En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Candidats : connaissez-vous la chanson ?

Edité par
le 26 mars 2012 à 19h42 , mis à jour le 28 mars 2012 à 17h14.
Temps de lecture
4min
Une partition, une guitare et des écouteurs.

Une partition, une guitare et des écouteurs. / Crédits : Thinkstock

A lire aussi
Dossier Election présidentiellePercussions fracassantes façon Hollywood pour Nicolas Sarkozy, rap bretonnisant d'Eva Joly, folk engagé du côté de François Bayrou...laquelle de ces musiques de campagne vous restera-t-elle dans l'oreille ? Faîtes le test sonore.

"Le changement, c'est maintenant" : synthés nébuleux
Deux mains qui brassent l'air sans se toucher dans un mouvement de va-et-vient. Le slogan de François Hollande, popularisé sur internet, a fait un joyeux buzz en février. Mais "Le changement, c'est maintenant" est aussi l'hymne de meeting du candidat PS. Bien plus maussade. La mélodie et le rythme de ce morceau aux sons synthétiques sont plutôt sommaires. En 3,58 secondes, "le changement, c'est maintenant" est prononcé pas moins de 20 fois. Le reste des paroles "C'est maintenant, c'est maintenant que tout commence, c'est maintenant, c'est maintenant qu'il faut agir", n'est pas beaucoup élaboré.

 

 

 

"NS 2012" : tambours et trompettes

Traits de violons, timbales assourdissantes, montée de batterie...la musique de meeting de Nicolas Sarkozy, entendue pour la première fois à Marseille, joue la carte du grandiose, façon show à l'hollywoodienne. Objectif : faire monter la pression en début de meeting, au moment où le candidat traverse la foule avant de monter sur scène. Laurent Ferlet, le compositeur, est un habitué des grands décors sonores : il a déjà signé plusieurs bandes originales de films et documentaires et séries.

 

 

 

Chanson pour Bayrou : folk revendicatif
"La France a 360 degrés. Bayrou, en France, ça a du sens", fredonne une voix féminine dans la chanson de campagne de François Bayrou. "J'en ai assez, ch'uis révoltée, par ce monde sarkholhallandisé", assène aussi la pro-Bayrou. Cet air, chanté sur des accents folk à la guitare, a été composé par le collectif Génération Bayrou.


 

"Je coupe le chon, et je re-Mélenchon" : la trouvaille
Ce n'est pas son hymne officiel. Ce qui n'a pas empêché le candidat du Front de gauche de poster "Je re-mélenchon" sur son site 3 jours après la publication sur Youtube de cette parodie de "Louxor, j'adore". "J'adore regarder voter les gens, j'y retourne souvent, dans les isoloirs (...) Je coupe le chon, et je re-mélenchon", chante le groupe Psychonadra sur les mêmes accompagnements que le morceau original signé Philippe Katerine. Pari gagné : le clip a été vu près de 100.000 fois sur Youtube depuis le 16 mars.


 

Eva Joly : rap celtique
Manau n'a qu'à bien se tenir. Dans son clip de campagne, Eva Joly réinvente le rap celtique. "T'as l'étoffe d'un vrai chef d'Etat, l'écologie on aime ça", chantent des voix monocordes sur un air bretonnisant, le tout entrecoupé de "Eva" martelés de bout en bout. Déjà adepte des clips choc (on se souvient des chatons appelant à voter ou de la vidéo parodique sur les accents), la candidate EELV est la seule à proposer un véritable clip dans sa vidéo mise en ligne le 15 mars.


Marine Le Pen : trois mots et puis s'en va
"Tous, tous ensemble, tous, tous ensemble, tous, tous ensemble avec Marine Le Pen" : voici l'intégralité des paroles de la chanson de campagne de Marine Le Pen, qui dure pourtant 3,17 minutes. Bon courage...

Commenter cet article

  • innervisions : La fin d'hymne de campagne de Sarkozy, suffit d'accélérer la musique et ça nous donne le générique de....SUPERMAN !!!

    Le 27/03/2012 à 13h17
  • aciery : Ho que si c'est une gloire, et même une fiertée quand on voit ce bilan catastrophique, 700 milliards de dette, 1 million de chômeurs on se dit même qu'ont à pas été assez loin !

    Le 27/03/2012 à 11h44
  • ends_14 : Elles sont toutes ridicules, comme un spot publicitaire destinées à toucher la ménagère... Décidément, nous sommes plus dans l'hyper communication et le marketing que dans la pensée et la réflexion...

    Le 27/03/2012 à 10h00
  • fabienlaude-tf1 : Pacifiques , reveurs , et à coté des réalités du Monde. celà fait un quinquenat de NS où les français ont voulus contrariés la politique d' un Président. Mais ça n 'est pas une gloire , mais une fiérté égoiste de certains électeurs qui voteront à gauche. Moi personellement , je penserais vraiment à instruire les électeurs.

    Le 27/03/2012 à 09h05
  • mickeul16 : J'en vois 2 sympathiques: Hollande et Mélenchon..Sarkozy cela fait trop impérial, on dirait le roi qui veut se (re)faire couronner

    Le 26/03/2012 à 22h52
      Nous suivre :
      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      logAudience