En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Défilé du 14 juillet : Eva Joly crée la polémique, Fillon tacle

Stéphanie Odéon par
le 15 juillet 2011 à 10h49 , mis à jour le 15 juillet 2011 à 17h44.
Temps de lecture
5min
Eva Joly

Eva Joly/Image d'archives/juillet 2011 / Crédits : ABACA

A lire aussi
Politique Réactions L'idée lancée par Eva Joly de supprimer les défilés militaires, et ce le jour même des cérémonies, fait vivement réagir à droite comme à gauche. Seul Noël Mamère soutien la candidate d'Europe-Ecologie-Les Verts.

La proposition de la candidate d'Europe-Ecologie-Les Verts à la présidentielle de supprimer le défilé militaire du 14 juillet suscite de vives réactions dans la classe politique. Lors des cérémonies de cette année, la mort des soldats en opération en Afghanistan était dans tous les esprits.

F. Fillon : Joly "n'a pas une culture très anciennes des valeurs françaises"
"Je réagis avec tristesse. Je pense que cette dame n'a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse à Abidjan avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

S. Royal : "Très mauvaise idée"
La candidate à la primaire socialiste, a estimé vendredi que la proposition d'Eva Joly était "une très mauvaise idée". "Ce serait une très mauvaise idée que de remettre en cause nos traditions", a-t-elle déclaré sur France Info, considérant en outre que "toutes les formes de polémique sur les rites de la République ne sont pas souhaitables". Elle a précisé que, pour sa part, elle "maintiendrait" les défilés militaires, jugeant "normal qu'au moins une journée par an on puisse rendre hommage à nos forces armées".  "Le 14 juillet, c'est notre fête nationale, c'est la fête de la République, de nos trois valeurs, la liberté, l'égalité, la fraternité, et n'oublions jamais (...) que si nous sommes un peuple libre, c'est parce que justement des hommes et des femmes ont donné leur vie pour que nous (le) soyons", a fait valoir Ségolène Royal.
 
M. Le Pen : "absolument consternant"
La présidente du Front national a estimé vendredi  qu'Eva Joly, était française depuis trop peu de temps pour être légitime. "Je ne crois pas qu'il soit légitime de se présenter à la présidence de la République quand on est devenu français tardivement et quand encore il y a quelques mois on était aux côtés du gouvernement norvégien pour lui apporter des conseils", a-t-elle déclaré sur RTL. Marine Le Pen a jugé ces propos "absolument consternants". "Ça démontre que Mme Joly ne comprend absolument rien aux liens extrêmement profonds qui existent entre le peuple français et son armée", a dit la dirigeante d'extrême-droite.  Les propos de la candidate écologiste "révèlent somme toute ce qu'elle est, à savoir une dirigeante d'extrême-gauche", a-t-elle ajouté. Pour voir la vidéo, cliquez ici.
 
 
H. Guaino : "pathétique et irresponsable"
Le conseil spécial de Nicolas Sarkozy a qualifié vendredi de "pathétique" et même d'"insulte" la suggestion d'Eva Joly, de supprimer le défilé militaire du 14 juillet. "Je trouve cela pathétique (...) dire ce qu'elle a dit, c'est pour moi profondément une insulte à tous ceux qui depuis des siècles meurent pour ce pays, pour ses valeurs, pour sa liberté", a déclaré Henri Guaino sur Europe 1. "Elle rêve, comme beaucoup de militants de son parti, de ce monde aseptisé et sans guerre dans lequel on a totalement occulté la dimension tragique de l'Histoire, je pense que c'est parfaitement irresponsable, parfaitement inconscient", a-t-il poursuivi. "Elle ne veut pas voir, elle veut expulser, effacer, la dimension tragique  de l'Histoire et la dimension tragique de la politique, tout est simple pour elle, il y a le bien et le mal, il y a le bon et le mauvais, et puis entre les deux il n'y a rien", a jugé la "plume" du chef de l'Etat.

M. Valls : "une expression de mauvais goût"
Pour le candidat à la primaire PS pour 2012: "C'est à côté de la plaque de faire ce type de proposition le jour précisément de la Fête nationale, au moment où nos troupes sont par ailleurs exposées sur de nombreux théâtres d'opération. C'est une phrase maladroite et en tout cas une expression de mauvais goût".

L. Fabius : "attaché" au défilé militaire
L'ancien Premier ministre socialiste s'est dit vendredi "attaché" au défilé militaire. "Je suis attaché au défilé du 14 juillet qui est une façon de montrer que l'armée française est une armée citoyenne", a déclaré Laurent Fabius sur Europe 1. "Il peut être complété (...) par une fête de l'égalité mais montrer que nous avons besoin d'une défense nationale et que nos militaires agissent pour nous et sont (...) au service de la patrie, c'est une chose utile", a-t-il ajouté.

