En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le duc d'Edimbourg fête son 91e anniversaire, "chez lui, en privé"


le 10 juin 2012 à 10h45 , mis à jour le 10 juin 2012 à 17h02.
Temps de lecture
2min
Le Prince Philip, duc d'Edimbourg

Le Prince Philip, duc d'Edimbourg et époux de la reine Elisabeth II / Crédits : A.F.P.

À lire aussi
PeopleL'époux de la reine Elizabeth II a quitté samedi l'hôpital londonien où il avait été admis lundi pour une infection urinaire. Il a fêté son anniversaire dimanche.

Le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, fêtait dimanche en privé ses 91 ans, au lendemain de sa sortie de l'hôpital londonien où il a été soigné pour une infection urinaire, la deuxième alerte de santé en six mois pour le prince consort. Le duc d'Edimbourg, tel qu'il est appelé de manière officielle, passe la journée "chez lui, en privé", selon le palais de Buckingham. Deux salves d'honneur seront tirées à Londres lundi pour marquer l'anniversaire du prince consort, dont la participation à un certain nombre d'engagements prévus cette semaine était incertaine.

Samedi, il était sorti souriant de l'hôpital King Edward VII à Londres, après cinq jours de traitement à base d'antibiotiques pour soigner une infection urinaire. Son hospitalisation l'avait empêché d'assister à une partie des célébrations publiques du jubilé de diamant de la reine et avait jeté une ombre sur ce week-end prolongé de festivités, du 2 au 5 juin.

En décembre dernier déjà, celui qui détient le record de longévité des princes consorts britanniques avait causé des frayeurs à la famille royale, quand il avait dû être opéré d'urgence pour une artère coronaire bouchée.

Commenter cet article

  • eliot1949 : Pour moi l'Angleterre est le pays le plus patriote dans l'UE. Voyez vous beaucoup de drapeux de l'Europe à coté du l'Union Jack. Les Anglais sont respectueux de leur police, de leur reine de leur drapeau. En France on laisse même des individus siffler la Marseillaise, ou bruler le drapeau Français. Les membres de notre equipe de foot ne connait même pas la Marseillaise. Au JO c'etait frappant, le nombre de nos medaillés qui chantaient la marseillaise etait vraiment limité.

    Le 16/08/2012 à 14h56
  • lentpecheur2 : Vous vous êtes entretenu par la République Française , mais vous n'avez pas du fréquenter souvent son école laïque et gratuite !

    Le 15/06/2012 à 12h27
  • valka65 : C'est vrai il y de quoi être fier.... le meurtre d'innombrables innocents, avec en tête le Roi, la Reine, Mme Elisabeth et le petit dauphin, sans compter la pauvre Madame Royale devenue quasiment folle, En plus pour votre nformation, 1789, c'était la Bastille, prison d'état avec juste quelques prisoniers pas très recommendables. Le Roi, la Reine, Mme Elisabeth ont été massacrés en 1793, quant au pauvre petit Roi, il est mort des suites des maltraitances infligées, il avait dix ans. Finalement la déchéance annoncée de la France n'est peut-être que la juste rétribution de ces horreurs.

    Le 11/06/2012 à 10h09
  • mcg35 : @bouek11kl - Avez-vous déjà été en Angleterre? Oui, le "Union Jack" et le "God Save the Queen" sont sacrés. Rien à voir avec nos piètres manifestations honteuses où l'on brûle le drapeau tricolore, ou siffle la Marseillaise. Et quand la Reine parle à la télé, c'est silence dans les chaumières. La Famille Royale est la gardienne d'un peuple et de ses traditions. Le Premier Ministre s'occupe des affaires du pays et de politique. Et cela fonctionne très bien.

    Le 10/06/2012 à 23h32
  • gpzt66 : Bonjour, Je ne suis pas monarchiste mais bien républicain de conviction. Je trouve cependant assez déplorable cet acharnement mis à contester un tant soit peu le rôle joué pendant quelques six décennies par cette femme digne et respectable. Les français ne s' y trompent d'ailleurs pas, eux qui vivent sous une monarchie républicaine et qui sont si enclins à s'extasier devant le spectacle de ces royautés qui font les choux gras de leur presse. En définitive, la couronne britannique coûte moins cher au contribuable que les fastes élyséens, a su montrer beaucoup de dignité face aux tourments que connaissent toutes les familles, princières ou non, et constitue sans doute, depuis des siècles, un bel exemple de démocratie parlementaire où le souverain "règne mais ne gouverne pas". Faut-il rappeler aux oublieux de l' Histoire la " Grande Charte de 1215" ou l' "Habeas Corpus" ?

    Le 10/06/2012 à 23h04
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience