En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ciotti à Copé : "On ne peut pas être candidat et secrétaire général"


le 21 août 2012 à 22h13 , mis à jour le 21 août 2012 à 22h17.
Temps de lecture
3min
Rapport Ciotti : 80.000 peines de prison jamais appliquées

Eric Ciotti. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
PolitiqueLe directeur de campagne de François Fillon pour la présidence UMP, Eric Ciotti, a appelé Jean-François Copé à définir son rôle au sein de l'UMP quand il sera candidat à sa présidence.

Eric Ciotti, le directeur de campagne de François Fillon pour la présidence de l'UMP a appelé Jean-François Copé à définir "très vite" son rôle au sein du parti lorsqu'il se déclarera candidat. Jean-François Copé devrait officialiser sa candidature à la présidence de l'UMP dimanche prochain. Il s'est dit favorable à un débat entre les candidats. Eric Ciotti a fait savoir que François Fillon, y était "bien entendu" favorable.

 

"Il est aussi partisan du fait qu'il y ait des règles claires pour cette élection", a ajouté le député des Alpes-Maritimes. "Est-ce que c'est le secrétaire général ou est-ce que c'est le candidat" qui s'exprime pour réclamer un débat, a demandé Eric Ciotti. "Si c'est le candidat, il y a manifestement un petit problème. On ne peut pas être à la fois candidat et secrétaire général de l'UMP, parce qu'on ne peut pas à la fois organiser les élections et être soi-même engagé dans les élections", a-t-il expliqué. Jean-François Copé "respectera scrupuleusement les règles fixées par les statuts et la Cocoe", la commission électorale de l'UMP, avait déjà répondu son entourage.

 

"Période de réserve"

 

La commission électorale a prévu qu'une "période de réserve" soit "imposée à l'équipe dirigeante et aux cadres locaux" pendant "la durée de la campagne officielle", du 5 octobre au 17 novembre, veille du premier tour de scrutin. Ce qui fait dire aux soutiens de François Fillon que son rival sera candidat et secrétaire général durant tout le mois de septembre". Il faut que Jean-François Copé tranche très vite (...) On ne peut pas être juge et partie", a insisté M. Ciotti.

 

Soutien de M. Copé, le sénateur UMP Roger Karoutchi a appelé "à ne pas durcir le ton dès le 21 août". Il a souligné auprès de l'AFP que les règles de la commission électorale avaient été adoptées "à l'unanimité" en juillet lors d'un bureau politique et que "François Fillon, Laurent Wauquiez, Eric Ciotti, etc. étaient là". Quant au fonctionnement du parti en septembre, "on ne peut pas imaginer que l'UMP n'ait pas de direction en pleine rentrée politique", a ajouté l'ancien secrétaire d'Etat.

Commenter cet article

  • midi52 : Compte-tenu des passions et ambitions, du repositionnement de chacun dans l'UMP et au Centre face à la vague rose , tout est mouvant et si ces deux-là ont ce qu'il faut pour affronter les problèmes du pays, il leur faut encore conquérir les coeurs des militants, disposer d'appuis solides dans leur camp en en gagnant d'autres., seule garantie pour franchir l'autre level républicain, l'ultime, le suffrage universel... Bref, quand chacun des deux saura clairement qui a le plus d'appuis au parti, il y en aura forcément un qui accompagnera l'autre. Pour Fillon, cela serait effectivement plus difficile de soutenir Copé. L'inverse est plus probable. Attendons la fin de la battle.

    Le 23/08/2012 à 13h33
  • zen1494 : Copé à la tête de l'UMP pour préparer la candidature de Fillon aux présidentielles de 2017, est ce si irréaliste ?

    Le 23/08/2012 à 12h35
  • midi52 : Ils dramatisent un peu, non, Ciotti et Fillon?

    Le 22/08/2012 à 12h04
  • midi52 : Comment ça s'est passé avant? Pour les élections au secrétariat général? Qu'est-ce qui gêne Fillon? Veut-il faire comme à Paris avec Dati? Qu'on lui laisse le poste de droit en tant qu'ex Monsieur Loyal du président Sarkozy?

    Le 22/08/2012 à 11h52
  • alain-paris : Mais non,mais non, chacun sait que la plus parfaite entente règne à l'UMP

    Le 22/08/2012 à 11h50
      Nous suivre :
      Ice Bucket Challenge : Obama et Poutine ont refusé, voici le 1er président à relever le défi

      Ice Bucket Challenge : Obama et Poutine ont refusé, voici le 1er président à relever le défi

      logAudience