G. Teissier : "naïveté absurde"
Le député UMP Guy Teissier, président de la Commission de la Défense à l'Assemblée nationale, a taxé la candidate écologiste d'"anti-France". Il l'a accusé sur France Info de vouloir une "société sans mémoire" et de faire preuve de "naïveté absurde". Il a souhaité à Eva Joly le sort des deux journalistes de France Télévisions libérés récemment après 18 mois de captivité en Afghanistan, afin qu'elle "trouve quelques vertus" aux soldats français et "à des défilés, fussent-ils guerriers". "Je suis consterné d'entendre de telles déclarations, qui me rappellent les années d'avant la dernière guerre mondiale, où les pacifistes et les anti-militaristes nous ont amenés à cette triste défaite de 1940", a-t-il ajouté.

M. Laffineur : "irrespectueux"
Marc Laffineur, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, estime pour sa part que "c'est irrespectueux à un moment où la France vient de perdre six soldats en Afghanistan". "Le 14 juillet est un moment fort pour notre armée et pour les Français, qui l'ont montré en venant nombreux" le long du parcours parisien du défilé militaire a-t-il ajouté.


J-L. Mélenchon : "un défilé citoyen suite au défilé militaire "
Le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, a défendu les défilés militaires du 14 juillet tout en appuyant la proposition d'Eva Joly d'un "défilé citoyen". "Le 14 juillet est avant tout l'anniversaire de la grande Révolution de 1789" et "le défilé militaire rappelle à toute puissance étrangère ce qu'il lui en coûterait de s'en prendre à la France et à sa République", a t-il déclaré dans un communiqué. Pour lui cependant, "un défilé citoyen, à la suite du défilé militaire, serait une belle démonstration pour dire à l'oligarchie et à la finance internationale que la première force de dissuasion de la France, c'est son peuple".

J-M. Bockel : "déconnectée de la réalité de notre pays"
L'ex-secrétaire d'Etat à la Défense et président du mouvement Gauche moderne a considéré qu'Eva Joly "ne comprend rien à la sensibilité française et est totalement déconnectée de la réalité de notre pays".
 
N. Mamère soutient Eva Joly
Seul le député d'Europe-Ecologie-Les Verts Noël Mamère a apporté son soutien à Eva Joly affirmant ne pas comprendre "cette querelle qui (lui) est faite". Selon lui, sa proposition "tombe sous le sens dans la mesure où ça fait plusieurs fois que le 14 juillet français associe des tortionnaires et des gens qui aujourd'hui comme Bachar Al Assad (le président syrien) sont en train de tirer sur leur peuple".  Il a fustigé "ceux qui aujourd'hui à droite (...) parlent d'anti-France en citant Eva Joly", y voyant "des relents pétainistes" et une façon de suggérer : "Mme Joly est une étrangère, qu'elle retourne chez elle".

Le Parti de gauche (PG) : "Nous aimons la France citoyenne et anti-raciste"
"A écouter l'UMP, on pourrait croire que l'ennemi est à nos portes et que la prise de position de la candidate d'EELV  met la France en péril", dit le parti, qui dénonce "le flot d'insultes  adressées à Eva Joly et particulièrement tous les propos qui jouent de façon  nauséabonde sur son origine étrangère". "Le Parti de Gauche, attaché aux valeurs de la République, ne fait pas de différence entre Français et dit son  attachement à la France telle que nous l'aimons, belle et rebelle, citoyenne et  antiraciste."  

Christian Vanneste : "des déclarations dégoulinantes de bêtise"
"L'esprit munichois souffle sur ces déclarations dégoulinantes de bêtise", a fustigé le député UMP du nord dans un communiqué. Christian Vanneste compare Eva Joly à une "pastèque". "Comme certains fruits, certains politiques cachent sous la peau d'apparentes préoccupations environnementales la volonté gauchiste de détruire nos valeurs et nos institutions!"
  
Frédéric Nihous : destituer la candidate écolo
Le président de Chasse Pêche Nature Tradidition appelle les dirigeants d'EELV à "destituer leur candidat, comme ils l'avaient fait en 2002, et à se doter d'un candidat responsable et respectueux des  institutions françaises. Il serait tout à leur honneur de tirer les conséquences de la faute contre la France et ses institutions et traditions que vient de commettre leur actuelle candidate.
   
