En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le prince William a une dent contre les "chasseurs de cornes"


le 19 juin 2012 à 14h15 , mis à jour le 19 juin 2012 à 14h17.
Temps de lecture
3min
Kate Middleton et le prince William

Kate Middleton et le prince William. / Crédits : Abaca

À lire aussi
PeopleLe fils aîné du prince Charles a appelé mardi, lors d'une interview à la BBC, à un arrêt du braconnage qui coûte la vie à de nombreux rhinocéros, massacrés en vue de vendre leurs cornes sur le marché noir.

Chassés pour leur corne, les rhinocéros sont de plus en plus menacés d'extinction. On estime, aujourd'hui, à 4800 le nombre de rhinocéros noirs survivant en Afrique, et à 20.700 le nombre de rhinocéros blancs. Car la corne de rhinocéros est une denrée précieuse pour la médecine traditionnelle asiatique, et elle vaut une fortune au marché noir. Certains lui prêtent des vertus aphrodisiaques, voire le pouvoir de traiter des cancers. Et les rhinocéros font les frais de ces vertus légendaires prêtées à leurs cornes... Un massacre contre lequel le prince William s'est déjà engagé en parrainant une fondation de défense de ces animaux, le "Tusk Trust". Ce mardi, interviewé par la BBC à l'occasion d'une visite d'une réserve naturelle dans le Kent, où trois jeunes rhinocéros noirs ont été élevés en vue de leur réintroduction dans le milieu naturel en Tanzanie, William a appelé à un arrêt immédiat du braconnage. "Avec les éléphants, les rhinocéros sont les plus grandes victimes du braconnage", a constaté le fils aîné du prince Charles, rappelant que 245 rhinocéros noirs ont déjà été tués cette année.

Beaucoup a déjà été fait pour préserver les rhinocéros. Mais c'est encore trop peu. Car si la Chine, autrefois grande consommatrice, réussit assez bien à faire respecter l'interdiction de vente et de trafic de corne, depuis que son utilisation dans la médecine chinoise a été prohibée en 1993, la demande provient aujourd'hui principalement du Vietnam. Résultat : le braconnage des rhinocéros a augmenté de façon exponentielle depuis quelques années, mettant en péril le travail effectué depuis des décennies pour reconstituer la population sauvage de cet animal. Dans la seule Afrique du Sud, qui abrite entre 70 et 80% de tous les rhinos du monde, la courbe du massacre a grimpé en flèche: treize rhinos braconnés en 2007, 448 en 2011, 245 depuis le début de l'année 2012, selon le ministère sud-africain de l'Environnement.

Voilà pourquoi, sur les ondes de la BBC, William s'est dit ce mardi "très en colère" contre ceux qui continuent de chasser les rhinocéros en dépit de leur statut d'espèce menacée, en appelant à un travail d'éducation sur le sujet. "Mon message est simple : arrêtez", a-t-il lancé. Le prince a appelé les acheteurs de défense de rhinocéros ou d'ivoire à peser les conséquences de leurs actes, sachant que "c'est quelque chose qui a été prélevé sur un animal assassiné pour que vous puissiez mettre cet objet décoratif sur votre cheminée".

Commenter cet article

  • alice2010 : La chasse a courre est interdite au Royaume Uni depuis 2005!

    Le 20/06/2012 à 22h05
  • papymougeot59 : Garpi, que ce soit la chasse à courre ou les massacres des rhinocéros, le résultat est le même : les animaux souffrent !

    Le 20/06/2012 à 18h47
  • as.44 : Bravo William !

    Le 20/06/2012 à 16h43
  • garpi : La chasse a courre est réglementée tout comme la chasse en France. On ne tue pas les espèces menacées. La cas des rhinocéros c'est du pur massacre, ce n'est pas comparable.

    Le 20/06/2012 à 14h20
  • ange : C est tres bien. ce qu il fait

    Le 20/06/2012 à 07h33
      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience