En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Cahuzac : Après 2013, les impôts n'augmenteront pas


le 30 septembre 2012 à 11h48 , mis à jour le 30 septembre 2012 à 11h51.
Temps de lecture
3min
Jérôme Cahuzac

Jérôme Cahuzac / Crédits : AFP

A lire aussi
PolitiqueLe ministre du Budget Jerôme Cahuzac a affirmé dimanche que le nouveau budget, marqué par une hausse de 20 milliards d'euros de la fiscalité, n'augurait pas de nouveaux efforts demandés aux Français.

Les impôts n'augmenteront pas en France en 2014 et baisseront les années suivantes, a assuré dimanche le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac. Le projet de budget 2013 présenté vendredi prévoit de lever dix milliards d'impôts nouveaux sur les entreprises et autant sur les ménages.

"Un effort fiscal est demandé en 2013", a dit Jérôme Cahuzac sur Europe 1. "Il n'y aura pas d'effort fiscal supplémentaire ensuite car le président de la République s'est engagé à la stabilité fiscale" une fois qu'aura été voté le budget 2013, a-t-il poursuivi. "Dans les documents que nous présentons au Parlement, à  partir de 2015, donc en 2015, 2016 et 2017, nous prévoyons effectivement de commencer à diminuer les prélèvements obligatoires", a dit Jérôme Cahuzac.

"Tout le monde doit faire un effort"

"Nous avons deux années difficiles ou très difficiles devant nous", a reconnu Jérôme Cahuzac, invité à commenter les grandes lignes du budget 2013 de la  France, dont il a été le grand artisan. L'effort demandé dans le budget 2013 est "un peu rude" pour les "plus aisés  de nos compatriotes", a-t-il admis. "Mais tout le monde doit faire un effort". Le ministre a contesté que les mesures du nouveau budget puissent handicaper la croissance, comme l'affirme l'opposition. "Je pense que la croissance sera  là car les mesures que nous prenons, même si elles sont difficiles pour les  Français, ne sont pas récessives".

Le gouvernement tiendra sa promesse de retour à l'équilibre des comptes publics en 2017, a ajouté le ministre du Budget, qui a réaffirmé par ailleurs l'hypothèse d'une croissance de 0,8% du PIB en 2013, jugée optimiste par les économistes.

Commenter cet article

  • 69waly : En meme temps il parie pas sa paye!

    Le 01/10/2012 à 14h22
  • vinebaut : Un grand talent comique !!!

    Le 01/10/2012 à 13h59
  • provincesavoie : Non, non, les impots n'augmenteront pas en 2013. Mais n'oublions pas que nos ministres sont surtout d'anciens profs rois de la réthorique ! Dons pas de hasse des impots, mais nouvelles contributions, prélevements, ponctions, retenues, ... Le tout étant d'éviter le mot "impot" et le tour est joué !

    Le 01/10/2012 à 12h53
  • matger : Promis mais pas juré ,quand bien même il aurait juré,le parjure ne lui fait pas peur !

    Le 01/10/2012 à 12h41
  • jajbjj69 : Qui peut VRAIMENT croire que les impôts n'augmenteront pas à partir de 2014 ? Fumisterie... car aussi longtemps que nos comptes en banque ne seront pas dans le rouge chaque mois, le gouvernement lorgnera dessus avec gourmandise et trouvera bien une nouvelle taxe ou un nouvel impôt au nom de l'"équité" et de la "justice sociale" pour piquer de plus en plus les fruits de notre travail...

    Le 01/10/2012 à 11h13
      Nous suivre :
      Un singe sauve un autre singe

      Un singe sauve un autre singe

      logAudience