En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un scénario pire que Tchernobyl "possible"

Edité par
le 16 mars 2011 à 13h46 , mis à jour le 16 mars 2011 à 23h02.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
PolitiqueNKM, ministre de l'Ecologie et François Baroin, porte-parole du gouvernement français ont évoqué mercredi "le scénario du pire autour de la centrale de Fukushima" au Japon qui pourrait avoir "un impact supérieur à Tchernobyl".

Ils sont très pessimistes. La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a affirmé que "le scénario du pire est possible et même probable autour de la centrale de Fukushima" au Japon, mercredi, à l'issue du Conseil des ministres. De son côté, le porte-parole du gouvernement, François Baroin, a affirmé que "dans le pire des scénarios" après l'accident nucléaire au Japon, la catastrophe pourrait avoir "un impact supérieur à Tchernobyl".
 
Selon la ministre de l'Ecologie, "il y a un risque de déconfinement sur le réacteur numéro deux, probablement sur le réacteur numéro trois, il y a aussi un risque de dénoyage des réacteurs qui devraient être immergés dans des piscines de combustibles usés qui ne le sont plus", a-t-elle ajouté. "Tout ceci peut amener à relarguer dans l'environnement des niveaux de radioactivité très supérieurs à la normale et très supérieurs à ce qui s'est fait dans les premiers jours de l'accident", a-t-elle estimé.
 
Interrogé sur les déclarations de Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin a répondu que la ministre de l'Ecologie avait "effectivement évoqué (pendant le Conseil) la situation, son évolution depuis vendredi, les difficultés des autorités japonaises à l'évidence à obtenir un refroidissement rapide des différents réacteurs".  "Dans le pire des scénarios, c'est évidemment un impact supérieur à Tchernobyl", a-t-il ajouté, faisant allusion à la catastrophe nucléaire de 1986 en Ukraine.

Commenter cet article

  • k3yes : Essaye de mettre une bombe sur des barres en surchauffe... A la miliseccnde ou la bombe explosera la chaleur de celle ci fera entrer en fusion ces barres (si elle ne le sont pas deja... De plus cela detruirais ompletement l'enceinte de confinement (qui cert ne confine plus grand chose) et projecterai dans l'atmosphere directement les materiaux radioactif... Il faut egalement prendre en compte que le fond des reacteurs et composé d'une dalle de bétons et d'acier plombé de plusieurs metres donc bon...

    Le 20/03/2011 à 09h13
  • k3yes : Il est plus juste de dire que c'est les humains qui vont etre touchés. La planete existait bien avant nous et continuera d'exister bien apres nous. Meme si il lui faut des miliers d'année pour se remettre la planete ne risque rien... contrairement à nous...

    Le 20/03/2011 à 09h04
  • paterrien : Oups, pardon, humanoide, je m"adressais à codexgiga

    Le 17/03/2011 à 15h40
  • paterrien : A boubounico: Mais oui, bien sûr! Besoin que je développe?

    Le 17/03/2011 à 15h31
  • paterrien : C'est effectivement une solution à envisager, voire LA solution.

    Le 17/03/2011 à 15h03
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience