En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'organisateur de la soirée "décadence" présente ses excuses à Pippa Middleton

Edité par
le 18 avril 2012 à 18h51 , mis à jour le 18 avril 2012 à 19h02.
Temps de lecture
3min
Arthur de Soultrait Kate Middleton

Capture d'écran, le 17 avril 2012, du compte "Facebook" du styliste Arthur de Soultrait, immortalisé lors d'une fête en compagnie, entre autres, de Pippa Middleton, le 13 avril 2012, à Paris / Crédits : Facebook

A lire aussi
PeopleL'aristocrate français Arthur de Soultrait déclare, mercredi, dans un communiqué de presse "regretter l'incident" de l'arme brandie en plein Paris, scandale qui vaut à la belle-soeur du prince William d'être violement critiquée par la presse de son pays natal.

Le styliste Arthur de Soultrait, ami français de la très médiatique Philippa "Pippa" Middleton, a indiqué, mercredi, avoir présenté ses excuses à la belle-soeur du prince William, à la suite d'un incident avec des paparazzis intervenu, samedi, à Paris. A bord d'une voiture décapotable dans laquelle avait pris place Pippa Middleton lors d'un séjour dans la capitale française, un ami du vicomte de Soultrait, également présent dans le véhicule, a pointé un revolver, factice selon lui, pour éloigner des photographes de presse jugés trop insistants.
 
Depuis, l'incident rapporté par les paparazzis, est l'objet d'un buzz international, tandis que la presse britannique critique violemment le comportement général de la soeur de la future reine d'Angleterre (lire "Scandale Pippa Middleton : l'arme brandie était 'un jouet en plastique'"). "Je lui ai présenté des excuses (...) Nous étions suivis par des  paparazzis. Pendant tout son séjour à Paris, Philippa Middleton a été victime d'un harcèlement constant et dangereux", indique Arthur de Soultrait, dans un communiqué transmis à l'AFP.
 
"Pas de plainte"
 
"La voiture était conduite par un ami. Pour rire, il a brandi un pistolet  factice en direction des paparazzis. Philippa n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire et elle lui a dit d'arrêter immédiatement. Elle n'a pas trouvé cela drôle", assure Arthur de Soultrait. La police judiciaire parisienne a indiqué qu'elle n'avait pas été saisie de cet incident et qu'aucune plainte n'avait été déposée. "Il n'y a rien, absolument rien", a-t-on indiqué de source policière.
 
"Je regrette énormément cet incident et surtout que Pippa ait été au centre  de l'attention, alors qu'elle n'était pour rien dans cet incident. Je lui ai  présenté des excuses pour cela", conclut l'aristocrate français. Le créateur de la marque de vêtements Vicomte A qui fêtait son  anniversaire avait invité Pippa Middleton à une soirée costumée sur le thème de  la "décadence XVIII siècle", soirée au goût douteux violemment étrillé par la presse anglo-saxonne (lire "La soirée 'décadence' de Pippa Middleton : deuxième phase de la polémique").
 

Commenter cet article

  • praline091 : ça avait pourtant l'air de l'amuser sur la photo!

    Le 20/04/2012 à 13h06
  • Juan : Le scandale c'est la chasse motorisée des journalistes pour une photos. Ils font de la réponse du chassé une outrance alors que les profits de cette escapade vont dans leur poche.

    Le 19/04/2012 à 11h24
  • elitar : " Philippa Middleton a été victime d'un harcèlement constant et dangereux ". Il y a eu assez de drames à cause des paparazzi, mais ils ne comprennent pas.

    Le 19/04/2012 à 11h00
  • celyna1963 : Personne ne la forcer à y aller à cette soirée et vas y que je te fais des courbettes

    Le 19/04/2012 à 08h54
  • Eve30220 : Ils sont drôles ses amis ...

    Le 18/04/2012 à 20h31
      Nous suivre :
      En manque d’idée : voici les jouets tendances pour ce Noël

      En manque d’idée : voici les jouets tendances pour ce Noël

      logAudience