En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

L'actualité Politique

Vote de confiance : "C'est tenable mais pas confortable", analyse Renaud Pila

Vote de confiance : "C'est tenable mais pas confortable", analyse Renaud Pila

Politique -

L'Assemblée nationale a voté mardi la confiance au deuxième gouvernement Valls par 269 voix, soit une majorité nettement plus faible que celle de 306 voix accordée à son premier gouvernement il y a cinq mois. "C’est tenable mais pas confortable. Tenable parce qu’il y a une majorité relative et pas confortable car on a un Manuel Valls qui est obligé de guerroyer avec cette trentaine de frondeurs", analyse le journaliste politique Renaud Pila.

Valls : les mesures pour les petites retraites coûteront "250 millions d'euros"

Valls : les mesures pour les petites retraites coûteront "250 millions d'euros"

Politique -

La prime exceptionnelle aux retraités dont les pensions n'excèdent pas 1.200 euros, annoncée mardi par Manuel Valls, s'élèvera à un montant "forfaitaire" de 40 euros, a précisé le Premier ministre sur TF1. Les deux mesures sur les retraites coûteront "aux alentours de 250 millions d'euros (...) Nous avons prévu 50 milliards d'économies" sur les dépenses publiques, répète-t-il.

Rihan Cypel : "Ce soir, c’est une victoire mais c’est un point de départ, pas une arrivée"

Rihan Cypel : "Ce soir, c’est une victoire mais c’est un point de départ, pas une arrivée"

Politique -

"Je crois que le message aujourd’hui devant la France est simple : ils peuvent compter sur nous, sur notre seule majorité (…) Ce soir, c’est une victoire mais c’est un point de départ, ce n’est pas une arrivée", a expliqué Eduardo Rihan Cypel, député PS de Seine-et-Marne, quelques minutes après que l’Assemblée nationale a accordé sa confiance au Premier ministre.

Rama Yade : "J’ai senti un Premier ministre sur la défensive et sur le départ"

Rama Yade : "J’ai senti un Premier ministre sur la défensive et sur le départ"

Politique -

La vice-présidente de l’UDI et ancienne ministre Rama Yade commente le discours de politique générale de Manuel Valls et la confiance qui lui a été accordée mardi par l’Assemblée nationale. "J’ai senti dans l’intervention de Manuel Valls un Premier ministre sur la défensive et sur le départ (…) Je pense que les Français doivent être très déçus de ce qu’il se passe", explique-t-elle.

Jacob : "C’est un échec, il a perdu la majorité absolue"

Jacob : "C’est un échec, il a perdu la majorité absolue"

Politique -

L'Assemblée nationale a voté mardi la confiance au deuxième gouvernement Valls par 269 voix, soit une majorité nettement plus faible que celle de 306 voix accordée à son premier gouvernement il y a cinq mois. "C’est un échec, il a perdu la majorité absolue (…) Ce gouvernement n’a plus de majorité, il a une majorité relative", estime Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale.

Valls : "Je serai à la hauteur de cette confiance"

Valls : "Je serai à la hauteur de cette confiance"

Politique -

"Si nous avons demandé la confiance, c’était pour poursuivre notre route (…) Je considère que grâce à ce vote, les parlementaires ont décidé que nous allions poursuivre cette route. Nous allons la poursuivre jusqu’à la fin du quinquennat. Je serai à la hauteur de cette confiance pour la France et pour les Français", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls, quelques instants après que l’Assemblée nationale lui a accordé sa confiance.

Valls : "Il n’y a ni tournant, ni virage, ni zigzag, c’est toujours la même politique"

Valls : "Il n’y a ni tournant, ni virage, ni zigzag, c’est toujours la même politique"

Politique -

Après son discours de politique générale et avant le vote de confiance, le Premier ministre Manuel Valls a assuré continuer la même politique socialiste. "Il n’y a ni tournant, ni virage, ni zigzag. C’est la même politique. Ce qui nous caractérise depuis 1983, en ce qui concerne les socialistes (...) est que c’est toujours la même volonté d’allier la compétitivité et la justice sociale", a-t-il expliqué.

Le Roux : avec Chirac et Sarkozy, "notre pays a décroché sur le plan industriel"

Le Roux : avec Chirac et Sarkozy, "notre pays a décroché sur le plan industriel"

Politique -

Après le discours de politique générale de Manuel Valls à l’Assemblée nationale, le président du groupe socialiste s’est à son tour exprimé devant les députés, notamment sur la compétitivité française. "Notre pays a décroché sur le plan industriel et a vu sa compétitivité s’éroder (…) Le double quinquennat de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy représente une décennie de perdue pour notre pays", explique Bruno Le Roux.

  1. ← Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
Nous suivre :
Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

logAudience