En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Aubry : "Je veux deux quinquennats de François Hollande"


le 26 août 2012 à 13h19 , mis à jour le 26 août 2012 à 14h00.
Temps de lecture
3min
PS : Aubry va passer la main
A lire aussi
PolitiqueMartine Aubry s'est adressé aux militants socialistes ce dimanche lors du discours de clôture de l'université PS à la Rochelle, sa dernière en tant que première secrétaire, assurant qu'elle serait "toujours une militante".

C'est Martine Aubry, la première secrétaire du Parti socialiste qui a prononcé le discours de clôture de l'université d'été du parti à la Rochelle ce dimanche. Elle a remercié les militants socialistes et a dressé une feuille de route comportant "quatre exigences". "Je veux vous dire merci pour l'immense travail qui a été réalisé et qui a permis à François Hollande d'être le porteur du changement en 2012", a-t-elle déclaré.

 

Martine Aubry avait laissé entendre jeudi dernier que ce serait "certainement" sa dernière université d'été en tant que première secrétaire du PS, elle a déclaré ce dimanche : " Je suis et je serai toujours une militante". Avec de légers trémolos dans la voix, elle ajouté: "Je n'ai qu'une chose à vous demander: soyez militants plus que jamais pour transformer l'espoir qui s'est levé en 2012 en un nouvel avenir pour la France, voilà le rôle du Parti socialiste". Martine Aubry a appelé dimanche à soutenir le "changement", affirmant que la gauche depuis son retour au pouvoir il y a trois mois n'avait "pas détricoté, mais raccommodé" un pays "amoindri", selon elle, par la droite.

 

"Pour réussir le changement dans la durée, le PS est une force"

 

La première secrétaire, qui clôturait l'université d'été du PS, à La Rochelle, a plaidé pour la durée, souhaitant deux quinquennats de François Hollande. "Très souvent, nous passons au pouvoir sans y rester. Moi je veux deux quinquennats de François Hollande. Pour réussir le changement dans la durée, le PS est une force", a-t-elle dit. Elle a fustigé l'action du gouvernement précédent : "Nous n'avons pas détricoté, nous avons raccommodé. Aucun gouvernement de droite n'a laissé autant de boulets", a-t-elle insisté.
 

Pour le rôle du parti, qu'elle devrait quitter au plus tard lors du Congrès du PS de Toulouse, elle a fixé "quatre exigences". "La première, c'est celle du soutien au président et au gouvernement", un soutien "indéfectible", a-t-elle souligné, demandant au parti d'être "auprès des Français" et de faire "remonter" leurs aspirations. "La deuxième, c'est la poursuite de la réflexion", a-t-elle poursuivi, demandant d'"anticiper" les "évolutions de la société" et les "mutations du monde".

 

"Européaniser" le travail du PS

 

Autre exigence, selon elle, la "rénovation" du parti, passant par la préparation des "équipes de demain", la "rénovation des pratiques" - en particulier la limitation des mandats électoraux -, passant par un "statut pour les élus" ou encore par "de nouvelles manières de militer". Enfin, dernière volonté: "européaniser" davantage le travail du Parti socialiste, a-t-elle dit, estimant que "nous pensons, nous parlons, nous proposons trop souvent 'franco-français'". Elle a demandé de "préparer" les élections européennes de 2014 et que "l'on se donne les moyens d'élire un même candidat pour l'élection du président de la Commission européenne. Ces "points cardinaux" doivent être "au cœur des débats de notre congrès" de Toulouse, a-t-elle conclu.

 

MmeAubry s'est félicitée d'avoir vécu, ces trois jours, "une université historique" après les victoires électorales, "une des plus belles La Rochelle que nous ayons connues ces dernières années". Très offensive, elle a aussi plaisanté, s'essayant à imiter le ton et les tics de langage de François Hollande lors de ses meetings de campagne, lançant : "rien ne nous sera jamais donné".

Commenter cet article

  • saintex54 : Un peu comme en 1981 avec Mitterrand,plus personne n´avait voté pour lui 6 mois aprés son élection.Et pourtant on connait la suite.Deux septennats pour appauvrir la France.

    Le 05/01/2013 à 12h40
  • jemexprime : Je veux !!! le droit de vote sera retiré ????

    Le 04/01/2013 à 18h34
  • vingas : Syberya : vous ne parlez jamais qu'au passé ??????

    Le 28/12/2012 à 14h10
  • vingas : On parle d'aujourd'hui ...

    Le 28/12/2012 à 14h06
  • vingas : Syberya : tais toi ... verbe " se taire " à l'impératif présent ...

    Le 28/12/2012 à 14h04
      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience