En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fillon en appelle aux électeurs de la droite de l'UMP


le 04 juin 2012 à 22h42 , mis à jour le 04 juin 2012 à 22h50.
Temps de lecture
3min
Roger Karouchi, François Fillon et Claude Guéant à Boulogne-Billancourt le 4 juin 2012.

Roger Karouchi, François Fillon et Claude Guéant à Boulogne-Billancourt le 4 juin 2012. / Crédits : AFP

À lire aussi
Dossier élections législativesVenu soutenir la candidature de Claude Guéant dans les Hauts-de-Seine, l'ancien Premier ministre a appelé lundi les abstentionnistes et ceux qui ont exprimé "un vote rude" en faveur d'"un parti" à la droite de l'UMP à "ne pas se tromper" lors des législatives.

Opération séduction de la droite dure pour l'ancien Premier ministre François Fillon qui a appelé lundi les abstentionnistes et ceux qui ont exprimé "un vote rude" en faveur d'"un parti" à la droite de l'UMP à "ne pas se tromper" lors des législatives et à apporter leur soutien aux candidats de la "droite républicaine".
 
Le premier ministre s'exprimait devant environ 500 personnes à Boulogne-Billancourt où il était venu soutenir les candidatures de Jean-Jacques Guillet, Claude Guéant et André Santini, candidats dans les 8e, 9e et 10e circonscriptions des Hauts-de-Seine. L'occasion d'envoyer un message à ceux qui ont opté pour le vote contestataire de droite : "Nous devons nous adresser à tous les Français et notamment ceux qui n'ont pas voté pour nous et qui ont cru trouver, soit dans l'abstention, soit dans le vote protestataire une sorte d'échappatoire", a dit François Fillon. "Je les invite à l'occasion de cette élection législative à construire avec nous une alternative solide à la gauche parce que toute voix qui se portera sur l'abstention ou qui se dispersera, sera finalement une voix pour la gauche", a-t-il plaidé.
 
Car pour l'ancien Premier ministre, voter autre chose que l'UMP quand on est de droite, c'est mathématiquement, favoriser la gauche : "Je ne pense pas que tous ceux qui ont exprimé un vote rude, pour le parti protestataire qui est à notre droite, je ne pense pas que ceux-là aient voulu avoir aujourd'hui la politique que François Hollande entend produire", a-t-il ajouté en s'adressant directement aux électeurs du Marine Le Pen. "C'est même le contraire qu'ils voulaient. Alors, je leur demande aux élections législatives de ne pas se tromper et d'apporter tous leur soutiens aux candidats de la droite républicaine", a-t-il lancé.

Commenter cet article

  • zen1494 : L'essentiel n'est peut être pas que l'UMP gagne les législatives mais qu'elle ait suffisamment de députés pour faire entendre la voix de l'opposition, c'est pour cela que les électeurs UMP de l'élection présidentielle devront répondre présents.

    Le 06/06/2012 à 09h12
  • zen1494 : Continuez à rêver jacquesd car je doute que vos v?ux se réalisent, la crise ne fait que s'amplifier,

    Le 06/06/2012 à 09h09
  • clementine1218 : J.bon en même temps, même sans cohabitation , il faut juste que le PS n'est pas ses 286 députés pour qu'ils ne puissent pas faire ce qu'ils veulent et qu'il y est une opposition suffisamment forte. Alors n'importe quelle voix fera l'affaire.

    Le 06/06/2012 à 02h04
  • rabmd : Pauvre Monsieur La Vième République compte cinq présidents de droite et deux de gauche. Si donc la France était à gauche, nous le saurions. La gauche n'arrive que lors de désespoir, mais ne résous jamais rien. Nous sommes obligés de rectifier leurs erreurs les années qui suivent. J'ai bien peur que vos rêves, tout éveillé pour vous, soient bien décus; ils savent maintenant que les caisses sont vides. Pourtant le seul qui a eu le courage de le dire et de réformer est bien notre dernier président, ne vous en déplaise. Il reviendra bien vite car ceux qui sont aux manettes maintenant me semblent bien légers et totalement électoralistes doublés d'inconscients. Et, cette inconscience de 1981, les français ne peuvent plus se le permettre.

    Le 05/06/2012 à 10h59
  • juillet45 : Je suis partagée entre ma fidélité à l'UMP et l'envie de voir la gauche seule aux responsabilités pendant cinq ans . Trop facile pour les socialistes de se retrancher derrière une cohabitation .

    Le 05/06/2012 à 10h51
      Nous suivre :
      Candidates au jihad : le témoignage de parents et d’une repentie

      Candidates au jihad : le témoignage de parents et d’une repentie

      logAudience