En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Politique

pila

Une unité politique affichée à Notre-Dame de Paris, l'édito de Renaud Pila

Politique

Le chef de l'Etat, plusieurs membres de son gouvernement, notamment Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, les présidents des deux chambres, Gérard Larchet et Claude Bartolone ainsi que les anciens Présidents, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing... La République était réunie mercredi à la cathédrale Notre-Dame de Paris, coeur du catholicisme français, en hommage au prêtre égorgé dans son église. Une unité politique que réclame aussi les Français.

pol4

Les nationalistes Corses menacent Daech :"Il y a un état de tension dans le pays", pour Vigier

Politique

Invité politique de Renaud Pila, Philippe Vigier s'est exprimé sur l'attentat commis mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray, où un prêtre a été assassiné par deux terroristes se revendiquant de Daech. "Il y a un état de tension dans l'opinion publique extrêmement fort", a estimé le président du groupe UDI à l’Assemblée nationale. "Il faut que les esprits s'apaisent", a-t-il ajouté.

Terrorisme en France : une bataille entre la majorité et l'opposition

Terrorisme en France : une bataille entre la majorité et l'opposition

Politique

Suite aux récentes attaques revendiquées par le groupe État islamique, les Français ont l’impression d’assister à un dialogue de sourds entre le gouvernement et l’opposition. L’opposition réclame des mesures exceptionnelles et demande la création de centres de retentions pour les personnes fichées "S". En réponse, le gouvernement assure que ces réclamations sortent du "cadre républicain" selon les propos de Manuel Valls tenus sur TF1 mardi 26 juillet.

Prêtre égorgé dans une église : les réactions de la classe politique

Prêtre égorgé dans une église : les réactions de la classe politique

Politique

"Nous ne pouvons plus perdre de temps. C’est la guerre, il n’y a pas d’autre choix que de la gagner." Voilà ce qu’a déclaré le président des Républicains Nicolas Sarkozy après le drame de Saint-Etienne-du-Rouvray ce mardi. Si Jean-Luc Mélenchon a montré sa solidarité aux victimes, Marine Le Pen a quant à elle renvoyé la responsabilité à la gauche et la droite, au pouvoir ces dernières années.

Manuel Valls : "Lutter contre cette radicalisation, cela va mettre du temps"

Manuel Valls : "Lutter contre cette radicalisation, cela va mettre du temps"

Politique

Invité du 20H de TF1 ce mardi, le Premier ministre s’est exprimé après le drame de Saint-Etienne-du-Rouvray. S’il n’a pas voulu communiquer les derniers détails de l’enquête, laissant la responsabilité au procureur de Paris François Molins, le chef du gouvernement a déclaré vouloir dire la vérité aux Français. "Lutter contre cette radicalisation, cela va mettre du temps" a-t-il déclaré avant d’ajouter : "Les Français doivent se montrer vigilants."

Convention démocrate : Bernie Sanders appelle à voter Hillary Clinton

Convention démocrate : Bernie Sanders appelle à voter Hillary Clinton

Politique

Dans les tribunes de la convention démocrates, pro-Sanders et pro-Clinton se taquinent gentiment. Mais l’ancienne première dame a d’ores et déjà remporté les primaires de son parti : la convention de Philadelphie n’est juste qu’un moyen de confirmer sa victoire. Les représentants de chaque Etats sont avant tout ici pour se rassembler. Et parmi les illustres soutiens d’Hillary Clinton qui se succèdent à la tribune, Bernie Sanders a appelé pour la première fois à voter pour Hillary Clinton.

bourlanges

Menace terroriste : "François Hollande est en dessous de tout", selon Bourlanges

Politique

Invité politique de Renaud Pila, Jean-Louis Bourlanges s’est exprimé sur la lutte contre le terrorisme et l’attitude de l’État et des partis politiques lors des différents attentats qui ont touché la France. Pour l’ancien député européen, le chef de l’État "ne tient pas un discours convainquant", et "il a contribué à une dévalorisation fondamentale de la parole publique". "Personne ne croit plus un mot de ce que dit le Président", a-t-il ajouté.

rossi

Attentat à Nice : Quand Laurence Rossignol tacle Christian Estrosi

Politique

Invitée politique de Renaud Pila, Laurence Rossignol s’en est prise au président de la région PACA, Christian Estrosi. "On a eu des témoignages sur des dérapages racistes, y compris à l’égard des victimes, et des familles des victimes". "Je crois que Monsieur Estrosi, qui est un peu encore maire de Nice semble-t-il, devrait aussi s’interroger sur ce qu’il se passe dans sa ville pour que des dérapages de ce type puissent se laisser aller", a-t-elle estimé.

pila

Primaire à droite : un été faussement calme pour les candidats

Politique

L'EDITO DE RENAUD PILA. Le 25 août marque la fin des déclarations de candidature. D'ici cette date, l'actuel président des Républicains, Nicolas Sarkozy, devra donc officiellement sortir du bois. Au total, une douzaine de prétendants s'activent en coulisses. "L'organisation de la primaire de la droite, qui aura lieu les 20 et 27 novembre prochain, se passe bien, assure Renaud Pila. Mais la campagne risque de se corser à la fin de l'été. L'écart se resserre entre les principaux candidats, les jeux sont loin d’être faits.".

rossignol2

Polémique à Nice : "On est dans le complotisme le plus total", selon Laurence Rossignol

Politique

Invitée politique de Renaud Pila, Laurence Rossignol s’est exprimée sur la polémique entre la chef du Centre de supervision urbain de Nice qui dit avoir subi des pressions du cabinet du ministère de l'Intérieur et Bernard Cazeneuve. "Le débat politique c’est une chose, mais il ne peut pas porter sur la suspicion, la mise en cause de l’engagement de l’Etat, du ministère de l’Intérieur, des services de police et de gendarmerie qui sont impliqués dans la lutte contre le terrorisme, sinon on ne croit plus personnes", a estimé la ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes.

rossignol4

Polémique à Nice : "L'unité du peuple attaquée est déterminante", selon Laurence Rossignol

Politique

Invitée politique de Renaud Pila, Laurence Rossignol s’est exprimée sur la polémique entre la chef du Centre de supervision urbain de Nice qui dit avoir subi des pressions du cabinet du ministère de l'Intérieur et Bernard Cazeneuve. "Personne n'est responsable de ce climat, notre rôle c'est de donner confiance aux Français sur leur capacité à être unis pour faire face au terrorisme ", a estimé la ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes.

  1. ← Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
Nous suivre :

JMJ : le pape François rate une marche et s'écroule pendant la messe

logAudience