ARCHIVES

Copé va faire plancher l'UMP sur ses valeurs


le 22 juin 2012 à 16h38 , mis à jour le 22 juin 2012 à 16h43.
Temps de lecture
3min
Jean-François Copé UMP

Jean-François Copé/Image d'archives / Crédits : ABACA

À lire aussi
PolitiqueLe groupe de travail, voulu par le secrétaire général de l'UMP, et qui doit plancher pendant un mois sur sur "les valeurs" et la "ligne" politique du parti après ses deux défaites électorales, entame mardi matin ses travaux, a-t-on appris vendredi à l'UMP.

Le groupe de travail, voulu par le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, et qui doit plancher pendant un mois sur sur "les valeurs" et la "ligne" politique du parti après ses deux défaites électorales, entame mardi matin ses travaux.  Dans une lettre envoyée aux responsables UMP et dont l'AFP a obtenu copie, M. Copé les invite à participer pleinement à "cette réflexion collective" sur "les valeurs qui nous rassemblent" et sur "les grandes lignes du projet que nous voulons porter ensemble pour la France". Une première réunion à huis clos du groupe de travail est programmée mardi à 9H30 à l'Assemblée nationale. Tous les membres du bureau politique et les parlementaires UMP peuvent s'y inscrire pour y apporter leur "part de vérité". Ce "travail de fond" constitue, selon M. Copé, "un préalable au congrès qui désignera le président de notre mouvement au mois de novembre prochain". "Il ne s'agit pas de définir dès aujourd'hui un programme électoral, cela n'aurait pas de sens", souligne-t-il.
 
Mais "il ne s'agit pas non plus de dresser un inventaire du quinquennat passé: nous en sommes tous comptables et solidaires et nous sommes tous fiers des réformes conduites par Nicolas Sarkozy", lâche M. Copé en direction des responsables du parti qui, telle l'ex-ministre Roselyne Bachelot, proche de François Fillon, commencent à dénoncer la stratégie adoptée par l'ancien président, notamment pendant sa campagne. "Enfin, il ne s'agit pas", met encore en garde M. Copé, "de se positionner par rapport aux autres ou de donner des leçons de morale", allusion aux vives critiques dont ont fait l'objet certains élus, comme Nadine Morano, pour leurs appels en direction des électeurs du Front national.

Selon lui, il s'agit pour l'UMP "d'affirmer sereinement et fortement ce que nous croyons, ce qui nous rassemble, ce qui nous donne cette passion de la France sans laquelle l'engagement politique n'a aucun sens" et de "tirer les conséquences" de ce qu'ont "dit les Français" tout au long de la campagne, de "leurs peurs" comme "leurs espérances". Les militants et sympathisants attendent, insiste M. Copé, de l'UMP "l'affirmation de nos valeurs, face à une gauche sectaire dont les premières décisions sont inquiétantes et face à une extrême droite qui n'a qu'un objectif, nous faire perdre".
 

Commenter cet article

  • michalowice : Ils ont tous des ambitions, mais n'arrivent pas à la hauteur des valeurs de l'équipe de JM Ayrault !!

    Le 23/06/2012 à 14h29
  • michalowice : Il n'oserait pas critiquer F.Hollande aujourd'hui, qui a tous les pouvoirs et une équipe soudée !! le gouvernement précédent ressemblait à un cour.........de récréation !!

    Le 23/06/2012 à 13h33
  • j.bon : Je serai curieux que vous me parliez de ce programme.

    Le 23/06/2012 à 13h13
  • l.wallonie : On le cherche encore, son programme!

    Le 23/06/2012 à 11h20
  • 141251 : Quelles valeurs ????? mdr

    Le 23/06/2012 à 08h51
      Nous suivre :

      Quand on croise un zèbre et un âne, ça donne...

      logAudience