En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Vaucluse : malgré la consigne, la candidate PS se maintient face au FN


le 11 juin 2012 à 21h12 , mis à jour le 11 juin 2012 à 21h22.
Temps de lecture
3min
la candidate PS dans la 3e circonscription du Vaucluse Catherine Arkilovitch.

la candidate PS dans la 3e circonscription du Vaucluse Catherine Arkilovitch. / Crédits : AFP

A lire aussi
Dossier élections législativesLa candidate socialiste Catherine Arkilovitch a annoncé son maintien au second tour dans la 3e circonscription du Vaucluse face à Marion Maréchal-Le Pen, malgré la consigne de retrait donnée par la première secrétaire du PS, pour "faire barrage au Front national".

"J'y vais, je maintiens ma candidature. Ce sont les militants qui l'ont souhaité." Les consignes du PS ont décidément du mal à passer. La candidate socialiste Catherine Arkilovitch a annoncé lundi soir son maintien au second tour des législatives dans la 3e circonscription du Vaucluse. Ce malgré la demande de retrait faite par la première secrétaire du PS, Martine Aubry, pour "faire barrage au Front national".
 
Rappel des forces en présence : Marion Maréchal-Le Pen, petite-fille de Jean-Marie et nièce de Marine, est arrivée en tête dimanche du premier tour du scrutin législatif dans cette circonscription (Carpentras), avec 34,63% des suffrages, devant le sortant, l'UMP Jean-Michel Ferrand (30,03%). Catherine Arkilovitch, 62 ans, s'est classée en troisième position avec 21,98% des suffrages, un score inespéré dans une circonscription très ancrée à droite. Elle dispose d'une possible réserve de voix avec les suffrages du Front de gauche, qui a attiré 7,76% des exprimés dimanche. Face à la menace FN, le PS lui avait toutefois demandé lundi matin de "retirer sa candidature". Un désistement républicain que l'élue socialiste a finalement refusé. "Les gens de gauche comptent sur nous, ils ne veulent pas être rayés de la carte en deux secondes", a expliqué la candidate.
 
Tout juste intronisée candidate en mai sur cette terre de prédilection pour l'extrême droite, Marion Maréchal-Le Pen, 22 ans, a été missionnée par son grand-père, qui avait envisagé un temps de se présenter lui-même pour "laver l'affront" de Carpentras, quand le FN avait fait figure d'accusé après la profanation de tombes juives en 1990.
 

Commenter cet article

  • philippe_94 : Bonne nouvelle. Allez Marion !

    Le 12/06/2012 à 11h16
  • dom145 : Parfois, il faut savoir passer au dessus du donnant/donnant tel que la réciprocité !!! Et cette candidate ps supportera les conséquences si la mlle le pen est élue !!!

    Le 12/06/2012 à 11h00
  • moodzy : @popocatepetl : Elle a quand même une chance de se faire élire, son score plus celui du front de gauche équivaut à celui de l'UMP. Du coup il ne doit pas y avoir tellement de différence entre elle et le Front national au final.

    Le 12/06/2012 à 10h40
  • veloplau : Le photographe aurait pu attendre un peu et avoir un petit sourire

    Le 12/06/2012 à 10h07
  • fimadou : Elle sera là,quand il y aura une bonne dose de proportionnelle.

    Le 12/06/2012 à 09h30
      Nous suivre :
      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      logAudience