ARCHIVES

Législatives : record d'abstention pour un premier tour


le 11 juin 2012 à 00h53 , mis à jour le 11 juin 2012 à 01h04.
Temps de lecture
3min
Historique de l'absention au 1er des législatives

Historique de l'absention au 1er des législatives / Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
Dossier élections législativesCinq semaines après s'être massivement mobilisés pour la présidentielle, les Français ont boudé dimanche le premier tour des législatives. Le taux d'abstention à 42,77% est même le plus élevé depuis 1988.

A 39,6%, l'abstention en 2007 était déjà un record. Record réitéré en 2012 : les Français ont largement boudé dimanche le premier tour des législatives, avec un taux d'abstention de 42,77% au premier tour des législatives sur 46 millions d'électeurs inscrits.

Le taux de participation le plus élevé à un premier tour de législatives avait été atteint en 1978 (83,2%). Pour un second tour, la participation la plus forte a été enregistrée en 1978 (84,9%) et la plus basse en 2007 (60,3%) également. Le taux de participation final avait été de 79,48% au premier tour de la présidentielle. Pire, les jeunes se sont massivement abstenus de voter : à en croire un sondage Ipsos/Logica Business Consulting réalisé jusqu'à la veille du scrutin, deux jeunes sur trois de moins de 25 ans n'avaient pas l'intention de voter (lire notre article >  Les jeunes se sont abstenus... de voter).

Décryptage de cette abstention record : "les électeurs ne voient plus l'intérêt de ce scrutin juste après la présidentielle", juge Frédéric Dabi de l'Ifop. De ce fait, souligne son institut, cette faible participation a limité le nombre de triangulaires. Le seuil pour se maintenir au second tour sera en moyenne de 21,5% des suffrages exprimés, niveau difficile à atteindre, puisque les candidats doivent pour ce faire recueillir au moins 12,5% des inscrits.

Dans le détail

En métropole, la participation a été de 49,02% en Seine-Saint-Denis, de 52,26% en Moselle, de 53,71% dans le Val-d'Oise. En revanche, les électeurs de Wallis-et-Futuna ont été les plus civiques (78,08%), suivis de ceux de Lozère (68,05%) et de Corrèze (67%). Dans les bureaux de vote parisiens, la participation dans l'après-midi était de 40,22%, contre 42,20% il y a cinq ans.

Par régions, le Limousin est en tête de la participation (64,28%), devant Midi-Pyrénées (63,45%) et la Franche-Comté (62,04%). L'Alsace (54,64%) ferme le classement, derrière la Lorraine (55,43%) et le Nord-Pas-de-Calais (55,44%).

Commenter cet article

  • modigliani11 : Je trouve que l'UMP devrait faire un arrangement avec le FN comme le FN avec l'UMP, autrement les socialistes vont avoir tous les pouvoirs, eux ils sont prêts à faire alliance avec tous les partis, je ne vois pas pourquoi on ne ferait pas pareil, on peu gagner des députés aussi bien à l'UMP qu'au FN les 2 partis y gagneraient, et les socialistes ne pourraient pas faire tout ce qu'ils veulent et s'est très grave pour la France

    Le 11/06/2012 à 10h20
  • delp0303 : Oh oui c'est forcement la faute des médias !!!!! C'est vrai personne n'a reçu les bulletins de votes.....

    Le 11/06/2012 à 09h50
  • jghttc1 : Visiblement, tout ceux qui se permettent de mettre en cause régulièrement les différents acteurs de la politique Française n'ont pas réussi à trouver le chemin des bureaux de vote et c'est bien dommage : Critiquer c'est bien, agir c'est mieux .....

    Le 11/06/2012 à 09h20
  • bleuette33 : Il faut dire que les medias en font moins que les présidentielles (peut etre pour laisser la victoire du parti presidentiel dans les tetes des francais) alors que c'est voire plus important que les présidentielles!!

    Le 11/06/2012 à 07h27
      Nous suivre :

      Didier François à ses collègues d'Europe 1 : "ce n'est pas mon meilleur reportage"

      logAudience