En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sarkozy et Fillon en baisse


le 15 septembre 2008 à 23h49 , mis à jour le 15 septembre 2008 à 23h49.
Temps de lecture
3min
Nicolas Sarkozy et François Fillon devant la statue du général de Gaulle, le 8 mai 2008 à Paris

Nicolas Sarkozy et François Fillon devant la statue du général de Gaulle, le 8 mai 2008 à Paris / Crédits : LCI

A lire aussi
PolitiqueDeux sondages pour Le Point et Libération pointent une érosion des cotes de popularité du chef de l'Etat et de son Premier ministre, sur fond de dégradation de la conjoncture.

Nicolas Sarkozy et François Fillon perdent respectivement deux et trois points dans le baromètre mensuel Ipsos pour Le Point communiqué lundi. Un second sondage, Viavoice pour Libération, est en revanche moins sévère pour le chef de l'Etat et nettement plus dur pour son Premier ministre, qui plonge de cinq points.

D'après l'enquête Ipsos réalisée les 12 et 13 septembre auprès de 938 personnes âgées de 18 ans et plus, 42% jugent favorablement l'action du chef de l'Etat, contre 44% en août quand la cote de popularité de Nicolas Sarkozy avait atteint son plus haut niveau depuis six mois. La proportion des personnes portant un jugement défavorable augmente de trois points, passant de 52% à 55%. La cote de popularité du Premier ministre recule de trois points, à 49% d'opinions favorables (contre 52% en août) tandis que les jugements défavorables à son égard connaissent une hausse de même ampleur à 44% (41% en août).

Dans le sondage Viavoice, effectué du 10 au 12 septembre auprès de 1006 personnes, si Nicolas Sarkozy semble stabiliser sa position, avec un recul d'un point, il n'en va pas de même de François Fillon, qui passe de 52% à 47% d'opinions positives. Le Premier ministre "subit l'un des plus importants désaveux qu'il ait connus dans l'opinion depuis sa prise de fonction à Matignon", relève l'institut de sondage. Il souligne le contexte dans lequel a été menée l'étude, avec une dégradation de la conjoncture économique et les polémiques sur la politique fiscale du gouvernement.

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience