En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

David Guetta, Virginie Efira, Mélenchon... Quel casting à l'Elysée au dîner de Raul Castro !


le 01 février 2016 à 13h03 , mis à jour le 01 février 2016 à 13h12.
Temps de lecture
3min
Raul castro françois hollande elysée
A lire aussi
Politique Raul Castro a entamé lundi la première visite officielle d'un chef d'Etat cubain en France depuis 21 ans. Ce soir à l'Elysée, des personnalités venues de tous horizons vont se bousculer au dîner officiel.
C'est la révolution à Cuba... de l'image !  Les photos du dîner officiel à l'Elysée en l'honneur de Raul Castro vont plaire aux magazines people et autres gazettes. Imaginez le casting inattendu ce soir autour du numéro un cubain : on pourra croiser dans les salons dorés de l'Elysée le roi des soirées d'Ibiza David Guetta, qui prépare un concert géant à la Havane, la chanteuse Nathalie Cardone, auteur du tube ,Hasta siempre, en mémoire de Che Guevara ou encore des membres du groupe Chanel, qui souhaite organiser des défilés de mode sur l'île.

Le monde de la chanson et de la mode croisera plus classiquement des personnalités politiques dont les affinités avec le régime castriste sont connues. Ainsi, peu rancunier, l'Elysée a invité Jean-Luc Mélenchon, le leader du Parti de Gauche critiquant pourtant chaque jour le chef de l'Etat français.
Echanges commerciaux faibles

Raul Castro a entamé lundi la première visite officielle d'un chef d'Etat cubain en France depuis celle de son frère aîné Fidel, il y a 21 ans. Elle consacre une normalisation des relations de La Havane avec l'Europe. Ce voyage officiel, inédit en Europe depuis que le président cubain de 84 ans a succédé à son frère en 2006, fait suite à la visite du président François Hollande à Cuba en mai 2015.


La France, selon l'Elysée, entend s'affirmer à cette occasion comme le "premier partenaire" politique et économique européen de l'île des Caraïbes. Plusieurs grandes entreprises françaises ont investi à Cuba, à commencer par le groupe Pernod-Ricard qui y produit le rhum Havana Club, mais aussi Alcatel-Lucent dans les télécommunications et Total et Alstom dans l'énergie.

Mais avec un volume de quelque 180 millions d'euros annuels, les échanges commerciaux restent à un niveau très faible. Ils "ne sont pas encore à la hauteur de nos ambitions", a reconnu vendredi le ministre français du Commerce extérieur Matthias Fekl. La France entend renforcer la présence de ses entreprises dans un pays qui s'ouvre progressivement à l'économie de marché avec la conclusion d'accords lundi dans les domaines du tourisme, des transports ou du commerce équitable.

 

 

Commenter cet article

  • tiznit-pn : Oui devant un dictateur on peut inviter qui on veut, les gens qui on de l'honneur n'auraient même pas accepté mais eux oui.

    Le 01/02/2016 à 20h21
  • tiznit-pn : On est pas invité et pourtant on paie.

    Le 01/02/2016 à 18h45

      Istanbul : des dizaines de milliers de drapeaux rouges pour la démocratie, place Taksim

      logAudience