En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Mélenchon : "ça ne paie pas de se comporter comme un gros facho"


le 04 mai 2012 à 21h14 , mis à jour le 04 mai 2012 à 21h36.
Temps de lecture
3min
melenchon 2

Jean-Luc Mélenchon, place Stalingrad à Paris, le 4 mai 2012. / Crédits : TF1

À lire aussi
Dossier Election présidentielleDénonçant la "lepénisation de la droite", Jean-Luc Mélenchon a appelé vendredi à "chasser Nicolas Sarkozy" en votant pour François Hollande, à deux jours du second tour de l'élection présidentielle.

Place Stalingrad à Paris, Jean-Luc Mélenchon a appelé vendredi à "chasser Nicolas Sarkozy" en votant pour François Hollande, à deux jours du second tour de l'élection présidentielle. L'ex-candidat du Front de gauche, qui a obtenu 11,10% au premier tour, a souhaité une "ample" défaite du président sortant pour prolonger "l'élan" lancé à l'occasion de la campagne présidentielle.  
 
Dénonçant la "lepénisation de la droite" et jugeant que "ça ne paie pas de se comporter comme un gros facho" en parlant du président sortant, le boss du Front de gauche a tenu un discours particulièrement offensif à l'encontre du candidat de droite. "Nous avons décidé de battre Nicolas Sarkozy et pour le faire, nous votons Hollande et nous ne sommes pas gênés de le faire", a-t-il dit devant des milliers de partisans scandant "Résistance ! Résistance !".  "Il nous faut une ample défaite de Nicolas Sarkozy. Plus elle sera profonde et plus fort sera l'élan qui en résultera" pour la construction d'une nouvelle gauche, a-t-il ajouté.

"Chassons Sarkozy"
 
Décidé à convaincre les sympathisants réticents à voter pour le candidat socialiste, que Jean-Luc Mélenchon n'a pas épargné durant la campagne, le chef de file du Front de gauche les a appelés à être "responsables", expliquant que le vote était destiné à "peser sur les événements". Le député européen tenait à entretenir la flamme de sa campagne en organisant un meeting là où elle avait commencé, place Stalingrad à Paris, qu'il a rebaptisée "place du peuple". A la tribune, des banderoles proclamaient "Place au peuple" et "Chassons Sarkozy". "Il n'y a pas le choix, si on veut chasser Nicolas Sarkozy, il n'y a qu'un bulletin de disponible", avait déclaré dans la matinée Jean-Luc Mélenchon sur RMC-BFMTV. "Il ne nous le demande pas et nous ne lui demandons pas de nous caresser la tête en nous proposant des quarts de révolution citoyenne ou des dixièmes de VIe République ou des morceaux de notre programme, ce n'est pas notre manière de faire".  

Commenter cet article

  • aristochat0068 : Chacun selon sa conscience,BLACKHAWK21.

    Le 06/05/2012 à 09h09
  • chocho100 : C'est sûr qu'il va leur en falloir de l'élan pour sauter par dessus le gouffre qui les attends...

    Le 05/05/2012 à 17h28
  • mister-fish : Et bien on peut dire qu'il à vraiment pas digéré sa défaite en voyant rouge comme celà... Mais au moins, cela permet de voir le véritable caractère du personnage en question, et c'est pas beau du tout, tout ça !

    Le 04/05/2012 à 23h50
  • citoyenautonome : C'est sûr ,nous nous en passerions bien . Mais c'est dans tous les pays démocratiques comme cela. En revanche,dans les pays totalitaires,cela est impossible car tout opposition et critique de la pensée unique est sauvagement réprimée par le pouvoir. Dans ces pays,sans doute,les peuples, préféreraient la liberté des "petites phrases",à la terreur ,et la misère résignée.

    Le 04/05/2012 à 23h47
  • blackhawk21 : Je me sens plus proche du centre que du ps ou de l'ump mais pourtant je ne voterais pas Sarkozy.

    Le 04/05/2012 à 23h46
      Nous suivre :
      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      logAudience