En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Meeting de Hollande : "c'était beau à voir"

Edité par
le 29 avril 2012 à 20h16 , mis à jour le 30 avril 2012 à 08h10.
Temps de lecture
4min
Près de 20.000 personnes - 22.000 selon les organisateurs - étaient présentes à Bercy, le 29 avril 2012, pour le dernier meeting parisien de François Hollande.

Près de 20.000 personnes - 22.000 selon les organisateurs - étaient présentes à Bercy, le 29 avril 2012, pour le dernier meeting parisien de François Hollande. / Crédits : AFP/F.DUFOUR

À lire aussi
Dossier Election présidentielleREPORTAGE - "Exemplaire", "cohérent", "rassembleur" : les participants au meeting du candidat PS, dimanche à Bercy, chantaient unaniment les louanges de leur poulain. En promettant, aux portes de la victoire, que le changement adviendra.

Paris-Bercy, 17h, dimanche. Les participants au meeting de François Hollande commencent à quitter le palais Omnisport, clignant des yeux à la lumière du jour retrouvé. Certains entonnent un "François, président". Des sourires barrent les visages. "On va gagner", hurle en sautillant Pauline, 20 ans, sur les grandes marches qui conduisent à la salle de spectacle, comble pour l'occasion. "C'était beau à voir", répète, enthousiaste, l'étudiante en sciences politiques, militante au MJS, prenant à témoin sa copine assise à côté. "Et ça donne le moral". Si le candidat PS transforme l'essai dimanche, cette petite blonde en est sûre, "il va mettre en oeuvre le changement. Je n'en doute pas une seconde. Il est à la hauteur". Redescendant un peu de son nuage, elle analyse : "Malgré ce que pensent certains, il a une vraie stature internationale, ses administrés en Corrèze sont très contents. Il va gérer la France aussi bien que son département", pronostique la jeune fille.

 

Patrick et Germain, deux amis, discutent sur l'esplanade. Eux ont regardé le discours sur l'écran géant installé dehors. Ils disent n'avoir pas perdu une goutte de la clameur, qui a transpercé les parois. "On sent un engouement", estime Patrick, sans emploi, 57 ans ("le même âge que François Hollande!"). "Son discours était exemplaire, rassembleur. Tous les Français peuvent se retrouver dans ce qu'il a dit", estimele quinquagénaire. Cet abstentionniste en 2007 "à cause du côté infantile de Ségolène Royal", est certain qu'au second tour, François Hollande "va frôler les 60%". "Il a parlé d'espoir. Il voit juste. De l'espoir, vu la souffrance accumulée depuis 5 ans, on en a besoin", ajoute son copain Germain, musicien aux cheveux longs de 33 ans. "Nicolas Sarkozy nous a laminés et il n'a pas épargné son adversaire", estime Patrick. "François Hollande a évoqué la polémique sur les 700 mosquées et Tariq Ramadan. Il ne fait que se défendre ! Nicolas Sarkozy a une vraie volonté de nuire, il a contaminé le débat. Il nous faut maintenant l'antibio", assène Patrick. "Mais le rejet de Sarkozy est profond. C'est plus facile de l'emporter cette année qu'il y a cinq ans", nuance Germain.

 

Karim et Salma, tous deux 51 ans, s'avancent vers la bouche de métro. Bercy était leur premier meeting. Ils sont conquis. "Son discours était cohérent, autant que les précédents que nous avons vus à la télé", indique Karim. Une formule, dans le discours de François Hollande, a particulièrement parlé à ce couple de gauche :"il n'y a qu'une seule France". "Nicolas Sarkozy est un président qui divise. C'est agréable d'entendre que toutes les religions et les ethnies vont être accueillies", ajoute Salma.

"Le changement, je l'attends comme le Messie"

Diane, 27 ans, rentre chez elle en métro. Cette professeur d'histoire-géographie a écouté un "très beau discours, celui qu'on voulait entendre depuis longtemps". Cette jeune femme "de gauche", qui a voté Eva Joly le 22 avril et François Bayrou au premier tour de 2007, a particulièrement apprécié l'intérêt accordé à l'Europe et à l'effet d'une victoire sur les "dictateurs" disséminés dans le monde. Diane se dit aussi surprise. "Je ne m'attendais pas à une telle ferveur", explique l'enseignante, avant de se reprendre. "Plus qu'une ferveur, j'ai noté que les gens commencent à être attachés à lui. Quand il a dit que dans tous les cas, il ne mènerait pas la campagne des législatives, les gens ont fait un 'Oh...' déçu." Certes, "les gens ne vont pas se tuer pour lui, mais ils voient sa douceur, son sourire gentil", ajoute Diane, saluant aussi l'humour du candidat, "qui va désarmer plus d'un adversaire".

S'il est élu, François Hollande, "il l'a très bien dit, ne changera pas notre quotidien", commence Diane. "Ce qui changera, ce sont les symboles", poursuit la jeune femme. "Il n'y aura plus d'oppositions entre classes sociales, entre privé et fonction publique. Elles n'existaient d'ailleurs que parce qu'on en parlait", analyse l'enseignante dans une critique non dissimulée à Nicolas Sarkozy. La jeune femme n'adhère pas à l'"immigration maîtrisée" que François Hollande appelle de ses voeux. Mais elle l'assure, en souriant : "Le changement, je l'attends comme le Messie".

Commenter cet article

  • yannbrest : Le département le plus endetté de France 1er rang = Corrèze: François Hollande source: Capital, février 2010 no comment Français, réveillez vous....

    Le 30/04/2012 à 21h28
  • kosotto1 : Non ce n'est pas une certitude, seulement un pronostique

    Le 30/04/2012 à 21h01
  • agtah : Cà va etre la fete dans les banlieues et les mosquées !!!!!!!!!!!! Cà va déchanter rapidement qd la crise sera gérée brillamment avce de jolis sourires et une incompétence que l'on va se prendre en pleine face !! Cà va pleurer dans 5 ans quand Marine. le pen fera 25% et çà, c'est une certitude ...

    Le 30/04/2012 à 19h21
  • jacksonienne : N'importe quoi!! je suis pour Mr Hollande et je rêverais de travailler à plein temps, et même + mais je n'ai trouvé qu'un mi temps car les patrons payent trop de charges salariales, ils préfèrent minimiser les heures, voilà tout

    Le 30/04/2012 à 19h13
  • melema11 : Comme de ses 5 ans je présume

    Le 30/04/2012 à 18h45
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience