En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Législatives : Marine Le Pen / Mélenchon, le duel d'Hénin-Beaumont


le 07 juin 2012 à 16h33 , mis à jour le 10 juin 2012 à 18h36.
Temps de lecture
3min
Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, le 5 février 2012 sur Parole de Candidat.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, le 5 février 2012 sur Parole de Candidat. / Crédits : TF1

À lire aussi
Dossier élections législativesPour la présidente du FN, le scrutin national se double d'un combat très médiatisé dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, détenue par le PS, mais où le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon est venu l'affronter au nom de la lutte contre l'extrême droite.

La petite ville de Hénin-Beaumont sera dimanche l'objet de toutes les attentions, à cause du duel que s'y livrent notamment Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Avec un taux de chômage avoisinant les 20%, la ville minière intéresse de près le Front national, pour lequel le vote ouvrier est une cible prioritaire. Marine Le Pen, qui a obtenu dans cette circonscription 42% au premier tour de la présidentielle contre près de 15% pour Jean-Luc Mélenchon, y a participé à tous les scrutins depuis les législatives de 2007, en a fait un laboratoire électoral. Les stigmates de la gestion de l'ancien maire socialiste Gérard Dalongeville, qui a conduit la ville à la faillite et à une mise sous tutelle, donnent un argument supplémentaire à la présidente du FN, qui ne manque pas une occasion d'employer l'expression "opération mains propres" pour qualifier sa campagne.
   
Sur la lancée de son score de près de 18% au premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen compte notamment sur Hénin-Beaumont pour aider le FN à faire son retour à l'Assemblée nationale, dont il est écarté depuis l'abandon du scrutin proportionnel qui a suivi la vague frontiste de 1986. L'arrivée de Jean-Luc Mélenchon a quelque peu modifié la donne puisque, selon un récent sondage Ifop, il l'emporterait au second tour avec 55% des voix contre 45% à Marine Le Pen. Selon un second sondage OpinionWay pour Le Figaro et LCI paru jeudi, en cas de duel entre le socialiste Philippe Kemel et Marine Le Pen, c'est le candidat de la gauche qui l'emporterait avec 53%. L'hypothèse d'une triangulaire n'est pas testée, les candidats de gauche ayant prévu de se désister en faveur du mieux placé d'entre eux.

Selon le sondage Ifop, la candidate du FN arriverait en tête au premier tour avec 34%, devançant Jean-Luc Mélenchon (29%) et Philippe Kemel (18%). Jean Urbaniak, se prépare à une élimination dès le premier tour.

Commenter cet article

  • thessas : Je trouve que de monopoliser les médias sur ce point est vraiment inopportun, cela ne fait q'uencourager les français à se désintéresser des législatives. Les médias là encore ne sont pas à la hauteur, peu de communication... un vrai silence : seuls les bons mots ont encore fait la une.

    Le 09/06/2012 à 12h04
      Nous suivre :
      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      logAudience