ARCHIVES

Bayrou fait son gouvernement... virtuel

Edité par
le 21 septembre 2010 à 08h27
Temps de lecture
3min
François Bayrou lors du Congrès du MoDem à Arras (6 décembre 2009)

François Bayrou lors du Congrès du MoDem à Arras (6 décembre 2009) / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
PolitiqueMarielle de Sarnez aux Affaires étrangères, Bennahmias à la Culture : le parti de François Bayrou s'est doté d'un "cabinet fantôme", sorte de gouvernement virtuel sur le modèle de ce qui se pratique depuis longtemps au Royaume-Uni. Objectif : renforcer sa crédibilité.

Au Royaume-Uni, le "shadow cabinet" (ou "cabinet fantôme") est sorte de gouvernement virtuel mis en place par l'opposition, dédoublant les principaux ministères et chargé de faire des contre-propositions. Le système a séduit François Bayrou qui va en doter le MoDem. "C'est une équipe solide et solidaire en ordre de marche pour les grands combats qui viennent", a expliqué François Bayrou, confirmant une information du Figaro.fr, en évoquant "des gens d'expérience qui ont fait leurs preuves dans leur parcours professionnel et politique".

Ce cabinet, composé de vingt-deux membres, sera officiellement intronisé lors de l'université de rentrée du MoDem qui se tiendra le week-end prochain sur la Presqu'île de Giens dans le Var. Le parti centriste entend ainsi "faire la preuve qu'une équipe solide existe dans ses rangs pour affronter les temps qui viennent", a précisé l'entourage de François Bayrou. "C'est la meilleure réponse que l'on pouvait apporter aux accusations de solitude qu'on a souvent entendues et qui étaient fausses", a-t-on ajouté.

Qui fait quoi ?

Désignés par François Bayrou, les membres de ce cabinet fantôme auront pour mission de suivre chacun de grands secteurs thématiques, d'organiser des commissions et s'exprimer auprès des médias sur ces sujets.

Parmi les membres du cabinet, figurent la députée européenne Marielle de Sarnez (Affaires étrangères), l'eurodéputé Jean-Luc Bennahmias (Culture, société, jeunesse et sports), et l'ex-secrétaire national des Verts Yann Wehrling (porte-parole du MoDem, chargé de l'écologie et du développement durable). Le suivi de "l'Economie, de l'emploi et économie solidaire" a été confié au député européen et économiste, Robert Rochefort, "le budget, les comptes publics et la lutte contre les déficits" au sénateur Jean-Jacques Jegou.

L'élu du Nord Olivier Henno sera chargé de "la Décentralisation et de la sécurité", l'ex-eurodéputé Bernard Lehideux de la "Défense", la sénatrice Jacqueline Gourault de "l'Education", le député Jean Lassalle de "l'Egalité des territoires, des identités locales et des services publics" et l'eurodéputé Sylvie Goulard de "l'Europe".

Commenter cet article

  • 421123 : Il se font plaisir et n'auront pas d'ennuis avec l'opposition.

    Le 21/09/2010 à 22h13
  • olivbordo : Il est tombé bien bas notre Bayrou!

    Le 21/09/2010 à 17h04
  • robertfaible : Offre lui une boite de la bonne paye pour jouer avec ses copains

    Le 21/09/2010 à 12h18
  • jememele85 : LOL , c'est n'importe quoi ,

    Le 21/09/2010 à 10h36
  • phil92210 : C'est un nouveau jeu de société. Composez votre gouvernement avec vos potes, et refaites le monde. Faut le mettre en ligne, François...

    Le 21/09/2010 à 10h22
      Nous suivre :

      Ségolène Royal : "Ce ne sont pas les autres qui vont décider à ma place"

      logAudience