En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Photos de stars dénudées : comment le pirate a (très simplement) hacké leurs comptes

Edité par
le 16 mars 2016 à 16h54 , mis à jour le 16 mars 2016 à 16h58.
Temps de lecture
3min
Jennifer Lawrence au photocall de "Hunger Games 3" à Cannes le 17 mai 2014.

Jennifer Lawrence au photocall de "Hunger Games 3" à Cannes le 17 mai 2014. / Crédits : Abaca

A lire aussi
People Un homme de 36 ans, originaire de Pennsylvanie, a été inculpé par la justice américaine, mardi, pour avoir volé et mis en ligne les photos nues de plusieurs célébrités, dont Jennifer Lawrence. Sa méthode n'était autre que du phishing traditionnel, comme il l'a expliqué aux enquêteurs.
L'affaire avait fait grand bruit et avait été surnommée "Celebgate". Souvenez-vous : en août 2014, des photos intimes d'une centaine de célébrités, dont Jennifer Lawrence, Rihanna et Kate Upton, étaient partagées sur un forum d'images internet avant d'être relayées sur les réseaux sociaux. La faute à un piratage de leurs comptes cloud Apple et Gmail sur lesquels étaient stockées les images. Un an et demi après les faits, l'homme à l'origine du scandale a été formellement inculpé, mardi, par la justice américaine pour avoir violé le Computer Fraud and Abuse Act, la loi sur la fraude informatique.
 
Arrêté après une enquête du FBI, Ryan Collins, 36 ans, a signé un accord dans lequel il plaide coupable pour avoir pénétré de manière illégale dans un ordinateur protégé pour obtenir des informations. Le dossier sera jugé dans l'Etat de Pennsylvanie dont il est originaire, souligne le communiqué de presse relayé par le Washington Post. Il encourt une peine maximale de cinq ans dans une prison fédérale.
 
Attention à vos mots de passe
 
Le texte du plaider coupable donne quelques détails sur ses méthodes de piratage. Et elles étaient bien simples : de novembre 2012 à septembre 2014, le hacker a eu recours au phishing, cette méthode de hameçonnage très répandue. "Il leur a envoyé des mails semblables à ceux qu'enverraient Apple et Google et a demandé aux victimes leurs noms d'utilisateurs et leurs mots de passe. Quand les victimes répondaient, Collins avait ensuite accès à leurs comptes mails. Et une fois dans les comptes mails, il obtenait des informations personnelles comme des photos nues et des vidéos", précise le communiqué de la justice de Californie.
 
Dans certains cas, le pirate a ensuite utilisé un programme informatique pour télécharger l'intégralité des documents présents sur les sauvegardes d'iCloud. Evoquant "la détresse émotionnelle prolongée, la honte et les sentiments d'insécurité" ressentis par les victimes de ce "Celebgate", la justice "encourage les utilisateurs d'Internet à renforcer les mots de passe et à être méfiant au moment de répondre aux mails demandant des informations personnels". On n'est jamais trop prudent.
 
VIDEO ARCHIVES (2014) : des photos de stars nues fuitent sur Internet
 

Commenter cet article

  • mrsleepy : La plupart des gens qui prennent une photo ne savent même pas qu'elle va sur le cloud

    Le 17/03/2016 à 08h41
  • hifrane : Mais surtout , continuer de mettre des photos nues sur le cloud, c'est tres utile ... !

    Le 16/03/2016 à 21h25

      EURO. Traduit c'est encore plus drôle : le commentateur "fou" islandais se lâche de plus belle

      logAudience