En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Eva Joly est sortie de l'hôpital et reste "déterminée"

Edité par
le 02 avril 2012 à 18h46 , mis à jour le 02 avril 2012 à 21h17.
Temps de lecture
3min
Eva Joly

Eva Joly / Crédits : Abaca

A lire aussi
Dossier Election présidentielleHospitalisée dimanche soir après une chute accidentelle, la candidate écologiste a quitté Cochin lundi en début de soirée... par une porte arrière, évitant ainsi les journalistes. Dans un communiqué, elle a ensuite dit "son enthousiasme" pour reprendre le cours de sa campagne.

Cécile Duflot avait assuré dans la journée que "l'ensemble des événements de campagne pour l'instant prévus" étaient maintenus, notamment le meeting mercredi à Nantes. Après avoir "fini tous les examens", Eva Joly est sortie lundi en début de soirée de l'hôpital Cochin, où elle avait été admise la veille au soir après une chute dans un cinéma parisien, pour regagner son domicile près de Montparnasse, a annoncé son directeur de campagne.

 

Selon des photographes sur place, elle est sortie par une porte située à l'arrière de l'établissement pour éviter les journalistes. Dans un communiqué, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) avait rapporté dans l'après-midi que la candidate EELV, 68 ans, avait intégré le service des maladies cardiovasculaires de l'hôpital "à la suite d'une chute avec traumatisme facial et très brève perte de connaissance". "Il existe plusieurs hématomes superficiels du visage et de la paupière droite", soulignait le document. La chute n'a, a priori, pas été provoquée par un malaise cardiaque.

 

"Ma détermination est intacte" 

 

Pour la suite donc, l'équipe de campagne d'Eva Joly va se réunir pour en décider, après discussion avec la candidate, a précisé Cécile Duflot, rappelant que tout de même Eva Joly "a eu un choc sur le tête, ça fait mal et ça fait aussi un bleu". C'est d'ailleurs par un communiqué qu'Eva Joly a tenu à rassurer elle-même sur son état de santé : "ma détermination est intacte. Plus que jamais, il me revient d'apporter la preuve que l'écologie est la solution pour sortir des crises que traverse notre pays. C'est avec enthousiasme et fierté que je vais maintenant reprendre le cours de ma campagne, à la rencontre des Françaises et des Français".



Si l'accident n'est pas grave, il intervient au moment où la candidate des Verts aborde la dernière ligne droite de la campagne dans une position difficile, à en croire les sondages, qui la créditent de 2% ou 3% d'intentions de vote au premier tour le 22 avril. Et alors que Nicolas Hulot, battu l'été dernier par l'ex-juge dans la "primaire" organisée par le parti écologiste, a refusé dimanche soir sur France 2 de dire s'il voterait pour elle le 22 avril (lire notre article >Hulot refuse de dire s'il votera pour Joly, Placé fâché).

Commenter cet article

  • ztoff : Elle a été soignée Bio ? avec des herbes et des tisanes ?

    Le 02/04/2012 à 21h27
  • salomon54 : Elle n'avait qu'à y rester !!!

    Le 02/04/2012 à 20h19
  • franck170571 : Déterminée à faire......1%!!!

    Le 02/04/2012 à 20h14
  • malouin56 : S'ils avaient pu la garder !... ça aurait été un geste écologique pour nous tous !!

    Le 02/04/2012 à 20h11
  • Yannah5548 : Pourquoi les politiques sont ils tous si âgés ? La France est vieille. Il ne faut s\'étonner si de plus en plus de jeunes n\'ont pas envie d\'aller voter !!

    Le 02/04/2012 à 19h13
      Nous suivre :
      Route du Rhum : ambiance festive à Saint-Malo

      Route du Rhum : ambiance festive à Saint-Malo

      logAudience