En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Chômage : selon Ayrault, "remonter la pente sera difficile"


le 27 août 2012 à 21h41 , mis à jour le 27 août 2012 à 22h16.
Temps de lecture
3min
Jean-Marc Ayrault, le 27 août 2012.

Jean-Marc Ayrault / Crédits : AFP

À lire aussi
PolitiqueLe Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé ce lundi qu'en matière de chômage, "remonter la pente sera difficile" alors que le nombre de demandeurs d'emploi a explosé en juillet.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé lundi sur France 2 qu'en matière de chômage "remonter la pente sera difficile". A la question de savoir s'il se fixait une obligation de résultat sur le chômage, le chef du gouvernement a répondu au cours du journal de 20h: "vous savez, remonter la pente sera difficile mais chaque jour nous menons la bataille".

 

"Y compris lorsque nous menons la bataille pour essayer de sauver le maximum d'emplois industriels à cause des plans sociaux qui ont été astucieusement retardé après l'élection présidentielle", a-t-il poursuivi. "Nous avons pris chantier par chantier et nous avons des résultats" a estimé le Premier ministre en citant plusieurs exemples d'entreprises pour lesquelles des milliers d'emplois ont été sauvés. "En même temps il faut engager les réformes de structure", a-t-il ajouté. "Le résultat vous pourrez le mesurer chaque jour mais vous pourrez aussi pouvoir le mesurer à la fin du quinquennat (...), notre action s'inscrit dans la durée", a affirmé M. Ayrault.

 

Presque 3 millions de chômeurs en métropole

 

En juillet le nombre de demandeurs d'emploi a explosé et le nombre de chômeurs sans aucune activité frôle désormais les 3 millions en métropole, un seuil qui a déjà été franchi en prenant en compte l'outre mer. Avec 41 300 inscrits de plus en un mois à Pôle emploi dans la catégorie A (sans aucune activité), il s'agit d'une poussée inégalée depuis le printemps 2009 et du 15e mois de hausse depuis que le chômage a recommencé à augmenter, en mai 2011.

 

Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault a jugé lundi "pas très loin de la réalité" une baisse comprise entre deux et quatre centimes du prix du litre d'essence consécutive aux négociations menées par le ministère de l'Economie et des Finances. Le chef du gouvernement a dit considérer cette mesure comme un "blocage" pour éviter une hausse brutale des prix à la pompe.

 

 

Commenter cet article

  • nezdegoret : Sarkozy toujours lui et vos amis que vont ils faire ??

    Le 30/08/2012 à 09h40
  • nezdegoret : C'est sur! mais vous êtes aux commandes !et vous allez nous arranger ça !!pas vrai!

    Le 30/08/2012 à 09h38
  • axellume : Grand BRAVO mais vous avez oubliéFILLIPITI

    Le 29/08/2012 à 17h53
  • hug81 : Oui, mais c'est trop tard - on est partis pour cinq ans ....

    Le 29/08/2012 à 14h44
  • vinebaut : Vu comment il la savonne la pente ....

    Le 29/08/2012 à 11h50
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience