En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pour Dati : "la politique à l'ancienne, c'est terminé"


le 11 juillet 2012 à 11h36 , mis à jour le 11 juillet 2012 à 12h31.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
PolitiqueRépondant à la déclaration de Valérie Pécresse, Rachida Dati a récusé mercredi toute possibilité d'un ticket d'union entre Fillon et Copé. Avant elle, le secrétaire général de l'UMP avait également écarté cette idée.

L'ex-ministre UMP Rachida Dati a rejeté mercredi l'hypothèse d'un "ticket d'union" Fillon-Copé à la tête du parti. Ce scénario avait en effet été avancé par certains dans le camp de l'ex-Premier ministre. Invitée sur France Inter à réagir à la déclaration de Valérie Pécresse qui a évoqué mardi la possibilité d'un "ticket d'unité et d'union" lors du congrès de l'UMP en novembre (avec François Fillon président du parti et Jean-François Copé secrétaire général), Mme Dati a clairement écarté ce scénario, jugeant que "la politique à l'ancienne, c'est terminé!".

"Moi je dis en toute amitié à Valérie Pécresse, la politique à l'ancienne qu'elle a connue c'est terminé, les nominations, les cooptations, l'héritage, hériter d'une circonscription, hériter d'un poste, terminé !", a déclaré l'eurodéputée, ex-garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy (2007-2009). Et d'enchaîner : "Aujourd'hui, il y a des candidats, il y a des élections, c'est ça la démocratie et je m'en réjouis".

Jean-François Copé n'envisage pas de ticket d'union

Mardi sur i-Télé, Valérie Pécresse, soutien de François Fillon, pour l'heure seul candidat officiellement déclaré pour la présidence de l'UMP, avait révélé la possibilité d'un "ticket d'unité et d'union pour la présidence et le secrétariat général du parti ».  Elle avait avancé le nom de l'ancien ministre Laurent Wauquiez, lui aussi rangé dans le camp Fillon, comme étant à l'origine d'un tel scénario. Elle avait également précisé « Je ne crois pas que M. Copé envisage cette possibilité.

En effet, l'actuel secrétaire général de l'UMP, a repoussé ce scénario dans une interview mercredi aux Echos : "Ceux qui sont entrés en campagne doivent accepter l'idée qu'une élection interne n'est pas une nomination".


Fillon / Copé : qui soutient qui ?

Congrès de l'UMP : comment ça marche ?

 

Commenter cet article

  • bluff3000 : La question c'est quand vous vous rendrez enfin compte que l'UMP n'est pas terminer et qu'il vont probablement récupérer le pouvoir dans 5 ans??

    Le 12/07/2012 à 12h51
  • bluff3000 : Oui je suis tout a fait d'accord avec vous mais allez dire ca a nos amis socialiste qui sont a la tète de l'état car a part s'agiter et brasser du vent il n'y a rien de concret. Merci de publier, cela changerai un peu !

    Le 12/07/2012 à 12h47
  • darius92 : Mme Dati oublie un peu vite sa trajectoire. Elle a été imposé par Sarkozy au titre de la parité et de la diversité. On s'accorde dire qu'on ne va pas retenir ses actions politiques.

    Le 12/07/2012 à 07h29
  • concileo : L'UMP aussi c'est terminé, madame inflation aussi c'est terminé? On se demande juste quand ils vont s'en rendre enfin compte, c'est tout.

    Le 11/07/2012 à 15h43
  • liliane46 : Madame Dati serait bien inspirée de se taire. Ses critiques permanentes sont lassantes.

    Le 11/07/2012 à 15h25
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience