ARCHIVES

Plus d'un électeur sur deux veut une majorité de gauche à l'Assemblée


le 09 mai 2012 à 12h25 , mis à jour le 09 mai 2012 à 16h52.
Temps de lecture
3min
L'Assemblée nationale le 7 septembre 2010

L'Assemblée nationale le 7 septembre 2010 / Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
Dossier Election présidentielle53% des électeurs préféreraient une majorité de gauche à l'Assemblée nationale, dont 31% une majorité absolue et 22% une majorité relative, selon un sondage Viavoice pour Libération publié mercredi.

Les Français d'accord pour donner une majorité à François Hollande après la présidentielle. Selon un sondage Viavoice pour Libération, 53% des électeurs sont favorables à cette option.  Sur ces 53%, 31% souhaitent une majorité absolue et 22% une majorité relative. Parmi les sondés, ils sont en revanche 24% à souhaiter une majorité relative de droite et 16% une majorité absolue, soit un total de 40%. 7% des personnes interrogées ne se prononcent pas. Dans ce même sondage, 61% des électeurs pronostiquent une victoire de la gauche les 10 et 17 juin, contre 23% pour la droite (16% ne se prononcent pas).
 
De même, à la question "pour vous et pour vos proches, globalement, diriez-vous que la vie est dure?", 69% des personnes interrogées répondent "oui", 28% répondent "non" (3% ne se prononcent pas). Une courte majorité de sondés, 51%, ne se sent également "pas pris en compte dans la société actuelle" (44% de oui, 5% ne se prononcent pas). Dans ce contexte, seuls 13% pensent que la victoire de François Hollande est "un événement majeur pour la gauche, comparable à 1936 ou 1981", alors que 30% jugent qu'il s'agit d'un "événement important pour la gauche" mais pas comparable à 1936 ou 1981, et 50% estiment qu'il s'agit d'"une alternance comme une autre" (7% sans opinion).

62% des Français contre des accords électoraux UMP-FN
 
Par ailleurs, 44% des électeurs ont le sentiment que leur situation "se détériore plutôt" au sein de la société française sur le long terme, contre 18% qui ont le sentiment qu'elle s'améliore plutôt, selon ce sondage. A la même question, 14% des personnes interrogées ont le sentiment que leur situation "reste globalement la même", tandis que 4% ne se prononcent pas. "A l'époque du second tour de la présidentielle de 2002, on n'avait qu'un tiers des Français qui s'estimaient en situation de déclassement. Aujourd'hui, c'est 64%", a commenté le directeur associé de Viavoice, François Miquet-Marty. Ce chiffre s'élevait à 55% en 2007, indique aussi Viavoice.
  
Enfin, 62% des sondés se disent contre des accords électoraux UMP-FN. 32% s'y disent favorables et 6% ne se prononcent pas. Parmi les sympathisants UMP, 51% se déclarent opposés, alors que 46% sont favorables. Parmi les sympathisants FN, 80% se disent favorables, des chiffres à interpréter avec prudence car ils portent sur des sous-échantillons aux effectifs restreints.

D'après un autre sondage CSA pour BFMTV, RMC et 20 Minutes, les Français se prononcent à 61% pour que les élections législatives débouchent sur une "majorité de députés favorables au président de la République" afin que celui-ci puisse "mener sa politique".

Commenter cet article

  • shooby02470 : C'est intéressant de voir que dés qu'on parles faits et que ces faits met HS les arguments que certains ont utilisés pendant des semaines, on crie au mensonge ! C'est aussi encore plus intéressant de voir ceux affirmer ça en abuser ! Car vouloir faire croire que mes calculs sont faux, mais en donner qui le sont encore plus (mais qu'il fait passer pour bons?!?) ça fait bizarre ! Première chose, je ne sais pas où vous avez eu votre chiffre de 672 602 profs mais les derniers chiffres du site gouvernemental donne le chiffre que j'ai donné (852.907 profs), Ensuite, second mensonge de votre part, vouloir faire croire que Hollande veut engager 60,000 profs supplémentaires, alors que dans son programme le chiffres est clair : 16,000 seulement ! Par contre, vous reprenez mon chiffre du salaire d'un prof (26 484 euros) alors que j'ai préciser que c'était la fourchette haute, le salaire maximum qu'un enseignant du second degré avec 15 ans d'ancienneté pouvait avoir. Or, les professeurs qui seront engagés ne seront pas dans ce cas là ! Donc si on reprends vos calculs (fort étranges, mais avec les bons chiffres), on obtient (852.907+16.000)X 26.484 = 23.012.132.998 euros pour Hollande contre 852.907 X(26.484 +6.000)=27.705.830.988 euros pour Sarkozy. Donc même avec vos calculs fantaisistes (qui ne correspondent à rien de toute façon, surtout le second) Sarko dépenserait plus ! Bon alors, quels nouveaux calculs vous allez nous créer pour essayer de faire croire le contraire maintenant ?

    Le 10/05/2012 à 10h43
  • titizom : On attend les législatives :o)......en tout cas pour nous c'est en cours.....c'est une possibilité.....mais comme Hollande ( sapin) est déjà revenu sur 2 des ces promesses ( blocage essence + la non baisse des patrons des entreprises publiques) avant même d'être en poste...on peut espérer rester....

    Le 10/05/2012 à 10h02
  • kosotto1 : Vous n'avez pas encore quitté le pays ? (comme vous l'aviez promis en cas de victoire de Hollande !)

    Le 10/05/2012 à 07h26
  • jhon01 : Les manipulations électorales continuent en justifiant par des sondages dont nous savons maintenant qu'ils ne servent qu'a orienter le vote ainsi dans la mesure de contre pouvoir inexistant en démocratie, des risques non négligeables de rupture sociétale existent car , en contant bien la droite et toutes ses composantes reste majoritaire et ne peut être en accor avec un vote communautaire qui fracture encore plus la France

    Le 10/05/2012 à 06h14
  • nikvai88 : Le vote était contre Sarko pas contre l'ump, donc puisqu'il n'est plus là...rien n'est joué. En tout cas moi c'est ump depuis le début, et si c'est un duel FN/Socialiste je vote FN

    Le 10/05/2012 à 05h42
      Nous suivre :

      Inde : un léopard sème la panique

      logAudience