En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

TEMPS FORT - The Voice 5 : Clément, des couloirs du métro à la scène

Edité par
le 13 février 2016 à 23h30
Temps de lecture
3min
Clément habitué à chanter dans le métro, a tenté The Voice
A lire aussi
People A 35 ans, Clément est un musicien et chanteur depuis plusieurs années. Son lieu de prédilection ? Les couloirs du métro parisien. Mais samedi, il a tenté sa chance dans The Voice.
Clément, 35 ans, a été la troisième voix à passer lors des auditions à l'aveugle de ce samedi 13 février 2016. Lui qui chante habituellement dans les couloirs du métro à Paris a voulu tenter l'aventure The Voice sur TF1. Une excellente idée de sa part, puisque Clément a réussi à éblouir les coachs de l'émission à l'unanimité en reprenant Je te promets de Johnny Hallyday.
Mika et Zazie se disputent Clément
L'artiste a ainsi su capter l'attention de Zazie, Mika, Garou et Florent Pagny avec sa reprise revisitée du tube de Johnny. Avec sa voix singulière et sa capacité innée à transmettre des émotions, Clément à laissé les quatre coachs de The Voice sans voix.
D'ailleurs, Mika et Zazie se sont disputés les faveurs de ce talent hors normes. C'est d'abord Mika qui s'est levé de son siège, rejoignant Clément sur scène et se mettant devant lui afin de l’empêcher de regarder Zazie. Selon le chanteur d'origine libanaise, Zazie tenterait en effet "d'ensorceler" Clément afin qu'il intègre son équipe.
Mais l'interprète de Rodéo, déterminée à compter Clément parmi ses talents, s'est rendue à son tour sur scène, s'accroupissant et passant entre les jambes de Mika pour parler à Clément. Au final, ce dernier a déclaré : "Mon choix était déjà fait, je m’étais promis de choisir le premier fauteuil qui se retournerait donc je choisis Zazie".
Des débuts difficiles
Mais avant d'être ovationné par les quatre coachs de The Voice, Clément a dû faire face à bien des épreuves. Tout d'abord, son père a expliqué qu'au départ il était contre son envie de chanter. "Ça ne m’a pas rendu fier du tout, ça m’a fait peur, ça m'a inquiété" a avoué le papa. "Mais le temps passant", il s'est fait à l'idée et a fini par le soutenir car la musique, "c’est ce qu’il aime".
D'abord dans un groupe, c'est ensuite dans le métro que Clément a exercé sa passion. Un lieu qui peut sembler compliqué pour un chanteur, mais qui a été une bonne école pour Clément. Le trentenaire a même ajouté : "Ça fait plaisir quand quelqu’un enlève son oreillette et la remet un peu plus loin, tu te dis que c’était pas mal".
Commenter cet article

      Nous suivre :

      FC Barcelone : Le drôle d'entraînement de Messi et ses amis

      logAudience