En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Soutien de Schwarzy à Hollande : un "mauvais film", pour le PCF


le 13 octobre 2012 à 22h01 , mis à jour le 13 octobre 2012 à 22h44.
Temps de lecture
3min
Arnold Schwarzenegger

Arnold Schwarzenegger en 2008 / Crédits : Abacapress.com

A lire aussi
PeopleLors d'une présentation de son autobiographie, Arnold Schwarzenegger a défendu la politique de rigueur de François Hollande. "Un bien mauvais film", a ironisé le Parti communiste.

Une déclaration d'Arnold Schwarzenegger, acteur et ex-gouverneur de Californie, soutenant la rigueur budgétaire mise en œuvre par François Hollande, a suscité samedi l'inquiétude ironique du Parti communiste, qui y a vu "un bien mauvais film".

Lors d'une présentation, vendredi à Paris, de son autobiographie "Total Recall", Arnold Schwarzenegger a pris fait et cause pour la politique de rigueur budgétaire du président François Hollande, soulignant qu'à défaut, la France irait "dans la même direction que les Etats-Unis".

Le déficit américain a augmenté de plusieurs milliers de milliards de dollars sous les présidences du démocrate Barack Obama et de son prédécesseur républicain George W. Bush, a dit l'acteur. "Les gens refusent de vivre avec leurs moyens", a déploré l'ancien "Monsieur Univers" originaire d'Autriche.

"Hollande sera-t-il sensible aux encouragements de Conan le Barbare?"

"François Hollande sera-t-il sensible aux encouragements de Conan le Barbare qui, durant son mandat à la tête de la Californie, a en effet tout détruit sur son passage ?", demande le porte-parole du PCF Olivier Dartigolles, dans un communiqué.

"Terminator soutient Hollande. Schwarzy en agent de communication de la politique gouvernementale : un bien mauvais film... On veut bien en changer avec, par exemple, " les raisins de la colère ". "A voir et revoir...", ajoute-t-il.

Commenter cet article

  • toutamis : Complètement hors sujet là, titzom. Mais l'avantage d'agir de la sorte est que cela évite de répondre aux questions qu'on vous pose, n'est-ce pas ?

    Le 10/12/2012 à 09h16
  • titizom : Toutamis: Sarkozy était ministre de l'intérieur, d'état, ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie et sous Balladur ministre du Budget et porte-parole du gouvernement certainement plus connu que votre idole. Et Hollande ? juste président du conseil général de la Corrèze au fin fond de la France et un peu plus tôt petit secrétaire du PS. Comparons ce qui est comparable.

    Le 17/10/2012 à 07h14
  • toutamis : On se rassure comme on peut, titizom. Mais je trouves votre façon d'essayer de me contrecarrer assez maladroite, car si les émaricians ne s'occupaient pas des élections françaises, alors la tentative de récupération qu'avait faite Sarkozy, qui voulait faire croire qu'Obama était de son côté, en devient caduc !

    Le 16/10/2012 à 10h57
  • titizom : Toutamis : je vous suggère d'approfondir : "No way! I can categorically say we are not making any endorsement in the French election" de Ben Rhodes après enquête et double vérification. Cela date du 10 mars 2012.

    Le 16/10/2012 à 06h08
  • sophie70000 : Looool

    Le 15/10/2012 à 23h51
      Nous suivre :
      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      logAudience