En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le prince Andrew descend la plus haute tour d'Europe


le 03 septembre 2012 à 16h17 , mis à jour le 03 septembre 2012 à 16h21.
Temps de lecture
3min
Vertigineuse descente au-dessus de Londres pour le prince Andrew
A lire aussi
PeopleLe deuxième fils de la reine d'Angleterre, a descendu en rappel lundi, à des fins caritatives, le plus haut gratte-ciel de l'Union européenne, le Shard, qui culmine à 310 mètres à Londres.

C'est un défi vertigineux qu'a relevé le prince Andrew en descendant en rappel le Shard de Londres, le plus haut building d'Europe. Un exercice aussi périlleux que courageux réalisé au profit d'associations caritatives. "J'ai eu peur au sommet", a reconnu le duc d'York, 52 ans, équipé d'un casque de sécurité et d'un harnais.

"La partie la plus difficile a été de se lancer dans le vide", a-t-il confié après avoir effectué en une demi-heure la descente spectaculaire entre le 87e étage du Shard, situé juste en-dessous du sommet de la gigantesque aiguille de verre, et le 20e étage. Mais "l'entraînement que j'ai suivi cet été avec les Royal Marines à Arbroath (Ecosse) m'a donné la confiance nécessaire pour me lancer sans trop d'appréhension", a-t-il ajouté, précisant avoir glissé sur la première partie de la descente à cause de la condensation sur les fenêtres.

Aide aux militaires
  
Le prince Andrew, quatrième dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, faisait partie de la quarantaine de personnes, dont Ffion Hague, l'épouse du ministre britannique des Affaires étrangères William Hague, à participer à cet événement destiné à lever des fonds pour deux organisations, dont l'une qui vient en aide aux militaires.
 
Le prince Andrew est lui-même commandant de la Royal Navy, et a participé à la guerre des Malouines en 1982 en tant que pilote d'hélicoptère de la marine royale. Il avait inauguré officiellement le Shard le 5 juillet dernier avec le Premier ministre du Qatar, Hamad ben Jassem Al-Thani, dont le pays a financé à 95% la construction du gratte-ciel qui a coûté 450 millions de livres (568 millions d'euros ou 714 millions de dollars).

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Le fou rire de Jean Dujardin et Gilles Lellouche en pleine interview

      Le fou rire de Jean Dujardin et Gilles Lellouche en pleine interview

      logAudience