En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Eva Joly, sur la sellette

Edité par
le 20 avril 2012 à 11h00 , mis à jour le 20 avril 2012 à 18h30.
Temps de lecture
3min
Eva Joly

Eva Joly /

À lire aussi
Dossier Election présidentielleENJEU DU SCRUTIN - Sa chute dans un escalier d'un cinéma, comme allégorie de sa campagne ? La candidate des Verts qui s'est déclarée elle-même " très mauvaise " dans la course à la présidentielle, doit montrer dimanche qu'elle vaut mieux que ça. Et que Nicolas Hulot, s'il avait été candidat.

Après son élection aux primaires d'Europe-Ecologie Les Verts (EELV) face à Nicolas Hulot jugé trop médiatique, Eva Joly n'a cessé de baisser dans les sondages, au point de fragiliser les ambitions gouvernementales de son parti. Malgré un accord avec le Parti socialiste qui constitue une ouverture historique pour EELV, le parti d'Eva Joly peut, en effet, redouter que celui-ci ne soit pas respecté dans les faits et se fasse doubler aux législatives par les candidats du Front de gauche qui bénéficieraient de l'effet de souffle de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Son parti qui a obtenu de bons scores aux élections européennes en 2009 (16,28%) et régionales en 2010 (12,2%) s'était pris à rêver de grandeur pour la présidentielle. Mais avec sa personnalité atypique, la magistrate venue de Norvège n'a pas su s'imposer à l'opinion comme candidate.
 
Un succès si...
 
Avec environ 3 à 4% des voix, Eva Joly réaliserait un meilleur score que celui obtenu par Les Verts en 2007, soit 1,57%. Un tel résultat permettrait à EELV de se placer en bonne position pour les législatives et d'honorer au mieux l'accord conclu avec le PS. Ce score permettrait alors à son parti de participer au gouvernement, rêve des écologistes.
 
Un contrat rempli si...
 
Avec un score autour de 2% des voix, le résultat obtenu par Eva Joly dépasserait celui de 2007 certes, mais le succès des européennes et régionales est passé par là. Ce score serait en tout cas conforme à ce qu'ont prédit les sondages. Ce pourcentage attendu ne serait tout de même pas remarquable pour Eva Joly qui souhaite se démarquer pour les législatives, et mettre en avant son parti.
 
Un échec si...
 
Un score inférieur à 1,5% serait un mauvais présage pour Eva Joly qui voit déjà son avenir politique en pointillés. Elle serait alors victime de sa stratégie consistant à délaisser le thème de la transformation écologique pour celui de la "République exemplaire", qui a fait l'objet de critiques de la part de son parti.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience