En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les propos d'une porte-parole de Hollande sur Sarkozy font des remous


le 27 février 2012 à 12h45 , mis à jour le 27 février 2012 à 14h33.
Temps de lecture
3min
La socialiste Najat Vallaud-Belkacem à La Rochelle en août 2011

La socialiste Najat Vallaud-Belkacem à La Rochelle en août 2011 / Crédits : A.F.P./J.P.Muller

A lire aussi
Dossier Election présidentielleLes propos dimanche de l'une des porte-parole de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem, contre Nicolas Sarkozy, continuaient lundi de susciter des réactions à l'UMP, l'un des membres de l'équipe Hollande prenant une certaine distance.

L'UMP pousse les hauts cris, le PS est embarrassé. Les propos dimanche de l'une des porte-parole de François Hollande contre Nicolas Sarkozy, continuaient lundi de susciter des réactions. Najat Vallaud-Belkacem a affirmé dimanche dans un communiqué que le président-candidat avait pour modèle un mélange de Berlusconi et de Poutine, ajoutant que "le Nicolas Sarkozy qu'on cherche à vendre aux Français est un faux, une contrefaçon, un produit de contrebande imaginé par des cerveaux d'extrême droite et revendu par des valets sans morale comme Xavier Bertrand".
 
"Que voulez-vous répondre à ça, sinon par la commisération ou bien un peu d'énervement ?", a répliqué lundi Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, estimant qu'elle "engage son candidat". Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a jugé que la jeune femme avait "perdu son sang-froid". "On ne peut pas compenser le manque d'idées (...) d'un candidat par l'agressivité de ses porte-parole. L'un ne compense pas l'autre et c'est pour ça que je pense que les propos de madame Belkacem sont à la fois malvenus et ne lui correspondent pas, en plus".
  
Membre de l'équipe de François Hollande, responsable du budget, Jérôme Cahuzac, a pris une certaine distance, admettant : "les mots sont durs", mais pour ajouter aussitôt : "ne comptez pas sur moi pour en rajouter dans la polémique que je vois naissante", a-t-il dit sur i-TELE. Pourrait-elle s'excuser ? "C'est à elle de le voir", a répondu le président de la commission des Finances à l'Assemblée nationale. "En tout cas, moi, je ne rentre pas dans ces polémiques-là". Interrogé au point presse du PS, Benoît Hamon, le porte-parole du parti a déclaré : "ce n'est pas à cette tribune que vous me verrez dire que Najat Vallaud-Belkacem a mal fait". "Il faut demander à Silvio Berlusconi et à Vladimir Poutine si la comparaison est flatteuse pour eux. Je m'attends à un communiqué indigné des trois chancelleries et forcément une rupture des relations diplomatiques prochaines", a-t-il déclaré.
 
"Concours d'anti-sarkozysme primaire"
  
Dimanche, plusieurs responsables de l'UMP s'étaient indignés : "les déclarations de Najat Vallaud-Belkacem sont une succession d'injures plus abominables les unes que les autres et indignes du débat démocratique", avait ainsi dit le député UMP Franck Riester, l'un des "snipers" de l'UMP, y voyant "une étape supplémentaire dans l'antisarkozysme érigé en stratégie politique". Guillaume Peltier, secrétaire national de l'UMP, a jugé que "par ce communiqué, le PS prouve en tout cas sa volonté de faire de la campagne un concours d'anti-sarkozysme primaire". "A ce jeu-là, la porte-parole de François Hollande obtient le césar de l'insulte la plus basse", a-t-il ajouté. Bruno Beschizza, secrétaire national du parti présidentiel, avait aussi dénoncé des "propos calomnieux ", notamment quand Mme Vallaud-Belkacem "utilise les termes +abus de confiance+ ou +escroquerie+ au sujet de la proposition de Nicolas Sarkozy de baisser les cotisations salariales pour 7 millions de travailleurs modestes".

Commenter cet article

  • shooby02470 : C'est pourtant ce que fait l'UMP à longueur de journée depuis des mois ? Et cela ne semble pas vous choquer plus que ça

    Le 01/03/2012 à 13h18
  • shooby02470 : Désolé, je me suis trompé de file de discussion. Ce n'est pas là que je souhaitais le mettre

    Le 29/02/2012 à 15h31
  • shooby02470 : "Donc il n'a augmenter la dette que de 15% en période de crise ou l'on doit faire des économies. Pour la France, s'il fait la même chose, la dette ne sera que de 1 953 milliards au lieu de 1700 milliards. Mais c'est bien mieux. Raisonnement difficile a comprendre ou est-ce de l'aveuglement? : ah, en plus vous me donnez un argument pour mieux vous démonter : qu'y a t-il de pire entre faire +700% de dettes en période normale et faire +15% en période de crise ?" : d'un autre côté si on suit vos calculs, on pourrait aussi poser la question suivante : 1 953 milliards de dettes, cela sera toujours mieux que les 2 200 milliards de dettes si Sarkozy est réélu ! Car puisqu'il a fait 500 milliards de dettes en 5 ans, qu'est-ce qui l'empêche de recommencer une fois réélu (et donc rajouter 500 autres milliards aux déjà 1 700 milliards) ? En effet, quel aveuglement que de reprocher à ses contradicteurs ce qu'on veut pas reprocher à son candidat

    Le 29/02/2012 à 10h33
  • shooby02470 : Le département de Corrèze avait déjà ses finances plombées avant l'arrivé de Hollande. Faut arrêter de croire la désinformation de l'UMP sur ce coup. Le prédécesseur de Hollande a fait augmenté les dettes du département de 30 à 300 millions d'euros durant son mandat, Hollande a vu passer les dettes de la Corrèze à 345 millions. Bref avant son arrivée les dettes ont été augmentées de 700%, après elles ont été augmentées de 15%. Et qui était celui qui dirigeait le département avant Hollande ?

    Le 29/02/2012 à 09h05
  • shooby02470 : Merci de regarder aussi du côté adverse : toujours pas de programme présenté, un bilan pas très flateur ... que le reste t-il ? Bein exactement la même arme que vous reprochez à la gauche ! Mais là je parie que pour vous c'est normal ? Cette provocation continuelle de part et d'autre ne respecte guère l'idée que je me fais des élections suprêmes. Cela n'aura qu'une conséquence : une abstention majorée, qui fera très plaisir à Marine. J'ai peur pour notre pays si elle passe à cause de tout ça

    Le 28/02/2012 à 13h05
      Nous suivre :
      Un incendie dans le métro de Londres

      Un incendie dans le métro de Londres

      logAudience