En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ils ont leurs 500 signatures


le 13 mars 2012 à 15h45 , mis à jour le 13 mars 2012 à 19h10.
Temps de lecture
5min
Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Philippe Poutou.

Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Philippe Poutou. /

A lire aussi
Dossier Election présidentielleMarine Le Pen a annoncé mardi matin disposer des 500 signatures requises pour concourir à l'Elysée. Quelques heures plus tard, le candidat du NPA Philippe Poutou annonçait lui aussi avoir réuni les précieux parrainages, tout comme Nicolas Dupont-Aignan.

A trois jours de la date limite, la course à la présidence se précise pour trois candidats. Marine Le Pen a déclaré mardi disposer des parrainages requis pour pouvoir se présenter à la présidentielle. "J'ai mes 500 parrainages, je serai donc candidate", a dit à l'agence Reuters le candidate frontiste. La présidente du Front national a confirmé sa candidature, issue d'un "dur combat que nous avons gagn", lors d'une déclaration officielle à 16h à Hénin-Beaumont, sur ses terres électorales du Pas-de-Calais, où elle a obtenu ses meilleurs scores électoraux.

 

Deux heures plus tard, Philippe Poutou, candidat du NPA à la  présidentielle, a annoncé avoir lui aussi recueilli les 500 signatures d'élus. Depuis plusieurs semaines, le NPA avait dénoncé des "obstacles" du PS pour  le recueil de ces signatures. Marine Le Pen avait aussi tiré à plusieurs reprises la sonnette d'alarme, estimant que les élus qui étaient censés lui donner leur signature subissaient des pressions pour ne pas lui fournir les parrainages requis. Nicolas Dupont-Aignan est lui aussi dans les clous. "Mercredi, grâce à vous tous, je vais pouvoir déposer au Conseil constitutionnel les parrainages me permettant d'être officiellement candidat à l'élection présidentielle", a annoncé le candidat de Debout la République, dans un communiqué mardi. "Je sais combien ce fut difficile pour nous tous mais je sais aussi combien ces rencontres à travers toute la France nous auront enrichis sur le plan humain", a-t-il ajouté. Il estime qu'il pourra désormais "dire haut et fort aux Français qu'une autre politique est possible".

 

Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen, a lancé un "grand ouf de soulagement" sur RTL. "Non seulement pour nous, parce que ça y est, nous sommes enfin officiellement dans la course et nous pourrons enfin aller expliquer aux Français quel est notre projet. Mais c'est aussi une très bonne nouvelle pour la démocratie, parce qu'il était tout de même extraordinaire de penser un instant qu'un candidat qui représente près de 20% des voix au premier tour ne soit pas dans la course", a-t-il poursuivi. Dans le sondage quotidien de lundi d'Ifop/Fiducial pour Paris Match, Marine Le Pen est créditée de 16,5% des voix au premier tour de l'élection présidentielle. En six jours, elle aurait perdu 3,5 points selon cet institut.

 

Villepin téléphone aux maires

 

Mardi matin sur RTL, Dominique de Villepin, candidat de République solidaire, s'est réjoui "pour le débat démocratique", que Marine Le Pen ait obtenu ses signatures. Il assuré avoir "passé la barre des 460 parrainages, avec toujours des difficultés qui ont été un peu accrues par les informations - les désinformations - du week-end, qui me donnaient rallié à Nicolas Sarkozy, qui me donnaient jetant l'éponge". Il a assuré décrocher lui-même son téléphone.

 

"Il n'y a qu'elle qui entretenait ce suspense", a réagi Manuel Valls sur l'annonce de Marine Le Pen, directeur de la communication du candidat socialiste François Hollande, sur Europe 1. "La famille Le Pen a toujours eu ses signatures et donc nous savions parfaitement qu'elle aurait encore ses signatures. Pour le débat, c'est important qu'une force politique soit représentée, bien évidemment, mais moi je n'avais aucun doute", a-t-il ajouté. "C'était quand même assez attendu. Il va falloir les combattre ces idées-là", a de son côté déclaré la candidate de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, sur France Info.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a ironisé sur Marine Le Pen : "C'est la plus vieille série de la vie politique française, même à la télé, il n'y en a pas qui durent aussi longtemps. Cela fait trente ans que l'on a le sketch des signatures (des candidats du Front national) à chaque élection. Il est maintenant derrière nous", a-t-elle ajouté. "Il faut en sortir", a poursuivi NKM sur BFMTV, en prônant les "parrainages citoyens" proposés par Nicolas Sarkozy. Lundi soir, dans l'émission Paroles de candidats sur TF1, le président-candidat Nicolas Sarkozy a souhaité que Marine Le Pen "puisse avoir ses parrainages". Son adversaire PS François Hollande avait dit un peu plus tôt que "ce serait logique" qu'elle les obtienne.

Cheminade voterait "éventuellement" Hollande

Jacques Cheminade, candidat de Solidarité et Progrès à l'élection présidentielle, a assuré mardi qu'il ne voterait au deuxième tour ni pour Le Pen, ni pour Sarkozy ou Bayrou, mais éventuellement pour Hollande en fonction de la façon dont "il se comporte". Interrogé par Radio Classique-Public Sénat, il s'est dit "gaulliste parce que Nicolas Sarkozy ne l'est pas". "Je suis de gauche parce que François Hollande ne l'est pas toujours", a-t-il ajouté. "Si Hollande continue à faire preuve d'une certaine faiblesse, il y a aussi le vote blanc qui est possible", a-t-il fait remarquer.

 

Commenter cet article

  • verloche : Pourquoi n'a t- on pas mis en doute le fait que Villepin ou Poutou n'aient pas leurs 500 signatures?

    Le 14/03/2012 à 22h39
  • geve89 : Bravo Marine ! j'espère seulement que tous ceux qui disent vouloir voter pour elle auront le courage de le faire vraiment. Et surtout continuer au 2ème tour si elle a la chance d'y être afin qu'elle soit élue

    Le 14/03/2012 à 18h39
  • dacatoro : Non ! Beaucoup d'élus attendent la dernière minute......

    Le 14/03/2012 à 13h38
  • fimadou : Ce n'est pas une demoiselle mais une dame et mère de famille de surcroît.

    Le 14/03/2012 à 08h50
  • bleuette33 : Mais comme par hasard ils se plaignaient tous cherchez l'erreur!!

    Le 14/03/2012 à 07h09
      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience