En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ayrault annonce un plan contre le racisme et l'antisémitisme


le 10 septembre 2012 à 21h57 , mis à jour le 10 septembre 2012 à 22h01.
Temps de lecture
3min
Jean-Marc Ayrault, le 27 août 2012.

Jean-Marc Ayrault / Crédits : AFP

À lire aussi
PolitiqueEn marge de l'inauguration du Mémorial du camp des Milles, camp de concentration de sinistre mémoire, Jean-Marc Ayrault a annoncé lundi l'élaboration d'un plan d'action contre le racisme et l'antisémitisme fondé en premier lieu sur l'éducation.

Le Premier ministre, qui inaugurait le Mémorial à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), a précisé qu'il réunirait un comité ministériel sur ce sujet. Ce plan "sera d'abord fondé sur l'éducation, la volonté de combattre les préjugés sur l'étranger, sur l'autre, qui restent ancrés dans bien des mentalités", a-t-il dit, affirmant que le lutte contre le racisme est une priorité de son gouvernement. "Qui peut nier la résurgence de ce type de comportements" antisémites ou racistes ?, a ensuite lancé M. Ayrault au cours d'une conférence de presse. "Il est important sur ces sujets que l'Etat s'affirme (...) La France est une République laïque: ça fonctionne quand on rappelle sans cesse nos valeurs, pour qu'elles soient au coeur même de la vie collective", a-t-il souligné.

Opposants au nazisme internés
 
Le camp des Milles, un ancien bâtiment industriel, a servi de camp d'internement et de déportation pour plus de 10.000 personnes de 38 nationalités entre 1939 et 1942. Il était destiné aux ressortissants de pays en guerre contre la France, considérés comme une menace potentielle par les autorités. Mais parmi les citoyens allemands ou autrichiens qui constituaient l'essentiel des internés, beaucoup étaient des opposants résolus au nazisme, militants, réfugiés politiques, ou intellectuels. "Aux yeux de milliers de femmes et d'hommes, qui attendaient tellement d'elle, la France, terre d'accueil et d'asile, n'était plus vraiment elle-même", a dit Jean-Marc Ayrault, qui était accompagné de sept ministres.
 
La création d'un mémorial marque une étape supplémentaire dans la reconnaissance de la responsabilité de l'État français, car le camp n'a jamais été sous l'autorité de l'occupant allemand. La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), qui demandait depuis plusieurs mois la réunion d'un comité interministériel sur le sujet, demande que les associations soient parties prenantes du futur plan d'action.

Commenter cet article

  • placeboworld : Vous avez voté Hollande les gens alors arrêtez de gueuler, maintenant assumé vos votes ! [Merci a TF1 de publier]

    Le 26/09/2012 à 08h21
  • eveetpat : Et un plan pour l'emploi, ça ne serait pas mal n'ont plus et même une priorité, non.

    Le 12/09/2012 à 08h11
  • droitdevant : T as raison pepere, il n y a rien de plus urgent.............

    Le 11/09/2012 à 08h05
  • elinhk133 : Il faudrait plutot s'attaquer au communitarisme

    Le 11/09/2012 à 07h25
  • silverfox06 : Contre LE racisme ou contre LES racismes ?

    Le 11/09/2012 à 00h44
      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience