En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Mariage Monaco

Diffamation : le Sunday Times va indemniser le prince Albert de Monaco


le 15 janvier 2013 à 19h06 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 19h14.
Temps de lecture
3min
Charlène et Albert de Monaco le 3 août 2012 lors du 64e bal de la rose.

Charlène et Albert de Monaco le 3 août 2012 lors du 64e bal de la rose. / Crédits : AFP/POOL/Lionel Cironneau

A lire aussi
PeopleMariage princier, mariage arrangé ? La suggestion du Sunday Times n'avait pas plu au rocher. Résultat, le journal va devoir payer.

Le prince Albert de Monaco et sa femme Charlène ont trouvé un accord avec le journal britannique Sunday Times qui s'est engagé à leur verser des dommages et intérêts après la publication d'un article suggérant que leur union était un mariage arrangé, a annoncé mardi l'avocat du prince. L'arrangement a été validé par la Haute cour de justice de Londres.

L'article incriminé est paru le 3 juillet 2011 - deux jours après leur mariage - et était titré "La malédiction des Grimaldi", selon Mark Thomson, l'avocat du couple princier. Le journal y affirmait que le prince Albert avait confisqué le passeport de sa femme à l'aéroport de Nice pour l'empêcher de fuir Monaco. L'article ajoutait que Charlène, ayant appris peu temps avant ses noces l'existence d'un troisième enfant du prince, conçu hors mariage, ne désirait plus se marier. Pour sauver les apparences, elle aurait convenu d'un arrangement, s'engageant à s'unir au prince Albert pendant une durée déterminée moyennant une compensation financière.

Des excuses et un montant tenu secret

"Aucune de ces allégations n'est vraie", a déclaré Mark Thomson au juge de la Haute cour David Eady. L'avocat a ajouté que le journal, propriété de Rupert Murdoch, avait admis sa responsabilité ainsi que le caractère diffamatoire de ses propos. Il a ajouté que le Sunday Times avait présenté ses excuses et avait confirmé le versement de dommages et intérêts au couple, ainsi que la prise en charge de leurs frais de justice.

La Haute cour a indiqué que la somme devait encore être évaluée. Le Guardian évoquait de son côté un montant de 300.000 livres (360.000 euros). Rupert Earle, l'avocat de Times Newspapers Ltd -qui détient le Sunday Times- a également présenté ses excuses au couple pour le désagrément causé.   Le couple princier n'était pas présent à l'audience.

Commenter cet article

  • sandy : C est pour sa ya toujours pas de bb en vu!!???

    Le 17/01/2013 à 00h44
      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience