En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une majorité absolue pour le PS et ses alliés, Royal et Bayrou battus


le 17 juin 2012 à 19h54 , mis à jour le 18 juin 2012 à 10h24.
Temps de lecture
3min
L'Assemblée nationale en 2012

L'Assemblée nationale en 2012 / Crédits : TF1News

À lire aussi
Dossier élections législativesLe PS et ses proches alliés ont remporté  dimanche 314 des 577 sièges de l'Assemblée, soit 25 de plus que la majorité  absolue (289), selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur. Le FN fait entrer deux députés.

Premier enseignement de la soirée, les Français ne semblent plus s'intéresser qu'à la présidentielle puisque ce second tour des élections législatives bat une nouvelle fois un record absolu d'abstention. En effet, elle est de 43,71%, contre 40% au premier tour. Après un an de campagne électorale, entre la primaire PS et la présidentielle, les électeurs semblent fatigués et ne voient plus l'enjeu de ces législatives.
 
Deuxième enseignement de ce dimanche, les Français ont choisi de donner une large majorité à François Hollande et Jean-Marc Ayrault pour mettre en place le programme de la présidentielle. Le PS et ses proches alliés ont remporté 314 des 577 sièges de l'Assemblée, soit 25 de plus que la majorité  absolue (289), selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur pour  métropole et outremer, auxquels s'ajoutent ceux des Français de l'étranger. Le PS a obtenu 280 sièges, les divers gauche 22, les radicaux de gauche 12,  soit 314 sièges. EELV a 17 sièges, le Front de gauche 10 et les  indépendantistes martiniquais 2 sièges, ce qui porte l'ensemble de la gauche à  343 sièges.
 

Il s'agit d'un record absolu pour la gauche qui n'avait jamais obtenu  autant de sièges à l'Assemblée nationale. Le précédent record, pour une  Assemblée à 577 sièges, datait de 1997 (319). En 1981, la gauche totalisait 329  sièges (mais sur un total de seulement 491 députés à l'époque). L'UMP a recueilli 194 sièges, le Nouveau centre et les divers centristes  14, les divers droite 15 et les radicaux 6, soit un total de 229 pour la  droite. L'extrême droite en a trois, dont deux pour le FN, et le MoDem deux. L'Assemblée issue de ces législatives constitue donc le décalque inversé de  celle qui était sortie des urnes en 2007. A l'époque, la droite comptait 343  députés contre 228 à la gauche, et cette fois, la gauche domine avec 343 élus  contre 229.

Jamais aussi haut depuis 1981
 
Ce succès de la gauche se lit également dans un autre résultat remarquable,  celui de la totalisation en voix. L'ensemble de la gauche totalise près de 51%  des voix ce 17 juin, un score rarement atteint dans son histoire, selon une  totalisation du ministère de l'Intérieur portant sur 42,1 millions d'électeurs  inscrits (sur un total de 43,15 millions d'inscrits pour le second tour). L'ensemble des candidats de gauche (PS, radicaux de gauche et divers  gauche, Front de gauche, EELV) ont 50,99%, ceux de droite (UMP, Parti radical,  Nouveau Centre et divers droite) 44,08%, l'extrême droite 3,82% et les autres  candidats (dont le Modem) 1,09%.

Il faut remonter à 1981, dans la foulée de la victoire de François  Mitterrand, pour trouver un meilleur score pour la gauche au second tour  d'élections législatives (54%). En 1997, la gauche plurielle menée par Lionel  Jospin avait gagné les législatives avec seulement 48% des voix. Les Français votaient ce week-end dans 541 circonscriptions, 36 sièges de  député ayant été attribués dès le premier tour.

Commenter cet article

  • piccobello6 : @j.bon Bons ou mauvais perdants, bons et mauvais gagnants, on sera tous demain des bons payeurs et des mauvais tout court.

    Le 18/06/2012 à 08h33
  • piccobello6 : Le problème, c'est le fait de se plaindre ne changera rien, sinon d'ajouter ces plaintes à celles qui existent déjà, au lendemain de ces élections, de ceux qui réalisent que la France des territoires et de la nation sont entre les mains d'un unique parti. Le parti des pêcheurs à la ligne et autres (les abstentionnistes) vont regretter pour beaucoup leur passion pour les sacro-saints loisirs dominicaux et dire plus tard avec amertume : " Ce-jour-là ...je n'y étais pas !"

    Le 18/06/2012 à 08h23
  • piccobello6 : Du jamais vu : tous les pouvoirs nationaux et locaux dans les mains d'un seul parti. Mais il faut respecter la démocratie des urnes. Les Français ont choisi. Bientôt le soleil, le sable chaud pour certains, mais le retour de vacances sera difficile, car pendant juillet beaucoup de mesures vont être prises, qui vont vite nous dépiter, par un une Assemblée Nationale à laquelle nous avons fait taire hier tout l'appareil d'opposition.

    Le 18/06/2012 à 08h06
  • kosotto1 : Vous vous pleurez, moi je ris !

    Le 18/06/2012 à 08h00
  • rose-marie54 : Copé va devoir revoir sa copie,que l'on le veuille ou non,la droite va être obligée de s'élargir.

    Le 18/06/2012 à 06h51
      Nous suivre :
      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      logAudience