Eric Ciotti : "silence assourdissant d'Aubry et Hollande"   
 Le député UMP des Alpes-maritimes  juge le "silence de  François Hollande et Martine Aubry" sur ce dossier "assourdissant". "Faut-il voir dans cette discrétion peu habituelle, la volonté clairement établie de  révéler aux Français leurs alliances futures et par conséquent les idées  auxquelles ils adhèrent? Mme Aubry et M. Hollande apparaissent, par ce silence,  déjà prisonniers de leurs encombrants partenaires extrémistes", écrit le parti dans un communiqué.

Bernard Accoyer : "un projet choquant et indigne"  
Pour le président de l'Assemblée nationale, "le projet d'Eva Joly est particulièrement choquant et indigne alors que, cette année, les cérémonies, empreintes de gravité et de recueillement, ont été endeuillées par le décès de six de nos soldats en Afghanistan." "Avec cette déclaration, cette candidate à la présidence de la République affiche une idéologie très éloignée des valeurs nationales jusque-là toujours partagées par tous les plus hauts responsables de notre République", ajoute-t-il.  

Commenter cet article

  • justiniane : Je suis perplexe, car quand j'ai regardé le défilé du 14 juillet, j'ai ressenti cette année un malaise , à cause des valeurs de Paix clamées en permanence , et des valeurs de base de la France que sont les trois principes (bien que si peu appliqués) : Liberté, Egalité, Fraternité . Je ressens une déconnection entre la réalité d'aujourd'hui et le style de cette fête... Ce défilé guerrier ne correspond en rien à ces valeurs, qui ont été proclamées après la prise de la Bastille, symbole des inégalités, de l'oppression et de l'arrogance des puissants sur les petits. Pourtant, quelque chose est important dans ce défilé : C'est le rassemblement de tant de Français devant ce spectacle, nous sommes si déboussolés devant la dispersion de tout ce qui faisait notre identité française, que cela donne un sentiment subtil et presque surpris de se retrouver soi-même, comme autrefois. Le symbole de la Révolution française de 1789 mérite d'être rappelé, fêté, c'est une inspiration pour les idéaux humanitaires universels. Quel défilé pourrait-on imaginer qui puisse être aussi rassembleur que notre défilé guerrier ? Imaginons ? Merci à Eva Joly de nous avoir amenés à réfléchir sur ce sujet. Après le défilé, et les réactions contre Eva Joly, voici la pensée qui s'est imposée à moi : : Les valeurs de base de la France sont les principes qui ont été déclarés à la Révolution de 1789 : Liberté, Egalité, Fraternité . .. Le 14 juillet fête la prise de la Bastille, symbole des inégalités, de l'oppression et de l'arrogance des puissants sur les petits.( Rappel) Ce qui est choquant, c'est l'hypocrisie des gens en poste qui clament leur indignation devant la réflexion d'Eva Joly, alors qu'on sait qu'ils bafouent sans vergogne autant les valeurs de la République par les privilèges qu'ils s'octroient que par leur arrogance vis-à-vis du peuple ( sous couvert hypocrite de belles paroles naturellement) .

    Le 20/07/2011 à 02h04
  • valou00078 : Ça me dégoûte de voir la gauche accepter les propos d 'Eva Jolie qui balaye d'un revers de main notre culture et notre tradition populaire et tout cela pour obtenir les voies d'électeurs "écolo" si savait été la droit qui aurait tenu ces propos la gauche aurait crié au scandale national !!!

    Le 17/07/2011 à 10h37
  • jean6412 : C'est déroutant de lire cela. Il s"agit d'une tradition Française, de l'histoire de la France. Cela permet aussi de rassemblé les gens pour notre nation. Ce n'est pas une question de coût au regard du gaspillage pour d'autres choses. Merci à nos anciens combattants. Sur 365 jours une journée pour fêter d'une part la révolution et d'autre part mettre à l'honneur notre armée pour sauver notre démocratie au cas ou ce n'est pas de trop. Je suis d'accord avec didier6222.

    Le 16/07/2011 à 07h13
  • allemansondage : Le 14 juillet rappel que l'on est protéger par une armée et que nous sommes un pays "unis" même si certains oublient ce que c'est. "Un défilé citoyen" moi je peux dire une chose je n'ai pas besoins du défilé citoyen pour m'amuser et être en famille, amis... le 14 juillet. Entre le feu d'artifice sur le vieux-port, les fêtes aprés, tout le monde dans la rue le 14, c'est déjà une journée citoyenne.

    Le 16/07/2011 à 03h32
  • humanoide56 : Le 14 juillet est une fête nationale, ce n'est pas une exclusivité de l'armée ni en l'honneur du président, c'est en l'honneur de tous à égalité dans la fraternité et libre !

    Le 16/07/2011 à 02h28

      Habiter dans la Tour Eiffel, c'est possible mais pas très pratique

      logAudience