En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Entre-deux-tours : Sarkozy propose 3 débats à Hollande, qui refuse

Edité par
le 22 avril 2012 à 22h57 , mis à jour le 22 avril 2012 à 23h53.
Temps de lecture
3min
Nicolas Sarkozy et François Hollande

Nicolas Sarkozy et François Hollande / Crédits : Montage TF1 News

A lire aussi
Dossier Election présidentielleLe chef de l'Etat a proposé dimanche soir trois débats à François Hollande, car selon lui "tout doit être débattu sans hypocrisie". François Hollande a immédiatement rejeté cette proposition, estimant qu'il convenait de s'en tenir à un seul débat, "qui durera le temps qu'il faudra".

Les bisbilles sur les débats d'entre-deux-tours ont rebondi dimanche soir. A la tribune de la Mutualité après l'annonce des résultats provisoires, Nicolas Sarkozy a proposé à François Hollande non plus deux, mais trois débats. Des échanges "portant sur les questions économiques et sociales, sur les questions de société et sur les questions internationales", a appelé de ses voeux le chef de l'Etat sortant. Selon lui, "ces deux semaines qui viennent doivent permettre à chacun d'entre vous de faire un choix dans la clarté". "Tout doit être débattu, sans hypocrisie, sans esquive, sans faux-fuyant", a affirmé Nicolas Sarkozy. "Les Français ont le droit à la vérité et à la clarté", a jugé le chef de l'Etat sortant.
  
Mais François Hollande, comme par le passé, a immédiatement rejeté cette proposition, estimant qu'il convenait de s'en tenir à un seul débat, "qui durera le temps qu'il faudra". "Ce n'est pas parce qu'il a un mauvais résultat qu'on va changer l'organisation. Il fait partie des mauvais élèves qui disent ‘on doit changer l'organisation de l'épreuve'", a dit le candidat PS. "Il y aura un débat, qui durera le temps qu'il faudra", a ajouté François Hollande.

 Alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Paris à l'aéroport de Brive, le candidat socialiste a de nouveau fait un commentaire sur la proposition de son rival UMP. "Et pourquoi pas 4, 5, 6 ou 7?", a-t-il répondu quand des journalistes lui ont demandé d'expliciter son refus. "C'est une tradition. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait en 2007? Comme il est en mauvaise posture, il veut changer la règle. Quand on est mauvais élève et qu'on a une mauvaise note, on ne demande pas à changer de professeur", a-t-il déclaré. Même avis du côté d'une des porte-paroles du candidat PS, Najat Vallaud-Belkacem : elle a fait valoir que la "tradition républicaine" n'en prévoyait qu'une seule.

Commenter cet article

  • elodie2309 : Il ne faut pas oublier que Mr Sarkozy à lui aussi fait face à la crise. Il a su gérer la crise comme il le fallait ! Je ne vois pas en quoi 3 débats serait un "changement" de la tradition républicaine ! Plus il y a de débats, mieux les Francais pourront ouvrir les yeux sur chacun des candidats ! Aujourd'hui, la plupart des Français sont perdus, ça les aiderai à choisir ! Sinon, pourquoi ne pas trancher à 2 débats ! ?

    Le 24/04/2012 à 12h32
  • declous : A quoi bon ? Sarkozy c'est un bon débatteur, mais un mauvais président

    Le 24/04/2012 à 00h07
  • matger : Oui jgoldski,mais scotes48 compte comme la gauche,toujours de mauvais calculs...

    Le 23/04/2012 à 21h37
  • matger : Coriace ? Je pencherais plus pour poltron !

    Le 23/04/2012 à 21h35
  • ouf22000 : Que sont devenues les promesses faites par Sarkozy durant le débat avec Ségolène Royal en 2007 ? Pourquoi en 2012 Sarlozy veut-il 3 débats ? 3 débats pour 3 fois plus de promesses non tenues ? Non merci !

    Le 23/04/2012 à 13h25
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience