En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

JO-2012 : Elizabeth II "ravie" de ses débuts au cinéma


le 29 juillet 2012 à 08h07 , mis à jour le 29 juillet 2012 à 08h11.
Temps de lecture
3min
La reine Elizabeth II au centre aquatique de Londres, au premier jour des Jeux Olympiques (28 juillet 2012)

La reine Elizabeth II au centre aquatique de Londres, au premier jour des Jeux Olympiques (28 juillet 2012) / Crédits : AFP / POOL – M. Rickett

A lire aussi
PeopleElle était sans conteste LA grande vedette du film projeté à l'ouverture des Jeux Olympiques de Londres : Elizabeth II, malgré sa courte apparition, a éclipsé la performance de James Bond - Daniel Craig. Et selon une porte-parole de Buckingham, il n'a pas fallu beaucoup chercher à la convaincre.

Excentrique, surréaliste et en un mot britannique : l'apparition surprise d'Elizabeth II dans son propre rôle au côté de James Bond, le temps d'un court-métrage, a fait de la souveraine de 86 ans la vedette incontestée de la cérémonie d'ouverture des JO 2012. Samedi, alors qu'émergeaient les détails du making-off, les déclarations et tweets enflammés saluaient les débuts cinématographiques de la femme-star la plus photographiée au monde, en soixante ans de règne. Et convaincre la reine Elizabeth de participer activement à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres n'a pas été compliqué : "La reine était ravie qu'on lui demande et ravie d'être impliquée dans quelque chose d'aussi exceptionnel", a déclaré samedi une porte-parole du palais de Buckingham. "Ce sont nos Jeux Olympiques et la reine était ravie d'y prendre part", a-t-elle ajouté.
 
Son intervention dans un court-métrage au côté de l'acteur Daniel Craig, l'interprète de James Bond, a été l'un des moments forts de la cérémonie mise en scène par le réalisateur Danny Boyle. La reine, qui faisait à 86 ans ses débuts devant une caméra, ne prononce que quatre mots, "Good Evening, Mr Bond", avant d'abandonner ses petits chiens corgis sur le parvis de Buckingham et de monter en hélicoptère avec le plus célèbre des espions à son service. Le court-métrage s'achève sur un saut en parachute d'un cascadeur vêtu comme la reine au-dessus du Stade olympique. Sur Twitter, l'emballement a été immédiat. "Oh. My God ! La reine avec James Bond ! Ça, M. Boyle, c'est du pur génie", a pianoté le journaliste-vedette Piers Morgan. "C'est un truc de légende !", s'est enthousiasmé le designer Henry Holland.
 
"C'est une professionnelle"
 
Les commentaires de figures des médias britanniques dans la presse après cette apparition de la reine à l'écran étaient à l'aune de cet enthousiasme sur Twitter. "C'est une professionnelle", s'est exclamé Nicolas Brown, le directeur des programmes de fiction à la BBC, chargée d'assurer le spectacle pour le coup d'envoi des Jeux. "Une seule prise a suffi", a-t-il confié au Daily Telegraph. "C'était extraordinaire d'avoir les deux (la souveraine et Daniel Craig, huitième incarnation de l'agent 007 à l'écran), avec les Corgis en prime". "J'ai l'impression qu'elle adoré faire cela", a confié pour sa part à la presse le maire de Londres, Boris Johnson, qui a accompagné la reine dans le Parc olympique samedi au premier jour des Jeux. "Vous savez, elle n'aura peut-être pas l'occasion d'apparaître dans de nombreux films et je ne sais pas si elle obtiendra un Oscar", a-t-il plaisanté.
 
La reine, a-t-il ajouté, lui a semblé également désireuse de savoir comment son petit rôle avait été perçu. Considérée comme distante vis-à-vis de son peuple, et même froide après la mort de la princesse Diana en 1997, Elizabeth II a sans doute bouclé par cette apparition à l'écran le rétablissement de son image auprès du public, rétablissement déjà bien amorcé par le mariage de William et Kate au printemps 2011 puis les célébrations en grande pompe de son soixantième anniversaire sur le trône, en juin dernier.
 
Pour réaliser ce film, tourné en mars et avril de cette année, Danny Boyle a eu accès au palais de Buckingham, tournant dans la Grande entrée, dans la Galerie Est, dans le salon d'audience et sur la West Terrace. "Ce n'est pas la peine de lui dire les choses deux fois. Elle saisit tout de suite les mouvements de caméras, les angles", a-t-il dit de son actrice débutante.

Commenter cet article

  • mberle : Sa Majeste au service de Sa Majeste.

    Le 31/07/2012 à 02h26
  • mberle : Que Dieu preserve le chapeau de sa Majeste la Reine.

    Le 30/07/2012 à 02h16
  • lunatu : Mélanger fiction et réalité. C'est très british. On en devrait tirer des leçons.

    Le 29/07/2012 à 21h17
  • vinebaut : Très bien majesté, mais quand même Ursula Andress .....

    Le 29/07/2012 à 14h41
  • laure1381 : Chapeau bas, Madame. Tout simplement, décalé, inattendu, scénaristiquement audacieux. La surprise était de taille, et l'ensemble judicieusement complété par cet humour "so British" que nous apprécions tant. Bravo , votre Majesté, excellent souvenir pour ma part.

    Le 29/07/2012 à 11h35
      Nous suivre :
      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      logAudience