En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le Pen qualifie de "mauvaise blague" les propos de son père sur le National socialisme


le 20 avril 2012 à 09h28 , mis à jour le 20 avril 2012 à 10h35.
Temps de lecture
3min
Marine Le Pen : les propos de son père, une "mauvaise blague"

Marine Le Pen a jugé, vendredi sur BFM-TV, que les propos de son père comparant la place de la Concorde lors du meeting de Nicolas Sarkozy aux rassemblements du IIIe Reich était 'une mauvaise blague". / Crédits : LCI

À lire aussi
Dossier Election présidentielleAprès avoir contourné le sujet, Marine Le Pen a condamné implicitement les propos de son père vendredi, qui avait fait rimer les initiales de Nicolas Sarkozy avec "National socialisme", lors du meeting du Front National au zénith.

"C'est un propos de couloir!" s'est exclamé la candidate du Front national, interrogée par RMC-BFMTV sur les propos de son père jeudi, liant les initiales de Nicolas Sarkozy - NS - et national socialisme et comparant le meeting UMP de la Concorde et les rassemblements de nazis de Nuremberg. "Quand Jean-Marie Le Pen fait une blague, vous avez le droit de la trouver mauvaise. Moi-même je la trouve mauvaise, je trouve que c'est une mauvaise blague", a dit la présidente du FN.

 Marine Le Pen regrette les propos de son père

Regrette-t-elle la déclaration de son père? "Oui, oui, oui", a-t-elle répondu, manifestement désireuse d'écarter le sujet. "Quand le ministre de l'Intérieur dit - et là sans rire - que je suis nationale et socialiste, cherchant à laisser penser que je suis nazie", a-t-elle poursuivi, "ça me paraît politiquement révélateur". Interrogée sur ces propos jeudi en marge d'une visite à Sens (Yonne), Marine Le Pen avait ironisé sur l'importance accordée "à ce sujet fondamental". Nuremberg? "Je ne sais pas, je n'étais pas née", avait-elle répliqué.

La candidate du FN en a également profité pour réaffirmer que Sarkozy ne sera pas réélu. "Il ne sera pas le prochain président de la République française et il le sait. On voit cette sorte de panique qui le saisit, au point d'aller faire des promesses de dernière minute"... "Cet électoralisme, cette précipitation, cette angoisse qui le saisit...", a poursuivi Marine Le Pen. "Il a perdu, donc il partira, donc il est déjà parti. Donc voter pour Nicolas Sarkozy c'est voter pour quelqu'un qui est déjà parti!", a-t-elle insisté.

Commenter cet article

  • frauleinelodie : Tout a fait :)

    Le 20/04/2012 à 23h10
  • 2012_question : Creer la plus grande entreprise Francaise , c'est possible!. Utiliser tous les chomeurs!, pour contrer la delocalisation , qui est nefaste , et les entreprises l'ont compris , c'est un peu trop tard!.

    Le 20/04/2012 à 21h25
  • bigjackw : Sinon....j'ai vu que tous les candidats ou presque ont un article qui leur ait dédié sur votre page, mais le seul candidat dont l'article parle de tout sauf de la candidature elle même se trouve être celui concernant Mme Le Pen...mais bon jdis ça jdis rien...

    Le 20/04/2012 à 20h38
  • eagle13 : @ halx, oui, si Marine n'est pas au 2ème tour, et bien je n'irai pas me déplacer, au moins je ne serai pas responsable pour la dégradation du pays, à cause des nuls. VIVE MARINE, celle qui peut nous sauver.

    Le 20/04/2012 à 20h31
  • rasleb78 : Halx. Les électeurs FN ne vont pas s'abstenir, ils vont surtout empêcher Holande de passer.

    Le 20/04/2012 à 20h25
      Nous suivre :
      Elle porte plainte contre Fedex pour la perte de son serpent

      Elle porte plainte contre Fedex pour la perte de son serpent

      logAudience