En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Douste-Blazy : "pour la 1ere fois, je ne voterai pas pour le candidat de mon camp"


le 03 mai 2012 à 13h07 , mis à jour le 03 mai 2012 à 13h21.
Temps de lecture
3min
TF1/LCI/Etienne Chognard - Philippe Douste-Blazy

Philippe Douste-Blazy / Crédits : TF1/LCI/Etienne Chognard

À lire aussi
Dossier Election présidentiellePhilippe Douste-Blazy, proche de François Bayrou, a annoncé jeudi qu'il ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy. "Le rôle du président de la République" est de "rassembler et non flatter les extrêmes", a dit l'ex-ministre UMP sans pour autant préciser s'il votera pour François Hollande.

Alors que François Bayrou doit révéler son choix dans la journée (lire notre article >que dira François Bayrou ?), Philippe Douste-Blazy, soutien du président Modem au premier tour, indique dans une tribune publiée dans Le Monde qu'il ne votera pas Nicolas Sarkozy au second tour. "Le 6 mai 2012 restera gravé dans ma mémoire, car pour la première fois de ma vie, je ne vais pas pouvoir voter pour le candidat de mon camp. Non pas que je sois devenu de gauche", déclare-t-il. "Mon engagement politique, ma famille de pensée c'est le centre droit, avec ses valeurs humanistes et européennes (...) J'y resterai fidèle", souligne le secrétaire général adjoint des Nations unies et président d'Unitaid.
  
En cause, les orientations de Nicolas Sarkozy. S'il est "d'accord" avec le président-candidat sur le fait que "la notion de frontière est capitale, vitale, cruciale pour un peuple", il "reproche" au président sortant de "faire de la frontière le coeur de tous nos problèmes, coeur du problème de l'immigration, coeur du problème économique, coeur du problème de la réciprocité, coeur de la lutte contre les dumpings, coeur du problème fiscal, coeur de la lutte contre les trafics". "Ce que je reproche à Nicolas Sarkozy, c'est d'abîmer l'idée de frontière et de proposer aux générations futures comme idéal une porte blindée car, à l'opposé de lui, je pense que le propre d'un homme politique est d'aider son peuple à embrasser de nouvelles frontières", ajoute M. Douste-Blazy en citant en exemple Kennedy, Schuman, Adenauer, De Gaulle et Giscard d'Estaing.

"Manier la peur des autres"
  
"Le rôle du président de la République française", insiste-t-il encore, est de "rassembler et non flatter les extrêmes, réunir plutôt que diviser les uns contre les autres, entraîner vers un horizon plus grand plutôt que manier la peur des autres". "C'est mentir aux Français de leur faire croire que les réponses aux défis du nouveau monde sont basées sur un repli sur nous-mêmes en excluant ceux qui ne nous ressemblent pas. L'Histoire nous a appris que cette politique était une voie sans issue. Cette évolution, cette dérive dans laquelle je ne me reconnais pas, je ne peux ni l'accepter, ni la cautionner", lâche-t-il.C'est "la première fois" - et "la dernière", espère-t-il - qu'il ne pourra pas voter "pour le candidat censé représenter (sa) famille politique".

Commenter cet article

  • hype83 : Très beaux propos....

    Le 04/05/2012 à 00h03
  • atomiq : Philippe Douste-Blazy vote F. Hollande en dénonçant que Nicolas Sarkozy s'est livré à une course à l'extrême droite qu'il n'a cessé de flatter les extrêmes c'est la vérité pure mais il n'y a pas que ça !! Sa campagne fût aussi basée sur le faire peur aux Français et cette stratégie est totalement infondée et c'est cette stratégie de N. Sarkosy qui en vérité fait peur alors N. Sarkosy c'est NON et pour F. Hollande c'est OUI .

    Le 03/05/2012 à 21h23
  • herve543 : Tout le monde va dire a Sarko ce qu'il pense de lui après sa défaite....là ça va être la foire tant les opposants au roi Sarko sont nombreux dans son propre camp.....l'implosion de l'UMP est proche J-3 ....

    Le 03/05/2012 à 20h29
  • valmont2 : Elle va etre belle la majorité de hollande: joly, melenchon, cheminade, douste blazy , poutou, bayrou: que des super héros

    Le 03/05/2012 à 20h27
  • 34caribou : Quand la droite demande l'aide de ceux qui avaient voté Marine ,c'est du racolage de pestiférés Mais la gauche et l'extrême gauche ce n'est rien (..) et ils ont le culot demander les voix de ceux qui ont voter Marine pour gagner les élections ? Car pour eux ce sont des déçus de Mr Sarkozy ... J'espère bien que ces gens là vont réfléchir sérieusement avant de mettre le bulletin dans l'urne dimanche . C'est une manoeuvre du " mou du genou" ou mieux encore un ami le surnomme "le mollusque " . Je n'insulte pas plus l'un que l'autre ,seulement je constate

    Le 03/05/2012 à 20h23
      Nous suivre :
      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      logAudience