En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Hollande veut "entendre" les électeurs tentés par "le vote extrême"


le 24 avril 2012 à 07h43 , mis à jour le 24 avril 2012 à 07h45.
Temps de lecture
3min
François Hollande en meeting à Lorient (23 avril 2012)

François Hollande en meeting à Lorient (23 avril 2012) / Crédits : AFP / F. Dufour

A lire aussi
Dossier Election présidentielleEn Bretagne pour son premier déplacement d'entre les deux tours, François Hollande a estimé lundi qu'il fallait se mettre à l'écoute de tous les Français, y compris des électeurs du Front national qui ont permis la percée de Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle.

Jamais les électeurs du FN n'ont été aussi courtisés. A droite, mais aussi à gauche... Reparti en campagne dans le Finistère, après un premier tour qui renforce sa position de favori, François Hollande a dit lundi vouloir "entendre" ces électeurs allés "vers les vents mauvais du vote extrême", voyant en eux "souvent des ouvriers qui se demandent de quoi le lendemain va être fait (...) souvent des retraités qui n'en peuvent plus (...) des agriculteurs qui craignent pour la survie même de leur exploitation (...) même aussi des jeunes qui se disent mais où est notre avenir".
 
Et dans un discours prononcé à Lorient, au Morbihan, le candidat socialiste a estimé sans le nommer que le président sortant était responsable de la montée d'extrême droite. "Le responsable de la montée de l'extrême droite, c'est celui qui a utilisé parfois les mots de l'extrême-droite pour essayer de contrecarrer sa progression. (...) C'est celui qui a fracturé un certain nombre de droits fondamentaux", a-t-il dit. "C'est celui qui a laissé le chômage atteindre plus de 10% de la population", a-t-il poursuivi, "celui qui a laissé faire une politique européenne de libre-échange".
 
"La vague elle monte, elle monte..."
 
A Quimper, il a aussi rendu hommage aux candidats du Front de gauche et d'Europe Ecologie-Les Verts. "Nous devons rassembler la gauche, toute la gauche et j'ai apprécié qu'au soir du premier tour, les candidats Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly disent immédiatement, sans rechigner, voilà, nous voulons la victoire de la gauche, nous voulons écarter le candidat sortant", a-t-il dit. "Donc le rassemblement de la gauche, il est là, il est fait." Comparant les résultats de ce premier tour à ceux réalisés par la gauche à l'occasion des campagnes du président socialiste François Mitterrand en 1981 et 1988, le candidat PS s'est dit persuadé de sa victoire. "Nous avons fait le meilleur résultat depuis François Mitterrand en 1988, nous avons même fait mieux que lui en 1981", a-t-il dit. "En 1981, il avait gagné l'élection présidentielle, alors nous allons gagner l'élection présidentielle." Et de lancer, à l'adresse de Nicolas Sarkozy : "La vague elle monte, elle monte, elle monte tellement haut qu'il va la prendre en pleine face".
 
Revenant sur la proposition du président sortant d'avoir trois débats entre les deux tours, François Hollande a ironisé sur l'absence d'une telle proposition lors de la campagne de 2007 avec la candidate socialiste Ségolène Royal. "Avant le premier tour, c'était deux. Peut-être qu'après le second tour, ce sera quatre ! Ce sera trop tard !", a-t-il ironisé avant de rappeler qu'il n'y a toujours eu qu'un seul débat. "Il aura lieu, ce débat !", a-t-il lancé, applaudi. "Et nous le mènerons comme il convient sur le bilan du candidat sortant, sur les projets respectifs. Le sien est bien connu, c'est le même que celui qu'il a mené depuis cinq ans et qui a échoué. Il viendra me chercher sur d'autres thèmes. Je les connais déjà. Il a répété cela depuis tant de semaines", a-t-il assuré, énumérant les thèmes que ne manquera pas de développer contre lui Nicolas Sarkozy : nucléaire, immigration...

Commenter cet article

  • cousinhub67 : Il paraîtrait que :" le droit de vote des étrangers aux municipales n'est plus une priorité du quinquennat ". Encore un revirement ! Monsieur Hollande voudrait un chèque en blanc pour dégager Sarkozy !

    Le 24/04/2012 à 13h10
  • carte2 : Avec lui tout c'est vu, s'il est élu se sera grâce aux étrangers...donc horaires réservés dans les piscines comme à lille, arabe à l'école, fillette avec un foulard, menu spéciale dans les cantines, fêtes musulmanes fériés, regroupement familiale, régularisation des sans papiers comme sous lionnel jospin, arrêt des contrôle contre les mariages blancs, pas de frontières, vote des étrangers, moins de contrôle dans les cités et au physique, légalisation du cannabis....la débacle quoi !!!

    Le 24/04/2012 à 12h43
  • axellume : Mr Hollande il faut parler Francais on n'est pas aussi inteligent que vous????????

    Le 24/04/2012 à 12h08
  • marsmouss : C'est bien, vous avez bien enregistré que la politique ne commandez pas à l'économie... demain on se retrouvera comme aux USA, on sera heureux. Une vie à crédit ! c'est ce que nous a proposé sarko en 2007...

    Le 24/04/2012 à 11h54
  • titizom : Et oui encore nous qui allons payer....la classe aisée qui paie déjà tout plein pot..on va devoir encore mettre la main a la poche....

    Le 24/04/2012 à 11h44
      Nous suivre :
      Star Wars, The Force Awakens : la première bande-annonce VO

      Star Wars, The Force Awakens : la première bande-annonce VO

      logAudience