En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Cécile Duflot, le licol et la muselière


le 23 août 2012 à 22h12 , mis à jour le 23 août 2012 à 23h12.
Temps de lecture
2min
Cécile Duflot en juin 2012.
A lire aussi
PolitiqueCecile Duflot a estimé qu'en tant que ministre écologiste au sein d'une majorité socialiste, elle portait désormais "une muselière". Le "licol" étant réservé au secrétaire général d'un parti.

Au deuxième jour des journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts, la ministre du Logement participait avec l'autre ministre écologiste Pascal Canfin (Développement) à un débat sur la question "des ministres écologistes au gouvernement, pour quoi faire ?". Interrogée sur sa propre liberté de parole, Cécile Duflot s'est amusée en expliquant : "lorsqu'on est secrétaire générale d'un parti, on porte un licol, on est bordée par le parti. Depuis trois mois, on m'a rajouté une muselière".

 

L'ancienne secrétaire nationale d'EELV, connue pour son franc-parler, a tout de même tenu à rassurer son auditoire "J'ai une muselière qui permet un petit peu de l'ouvrir !". "L'ancienne Cécile Duflot est toujours-là", a-t-elle ajoutée un peu plus tard précisant que la déclaration de Jean-Pierre Chevènement "un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne", ne devait pas être "érigée en règle d'airain. C'est complètement faux. Il faut être dans la mesure mais il n'y a aucune raison de s'aligner".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience