En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le FN recycle l'affiche "non à l'islamisme" interdite par la justice


le 19 novembre 2010 à 19h15
Temps de lecture
3min
le-pen-fn-affiche-islam-censuré

Jean-Marie Le Pen sur son blog vidéo du 19 novembre 2010 devant une affiche controversée dénonçant l'islamisme, mais barrée cette fois par la mention "censuré par le gouvernement Sarkozy". / Crédits : Catpure d'écran du blog vidéo du FN

À lire aussi
PolitiqueL'affiche avait fait la controverse. En se montrant vendredi sur son blog vidéo devant l'affiche barrée cette fois d'un "censuré par le gouvernement Sarkozy", Jean-Marie Le Pen entend ainsi protester contre des poursuites judiciaires.

Jean-Marie Le Pen est apparu vendredi sur son blog vidéo devant une affiche controversée dénonçant l'islamisme, mais barrée cette fois par la mention "censuré par le gouvernement Sarkozy", pour protester contre les poursuites judiciaires dont fait l'objet le parti. Carte de France recouverte d'un drapeau algérien, missiles en forme de minarets, femme intégralement voilée: l'affiche "non à l'islamisme" est identique à celle que le tribunal de Marseille avait interdite lors de la campagne des régionales de mars 2010. Mais cette fois, elle est barrée d'un large bandeau rouge sur lequel on peut lire "censuré par le gouvernement Sarkozy". "Elle n'est pas dans sa version interdite. Elle apparaît dans sa version censurée", a indiqué à l'AFP le coordinateur national du Front national de la Jeunesse (FNJ), David Rachline, à l'origine de l'affiche initiale. "On voulait marquer le coup pour dénoncer les poursuites tyranniques dont nous faisons l'objet", a-t-il ajouté.
 
Outre la condamnation au civil par le tribunal de Marseille, Jean-Marie Le Pen a également comparu au pénal, au tribunal de Paris fin octobre, après des poursuites de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et de SOS Racisme. Le parquet a requis deux mois de prison avec sursis, un an d'inéligibilité et 20.000 euros d'amende à l'encontre du président du FN pour incitation à la haine envers la population musulmane et les personnes d'origine algérienne. A l'audience, la procureure avait stigmatisé "la violence" de l'affiche et le but de "susciter un sentiment de peur et de rejet dans l'électorat français", tout en dénonçant "l'assimilation trompeuse entre islamisme et islam". "Il est interdit en France par le gouvernement de lutter contre l'islamisme", en a conclu Jean-Marie Le Pen sur son blog, "le parquet (étant) aux ordres du gouvernement". Le jugement sera rendu le 2 décembre.

Commenter cet article

  • lucien31 : Et certains veulent voter pour ce parti de la haine, c'est de l'inconscience pure et totale, revoir vos livres d'histoire, vous serez horrifiés.

    Le 21/11/2010 à 18h40
  • oum-ayub : Desolez mais ce nest pas l'islam ki fait augmenter l'insécurité faut arrété de tout mélangé

    Le 21/11/2010 à 11h55
  • a.1.2.c.4 : Des clous oui ...! :o)))

    Le 20/11/2010 à 19h11
  • a.1.2.c.4 : Même pas en rêve ...! :o)))

    Le 20/11/2010 à 19h08
  • birdofprey : Mysicou, sortez de temps en temps!!

    Le 20/11/2010 à 18h46
      Nous suivre :
      Espèce rare et protégée : le petit okapi Jackson va bien

      Espèce rare et protégée : le petit okapi Jackson va bien

      logAudience