En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Entre-deux-tours : Sarkozy propose 3 débats à Hollande, qui refuse

Edité par
le 22 avril 2012 à 22h57 , mis à jour le 22 avril 2012 à 23h53.
Temps de lecture
3min
Nicolas Sarkozy et François Hollande

Nicolas Sarkozy et François Hollande / Crédits : Montage TF1 News

À lire aussi
Dossier Election présidentielleLe chef de l'Etat a proposé dimanche soir trois débats à François Hollande, car selon lui "tout doit être débattu sans hypocrisie". François Hollande a immédiatement rejeté cette proposition, estimant qu'il convenait de s'en tenir à un seul débat, "qui durera le temps qu'il faudra".

Les bisbilles sur les débats d'entre-deux-tours ont rebondi dimanche soir. A la tribune de la Mutualité après l'annonce des résultats provisoires, Nicolas Sarkozy a proposé à François Hollande non plus deux, mais trois débats. Des échanges "portant sur les questions économiques et sociales, sur les questions de société et sur les questions internationales", a appelé de ses voeux le chef de l'Etat sortant. Selon lui, "ces deux semaines qui viennent doivent permettre à chacun d'entre vous de faire un choix dans la clarté". "Tout doit être débattu, sans hypocrisie, sans esquive, sans faux-fuyant", a affirmé Nicolas Sarkozy. "Les Français ont le droit à la vérité et à la clarté", a jugé le chef de l'Etat sortant.
  
Mais François Hollande, comme par le passé, a immédiatement rejeté cette proposition, estimant qu'il convenait de s'en tenir à un seul débat, "qui durera le temps qu'il faudra". "Ce n'est pas parce qu'il a un mauvais résultat qu'on va changer l'organisation. Il fait partie des mauvais élèves qui disent ‘on doit changer l'organisation de l'épreuve'", a dit le candidat PS. "Il y aura un débat, qui durera le temps qu'il faudra", a ajouté François Hollande.

 Alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Paris à l'aéroport de Brive, le candidat socialiste a de nouveau fait un commentaire sur la proposition de son rival UMP. "Et pourquoi pas 4, 5, 6 ou 7?", a-t-il répondu quand des journalistes lui ont demandé d'expliciter son refus. "C'est une tradition. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait en 2007? Comme il est en mauvaise posture, il veut changer la règle. Quand on est mauvais élève et qu'on a une mauvaise note, on ne demande pas à changer de professeur", a-t-il déclaré. Même avis du côté d'une des porte-paroles du candidat PS, Najat Vallaud-Belkacem : elle a fait valoir que la "tradition républicaine" n'en prévoyait qu'une seule.

Commenter cet article

  • elodie2309 : Il ne faut pas oublier que Mr Sarkozy à lui aussi fait face à la crise. Il a su gérer la crise comme il le fallait ! Je ne vois pas en quoi 3 débats serait un "changement" de la tradition républicaine ! Plus il y a de débats, mieux les Francais pourront ouvrir les yeux sur chacun des candidats ! Aujourd'hui, la plupart des Français sont perdus, ça les aiderai à choisir ! Sinon, pourquoi ne pas trancher à 2 débats ! ?

    Le 24/04/2012 à 12h32
  • declous : A quoi bon ? Sarkozy c'est un bon débatteur, mais un mauvais président

    Le 24/04/2012 à 00h07
  • matger : Oui jgoldski,mais scotes48 compte comme la gauche,toujours de mauvais calculs...

    Le 23/04/2012 à 21h37
  • matger : Coriace ? Je pencherais plus pour poltron !

    Le 23/04/2012 à 21h35
  • ouf22000 : Que sont devenues les promesses faites par Sarkozy durant le débat avec Ségolène Royal en 2007 ? Pourquoi en 2012 Sarlozy veut-il 3 débats ? 3 débats pour 3 fois plus de promesses non tenues ? Non merci !

    Le 23/04/2012 à 13h25
      Nous suivre :
      Quand les danseurs de Beyoncé revoient leur choré, ils ne peuvent s'empêcher de faire ça

      Quand les danseurs de Beyoncé revoient leur choré, ils ne peuvent s'empêcher de faire ça

      logAudience