En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Carla Bruni ne s'opposera pas au retour de Sarkozy, estime Mitterrand


le 14 octobre 2012 à 14h45 , mis à jour le 14 octobre 2012 à 14h50.
Temps de lecture
3min
Mitterrand : "Jorge Semprun a construit une leçon d'humanité"

Crédits : LCI

A lire aussi
PolitiqueDans un entretien au JDD, Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture a estimé que Carla Bruni ne s'opposerait pas au retour de Nicolas Sarkozy à la vie politique, même si elle "n'a pas été très heureuse à l'Elysée".

Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture de Nicolas Sarkozy, a indiqué dans une interview au Journal du Dimanche que Carla Bruni ne freinerait pas Nicolas Sarkozy s'il décidait de faire son retour dans la vie politique.

Interrogé sur l'état d'esprit de Carla Sarkozy, l'ancien ministre reconnait que "Carla n'a pas été très heureuse à l'Élysée et que sur la fin ils étaient tous les deux fatigués". Mais, ajoute-t-il, "ceux qui pensent que Carla le dissuadera de revenir se trompent lourdement. C'est une battante. Une combattante. Elle ne s'est jamais laissé faire dans sa vie. Elle ne le freinera pas. Au contraire !".

"Il est dans la situation d'un joueur de poker qui a perdu une manche"

Il a aussi estimé que les "barons de l'UMP" qui "encensent" l'ancien chef de l'Etat "se battront pour qu'il ne revienne pas". "La politique est une drogue dure. Comment voulez-vous qu'à 57 ans, quelqu'un comme lui décide de s'en passer? Il est dans la situation d'un joueur de poker qui a perdu une manche. Il gagnera la suivante", prédit Frédéric Mitterrand.

"A mon avis, Sarkozy a beaucoup de militants de base qui seront prêts à le soutenir et à former les cohortes de grognards dont il aura besoin le moment venu, mais les petits chefs feront barrage", juge-t-il. "Tous ces barons de l'UMP qui aujourd'hui l'encensent de micro en micro, se battront pour qu'il ne revienne pas. À leur décharge, dans le passé, certains se sont sentis beaucoup humiliés".

Quant à François Fillon "c'est son Pompidou. Donc son principal danger (...) Fillon, c'est la droite sans les problèmes de la droite. C'est la droite civilisée. Il a été loyal avec Sarkozy. Mais il est incroyablement secret, mystérieux, complexe. Son problème, c'est de savoir s'il a l'envie forcenée d'être président de la République". A gauche, selon Frédéric Mitterrand, "ce n'est pas tant Hollande" que Nicolas Sarkozy "surveille, mais ses trois ministres, Valls, Peillon et Cahuzac, qui ne s'en sortent pas si mal".

Commenter cet article

  • michalowice : D'accord avec vous !

    Le 01/07/2013 à 11h44
  • jamesap : Non mais faites vous une raison, il est parti... c'est incroyable cet incapacité des gens à se prendre par la main. et après ils scandent à tout va qu'il faut être responsable... risible.

    Le 17/10/2012 à 14h08
  • star83190 : Peut être , mais 60 % n'en veulent plus de cet incapable invivable, on préfère Marine , au moins plus propre et plus honnête que ce Sarkozy.et UMP

    Le 15/10/2012 à 17h27
  • guyguette2 : Ne prenez pas vos désirs pour des réalités vous risquez d'être TRES déçu !!

    Le 15/10/2012 à 16h02
  • tonmoulin52 : Sarkosy est grillé. Il a trop abusé de son pouvoir et maintenant il va devoir rendre des comptes. Si de nombreux français le soutiennent, nous sommes encore plus nombreux à ne plus vouloir le voir. Qu'il se fasse oublier. Il a été la honte de toute la France.

    Le 15/10/2012 à 09h29
      Nous suivre :
      Extrait SEPT à HUIT : New-York taille XXL

      Extrait SEPT à HUIT : New-York taille XXL

      logAudience