", poursuit-elle.

Si elle ne regrette pas la scène, regrette-t-elle les fans ? Pour l'ex rappeuse, les fans font aussi partie de son passé. Sa relation à eux a changé et eux lui disent : "Je t'ai énormément aimée par le passé et parce que je t'ai aimée, je suis très heureux pour toi. Maintenant, oui, tu nous manques, mais ton bonheur avant le nôtre".

 

Des chansons difficiles à assumer

Tirant un trait sur son passé, Diam's n'écoute plus ses chansons et espère que ses enfants ne les écouteront pas non plus. "Je n'assume pas [...] J'étais vulgaire, il ne faut pas l'oublier aussi, j'ai dit des choses et je ne suis plus cette femme-là [...] Je ne suis plus en quête d'une vie à mille à l'heure de Bonnie & Clyde".

Mais - que l'on se rassure - Diam's aime toujours les diamants, et même encore "plus qu'avant". Des diamants qu'elle porte désormais "sous son voile".

Rendez-vous sur le site de Sept à Huit pour voir d'autres vidéos

 

Commenter cet article

  • igini28 : Un diamant sous le voile..... Vous plaisantez ? Quelle régression des droits de la femme ! Nos aïeules doivent se retourner dans leurs tombes et cela doit choquer toutes celles dans e monde qui se battent au quotidien pour avoir les mêmes droits que les hommes ! Et votre fille,n vous allez la couvrir de la tête aux pieds aussi ou bien vous lui laisserez le choix comme le fait le pays dans lequel vous vivez (chance que n'ont pas les chrétiens d' Orient) !

    Le 05/06/2015 à 08h06
  • 6henri : L'"élitisme", mais où le voyez-vous ??? Il faut garder le sens de la mesure.En revanche, le Prosélytisme, certainement....

    Le 27/05/2015 à 16h11
  • cabathe : Cela fait 15 jours que je vois son visage sur votre mur je crois que cela suffit maintenant!!!! vous n arriverez pas a me convaincre de uoi que ce soit.......merci d avance d enlever votre article

    Le 27/05/2015 à 16h02
  • untitideparis : Quelle provocation de la part des médias de montrer et de donner la parole à cette horreur. Heureusement il y a la chaine météo ou animaux!

    Le 27/05/2015 à 12h56
  • quath44 : Oui certainement et le voile pour cacher ses rondeurs, son public ne l'acepterait pas

    Le 26/05/2015 à 15h18

      "La Pogbance", la nouvelle danse des frères Pogba

      logAudience