ARCHIVES

Retraites : la course au Sénat avant la mobilisation de mardi


le 09 octobre 2010 à 09h28
Temps de lecture
3min
Réforme des retraites sénat : le bras de fer continue

Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
PolitiqueAprès avoir voté définitivement le report de l'âge de départ à 62 ans, et tandis que la gauche mise sur la rue, les sénateurs ont commencé l'examen de l'autre mesure-phare qui repousse de 65 à 67 ans l'âge pour une retraite sans décote. Suite du programme lundi... avant les manifs de mardi.

Si la gauche ne veut pas croire que le vote final par le Sénat de l'article repoussant le départ à la retraite de 60 ans à 62 ans est définitif (lire notre article - Retraites : le report à 62 ans définitivement voté, la gauche n'y croit pas), misant plus que jamais sur les futures journées d'action (12 et 16 octobre), les sénateur, eux, poursuivent l'examen du texte.
 
Dans la nuit de vendredi à samedi, ils ont adopté l'amendement du gouvernement prévoyant le maintien du départ à la retraite à 65 ans sans décote pour les parents d'enfants lourdement handicapés. Cet amendement est l'un des deux amendements annoncés jeudi par le gouvernement dans l'espoir de désamorcer la contestation sociale et pour satisfaire des demandes de sa majorité sénatoriale et notamment des centristes.

Examen avancé
 
Les sénateurs ont ensuite commencé l'examen de l'autre mesure-phare de l'article 6 du projet de loi sur les retraites qui repousse de 65 à 67 ans l'âge pour une retraite sans décote. Ils se sont toutefois interrompus dans la nuit de vendredi à samedi après avoir adopté l'amendement en faveur des parents d'enfants handicapés et reprendront leurs travaux lundi. Au menu notamment, l'étude d'un autre amendement du gouvernement maintenant à 65 ans l'âge de départ à la retraite pour les parents de trois enfants nés avant 1955 et sous réserve qu'ils aient interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation de leurs enfants. Interrogé samedi matin sur Europe 1, Eric Woerth a défendu la limitation du bénéfice d'une retraite plus favorable à certaines mères de trois enfants et plus, affirmant que "c'est à trois enfants qu'on décroche de la vie professionnelle".
 
Le gouvernement a avancé l'examen des deux articles les plus importants de ce projet de loi afin que les "mesures d'âge" soient adoptées avant le mardi 12 octobre, nouvelle journée de manifestations et de grèves contre la réforme.

71% des Français approuvent la contestation

Plus de sept Français sur dix approuvent la journée d'action du 12 octobre contre le projet de réforme des retraites, selon un sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche. D'après cette enquête, 71% des sondés estiment que cette journée d'action est justifiée, dont 42% "tout à fait justifiée". Une proportion similaire de sondés (70%) avait approuvé les précédentes journées de manifestations et de grèves des 7 et 23 septembre.
L'enquête Ifop a été réalisée auprès de 955 personnes âgées de 18 ans et plus.

Commenter cet article

  • sambrest : Tout à fait! la droite a (ou va) bien enterré les 35 heures...

    Le 10/10/2010 à 13h55
  • slot35 : Nous avons la droite la plus courageuse du monde voter une loi aussi rapidement franchement quelle honte

    Le 10/10/2010 à 11h16
  • ledoc28 : Pour bourgeois68 les autres pays en question ils sont aussi aux 35 heures ?

    Le 10/10/2010 à 10h08
  • ledoc28 : Excellent

    Le 10/10/2010 à 10h06
  • phil8317 : Ben oui ! justement !!!

    Le 10/10/2010 à 09h51
      Nous suivre :

      The Voice Italie : Soeur Cristina gagne sa battle !

      logAudience