ARCHIVES

Bayrou candidat en 2012 ? "Oui, c'est une certitude, et qui en doute ?"


le 03 octobre 2011 à 21h31 , mis à jour le 03 octobre 2011 à 21h39.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
PolitiqueLe président du Mouvement démocrate, François Bayrou, a présenté lundi comme certaine sa candidature à l'élection présidentielle de 2012, qu'il annoncera le moment venu.

Il faudra compter avec lui, mais il l'annoncera officiellement le moment venu. Invité du journal de France 2, François Bayrou a estimé que le forfait du président du Parti radical Jean-Louis Borloo allait dans le sens de la clarté au centre et que cela était positif pour sa propre candidature. "Oui, c'est une certitude, et qui en doute ?", a répondu François Bayrou à la question de savoir s'il serait candidat en 2012. "Je n'aurais pas fait tout ce chemin et ces années, pour éluder ce rendez-vous. Simplement je choisirai le moment pour donner le top départ à cette candidature", a ajouté le député.  
 
Aux yeux de François Bayrou, l'ancien ministre de l'Ecologie a renoncé à la présidentielle car sa candidature se heurtait à trop de "contradiction"."La difficulté devant laquelle il était placé c'est qu'il a été l'un des principaux responsables de l'action gouvernementale depuis des années, aux premières loges, et qu'il était donc très mal placé pour expliquer au'il allait tout changer", a dit François Bayrou. "Tout ce qui va dans le sens de la clarté est une bonne nouvelle pour moi", a-t-il souligné. Sans vouloir "faire de récupération", le président du MoDem a appelé au "rassemblement de tous ceux qui utilisent le mot 'centre' comme un mot qui a du sens".

Si le Nouveau centre souhaite avoir un candidat, c'est son choix, dit Copé
 

Jean-François Copé estime dans un entretien au Figaro à paraître mardi que si le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, veut être candidat à la présidentielle en 2012, "c'est sa liberté", mais il juge qu'il s'agirait d'une candidature du NC et non de rassemblement du centre. "Hervé Morin n'a jamais été membre de l'UMP" et "la problématique est donc très différente" de celle de Jean-Louis Borloo, qui vient de renoncer à entrer en lice, déclare le secrétaire général de l'UMP. "Si le Nouveau Centre souhaite avoir un candidat en 2012, c'est son choix", lâche-t-il en minimisant le poids d'une telle candidature. Pour autant, "le bon sens invite l'ensemble des électeurs de droite et de centre-droit à se rassembler derrière Nicolas Sarkozy, parce que l'heure est grave, au regard de la crise mondiale que nous traversons", souligne M. Copé.

Commenter cet article

  • yggdrazil88 : Et bien !! moi qui hésitais encore !! Merci de votre éclairage si détaillé et argumenté !

    Le 04/10/2011 à 20h41
  • bebert59560 : C'est ben vrai ça !

    Le 04/10/2011 à 18h27
  • vantomme sandrine : Faut change en 2012 de presidenr car avec sarko on et mal barre il fait rien pour la france

    Le 04/10/2011 à 15h00
  • jersin : Jean6412, faites preuve d'esprit critique en évitant de reprendre la propagande du PS et de l'UMP. Evidemment que Bayrou a un programme, faites juste l'effort de le lire, sur le site du Modem, et vous serez surpris !!!

    Le 04/10/2011 à 12h24
  • michalowice : Prenez bien votre élan Monsieur Bayrou et foncez, la route est semée d'embûches, c'est un véritable steeple-chase ! ne faites pas marche arrière comme Borloo, abattez les obstacles, vous en êtes capable !.

    Le 04/10/2011 à 11h22
      Nous suivre :

      Le selfie de trop ?

      logAudience